Régina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Régina (homonymie).
Régina
Vue de l'Approuague depuis Régina.
Vue de l'Approuague depuis Régina.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Guyane
Département Guyane
Arrondissement Cayenne
Intercommunalité Communauté de communes de l'Est Guyanais
Maire
Mandat
Michel Quammie
2014-2020
Code postal 97390
Code commune 97301
Démographie
Population
municipale
946 hab. (2015 en augmentation de 8,24 % par rapport à 2010)
Densité 0,08 hab./km2
Géographie
Coordonnées 4° 18′ 42″ nord, 52° 08′ 13″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 711 m
Superficie 12 130 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Guyane

Voir la carte administrative de Guyane
City locator 14.svg
Régina

Géolocalisation sur la carte : Guyane

Voir la carte topographique de Guyane
City locator 14.svg
Régina

Régina (parfois Regina-Kaw) est une commune française située dans le département de la Guyane.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

En rouge le territoire communal de Régina.

Très vaste commune du littoral Est, qui s'enfonce au cœur de la forêt tropicale au sud-ouest. C'est la deuxième commune de France la plus étendue par sa superficie (1 213 000 hectares) après Maripasoula. Sa superficie est plus importante que le département de la Gironde, le plus vaste département métropolitain.

Le village est situé sur les bords du fleuve Approuague.

Dans la commune, près de 95 000 hectares de marais sont classés réserve naturelle de Kaw depuis mars 1998 et 100 000 autres hectares font partie de la réserve naturelle des Nouragues. Elles appartiennent toutes deux au récent parc naturel régional de Guyane.

Guisanbourg et Kaw sont des petits villages (accessibles en pirogue) administrativement rattachés à la commune de Régina par l'application de la loi de Vichy qui imposait un chef-lieu. Régina fut choisie parmi les trois en raison de ses influences administrative et financière. Le regroupement de ces territoires a donné lieu à une commune devenue imposante en superficie. Guisanbourg fut depuis abandonné.

Les communes limitrophes avec Régina sont, à l'est, Ouanary, Saint-Georges-de-l'Oyapock, au sud Camopi, à l'ouest, Saül, Saint-Élie et Roura.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat y est de type équatorial avec une des pluviométries les plus importantes de Guyane.

Relief[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Régina est reliée aux villes du littoral, dont Cayenne, par la route nationale 2. Depuis 2003, cette route a été étendue jusqu'à Saint-Georges de l'Oyapock.

Les communications téléphoniques et de données inter-urbaines sont assurées par voie de faisceau hertzien jusqu'au central France Télécom de Cayenne Chaton.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom "Régina" vient du grand aventurier Louis Athanase Theophane Régina (1868-1922).

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Vestiges de l'habitation Favard (XIXe siècle).
  • Hameau de Saint-Esprit, lieu de culte depuis le XIXe siècle.
  • Vestiges de la réserve des Nouragues, dernière communauté amérindienne, disparue vers 1780 : urnes funéraires, outillage lithique, polissoirs, débris de poterie.

Régina tient son nom de Louis Athanase Theophane Régina (1868-1922).

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1961, premier recensement postérieur à la départementalisation de 1946. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2015, la commune comptait 946 habitants[Note 1], en augmentation de 8,24 % par rapport à 2010 (France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1961 1967 1974 1982 1990 1999 2006 2007 2012
642 430 366 499 528 765 818 826 934
2015 - - - - - - - -
946 - - - - - - - -
De 1961 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Insee de 1968 à 2006[4] puis à partir de 2006[5])
Histogramme de l'évolution démographique

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1977 2004 Pierre Désert divers gauche ...
2004 2014 Justin Anatole ... ...
2014 en cours Michel Quammie ... ...

Par décret du 8 février 2018 le conseil municipal a été dissous[6]. Des dysfonctionnements sont apparus, dont le refus, pour les années 2016 et 2017, d'approuver les budgets primitifs de la commune et des dissensions existantes au sein du conseil municipal[7].

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

La commune de Régina accueille aussi le Centre d'entraînement à la forêt équatoriale (CEFE), centre d'entraînement de la Légion étrangère rattaché au 3e régiment étranger d'infanterie de Kourou (3e REI).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mont Chauve sur le site du ZNIEFF
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  5. pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015
  6. Décret du 8 février 2018 portant dissolution du conseil municipal de la commune de Régina-Kaw JORF n°0033 du 9 février 2018 texte n° 20 NOR: INTA1802355D
  7. « Régina-Kaw : pourquoi le conseil municipal a été dissous », France-Guyane,‎ (lire en ligne)
  8. ile-du-grand-connetable sur le site des Réserves naturelles de France
  9. marais de Kaw-Roura sur le site des Réserves naturelles de France
  10. Nougares sur le site des Réserves naturelles de France

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]