Régiment de Horion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Horion.

Régiment de Horion
Image illustrative de l’article Régiment de Horion
Drapeau d’Ordonnance du régiment de Horion

Création 1757
Dissolution 1762
Pays Principauté de Liège
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de Horion est un régiment d’infanterie liégeois du Royaume de France créé en 1757.

Lignage[modifier | modifier le code]

  • 25 mars 1757 : création du régiment de Horion
  • 25 novembre 1762 : licenciement

Équipement[modifier | modifier le code]

Drapeaux[modifier | modifier le code]

Habillement[modifier | modifier le code]

Habit bleu, parements, revers, collet ; veste et doublure rouges, boutons et agréments jaunes, douze sur chaque côté de l’habit, trois sur chaque parement, douze sur chaque côté de la veste, trois sur les poches de l’habit et de la veste ; chapeau bordé d’or.

Historique[modifier | modifier le code]

Colonels et mestres de camp[modifier | modifier le code]

  • 1757 : comte de Horion

Composition[modifier | modifier le code]

Le régiment est organisé à sa création en 2 bataillons de 8 compagnies de 85 hommes. Tous ses officiers étaient français et ses hommes de troupes français et étrangers[1]

Campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

Début août 1758, il fait partie des forces françaises qui défendent Cherbourg lors du raid anglais. Au printemps 1760, le régiment de Horion fait partie de l’armée du Main, sous les ordres du maréchal de Broglie. En novembre 1761, il est renvoyé sur le Bas Rhin pour établir ses quartiers d’hiver. Il y reste jusqu’à son licenciement le 25 novembre 1762.

Garnison[modifier | modifier le code]

Le 1er août 1757, il est en garnison dans la forteresse de Philippeville[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Joseph Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, Volume 3, Amsterdam, Desaint et Saillant, 1764

Références[modifier | modifier le code]