Régiment de Chartres (1691)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Régiment de Chartres
Image illustrative de l'article Régiment de Chartres (1691)
Drapeau d’Ordonnance du régiment de Chartres

Création 1691
Dissolution 1794
Pays France
Allégeance Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir régiment de Chartres.

Le régiment de Chartres est un régiment d’infanterie du Royaume de France créé en 1691.

Lignage[modifier | modifier le code]

  • 14 novembre 1691 : création du régiment de Chartres
  • 5 janvier 1724 : renommé régiment d’Estampes[1]
  • 1731 : renommé régiment de La Ferté-Imbault
  • avril 1737 : renommé régiment de Chartres
  • 1er janvier 1791 : renommé 90e régiment d’infanterie de ligne
  • 23 septembre 1794 : son 1er bataillon est réformé par incorporation à la 163e demi-brigade de bataille lors de la formation de la demi-brigade
  • 4 décembre 1794 : réformé, son 2e bataillon étant incorporé à la 164e demi-brigade de bataille lors de la formation de la demi-brigade

Équipement[modifier | modifier le code]

Drapeaux[modifier | modifier le code]

6 drapeaux, dont un blanc Colonel, et 5 d’Ordonnance « tous rouges, avec une bordure bleue autour de chaque Drapeau, & croix blanches »[2].

Habillement[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Colonels et mestres de camp[modifier | modifier le code]

  • 1691 : duc de Chartres, colonel, † 2 décembre 1723
  • 14 novembre 1691 : N., chevalier d’Estrades
  • 10 août 1692 : N., marquis de Pluvaux
  • 27 février 1695 : Louis, marquis d’Arpajon, brigadier le 2 avril 1703, maréchal de camp le 20 mars 1709, lieutenant général le 8 mars 1718, † 21 août 1736
  • 23 avril 1709 : (mestre de camp) Philippe Charles, marquis d’Estampes en juin 1709, brigadier le 1er février 1719, † 11 mars 1737
  • 5 janvier 1724 : (colonel) marquis d’Estampes
  • 2 février 1731 : Philippe Charles, chevalier d’Estampes, puis marquis de La Ferté-Imbaut, brigadier le 1er février 1719, † 11 mars 1737
  • 28 mars 1737 : Louis-Philippe, duc de Chartres, puis duc d’Orléans, colonel, maréchal de camp le 2 juillet 1743, déclaré lieutenant général des armées du roi le 16 juin 1744 par pouvoir du 2 mai, † 18 novembre 1785
  • 28 mars 1737 : Louis Auguste, comte d’Étampes, colonel-lieutenant
  • 19 juin 1741 : Charles Auguste de La Cour, comte de Balleroy
  • 20 avril 1746 : Édouard, comte de Boufflers-Rouvrel
  • 4 mai 1753 : Gilbert de Chauvigny, comte de Blot, brigadier le 7 juillet 1758, déclaré maréchal de camp en novembre 1743 par brevet expédié le 20 février
  • 14 mars 1758 : Louis Henri, vicomte de La Tour du Pin-La Charce
  • 5 juin 1765 : Jean Balthazar, comte d’Adhémar de Montfalcon
  • 11 novembre 1776 : Pierre, vicomte de Jaucourt
  • 26 février 1777 : Stanislas Catherine, chevalier de Boufflers
  • 1er janvier 1784 : Jacques Philippe, comte de Vernon du Haget
  • 10 mars 1788 : Pierre Marie, chevalier de Grave
  • 5 février 1792 : Étienne Guillaume Picot de Bazus
  • 8 mars 1793 : Étienne Le Bé

Campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

Le 90e régiment d’infanterie de ligne a fait les campagnes de 1792 à 1794 à l’armée du Nord.

Quartiers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis XIV, « Ordonnance du Roy du 5 janvier 1724 », p. 1.
  2. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Lemau de la Jaisse, Paris, 1739

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ordonnance du Roy, pour mettre le Régiment d'Infanterie de Chartres sous le nom du Marquis d'Estempes : du 5 janvier 1724, Imprimerie Royale (Paris), , 2 p. (lire en ligne).
  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 5, 7 et 8, Paris 1762, 1764 et 1778

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]