Régiment de Brie (1684)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Régiment de Brie
Image illustrative de l’article Régiment de Brie (1684)
Drapeau d’Ordonnance du régiment de Brie

Création 1684
Dissolution 1762
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir régiment de Brie et régiment de La Marche.

Le régiment de Brie est un régiment d’infanterie du Royaume de France créé en 1684.

Lignage[modifier | modifier le code]

  • 18 septembre 1684 : création du régiment de Brie, au nom de cette province
  • 22 juin 1726 : renommé régiment du Comte de La Marche
  • 1er juin 1727 : renommé régiment de Brie
  • 25 novembre 1762 : licencié, à l’exception des grenadiers incorporés dans le corps des Grenadiers de France

Équipement[modifier | modifier le code]

Drapeaux[modifier | modifier le code]

3 drapeaux, dont un blanc Colonel et 2 d’Ordonnance, « tous rouges, avec une bande jaune en travers dans les quarrez, & croix blanches »[1].

Habillement[modifier | modifier le code]

Collet, parements et veste rouges ; petits boutons et galon jaune ; poches en long avec 9 boutons en pattes d'oie ; 3 boutons sur la manche.

Historique[modifier | modifier le code]

Colonels et mestres de camp[modifier | modifier le code]

  • 18 septembre 1684 : Armand de Béthune, marquis puis duc de Charost, brigadier le 30 mars 1693, maréchal de camp le 3 janvier 1696, lieutenant général le 23 décembre 1702, † 23 octobre 1747
  • 19 juillet 1690 : Antoine Alexandre de Canouville, marquis de Raffetot, brigadier le 23 décembre 1702, maréchal de camp le 20 mars 1709, lieutenant général le 1er octobre 1718, † 9 mai 1739
  • 20 mars 1709 : N. de Raffetot, fils du précédent
  • 22 juin 1726 : Louis François de Bourbon, comte de La Marche puis prince de Conti, maréchal de camp le 15 juin 1734, commandant de l’armée d’Italie le 1er février 1744, † 2 août 1776
  • 1er juin 1727 : Guillaume du Bellay de La Courbe, marquis du Bellay, brigadier le 1er août 1734, † 13 décembre 1752
  • 6 mai 1739 : Emmanuel Armand de Vignerot du Plessis, comte d’Agenois et de Condomois puis duc d’Agenois et duc d’Aiguillon, déclaré brigadier le 1er août 1744 par brevet expédié le 2 mai, maréchal de camp le 1er janvier 1748, lieutenant général le 1er mai 1758, † 1er septembre 1788
  • 1er janvier 1748 : Louis Denis Auguste, chevalier de Polignac, brigadier le 15 octobre 1758, † 1758
  • 1759 : marquis de Coislin, ci-devant colonel des Grenadiers de France, brigadier le 25 juillet 1762

Campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

  • 18 septembre 1684 : formation du régiment de Brie avec des compagnies de Picardie
  • 1687 : garnison de Calais
  • 1688 : Palatinat
  • 1689 - 1693 : Rhin
  • 1694 - 1696 : Italie
  • 1697 : Meuse
  • 1700 : Rhin
  • 14 octobre 1702 : Friedlingen
  • 1703 : Brisach, Landau, Speyerbach (15 novembre)
  • 1704 : Alpes
  • 1705 : Nice
  • 14 mai 1706 : Turin
  • 1707 : défense de Toulon
  • 1708 - 1713 : Rhin
  • 1733 : Rhin
  • 1734 : Philippsbourg (2 juin - 18 juillet)
  • 1735 : Klausen
  • 1742 : Bavière
  • 1743 : défense d’Eggenfeld
  • 1744 : Rhin, Rheinweiler. Alpes, Château-Dauphin où le colonel est très grièvement blessé
  • 1745 - 1746 : défense d’Asti
  • 4 mars 1746 : prisonnier de guerre
  • juin 1747 : échangé, se rétablit à La Seyne
  • 1747 - 1748 : Gênes
  • 1756 - 1762 : côtes de Bretagne
  • 11 septembre 1758 : combat de Saint-Cast où le colonel est tué

Quartiers[modifier | modifier le code]

En juillet 1756, pour faire face aux menaces ennemies (c'est-à-dire anglaises), deux cents hommes du régiment de Brie, sous les ordres du lieutenant-colonel de Vergon, débarquent dans l'île d'Ouessant et logent dans l'ancienne église paroissiale Saint-Paul, désaffectée pour le culte depuis 1754[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Lemau de la Jaisse, Paris, 1739
  2. http://www.infobretagne.com/ouessant.htm

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cinquième abrégé de la carte du militaire de France, sur terre et sur mer - Depuis novembre 1737, jusqu’en décembre 1738, Pierre Lemau de La Jaisse, Paris 1739
  • État militaire de France pour l’année 1760, par les sieurs de Montandre-Longchamps, troisième édition, chez Guyllin, Paris 1760
  • Chronique historique-militaire, Pinard, tomes 1, 4, 5 et 8, Paris 1760, 1761, 1762 et 1778

Liens externes[modifier | modifier le code]