Régime moteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tableau de bord d’une moto, indiquant en particulier le régime moteur.

En mécanique, le régime moteur est le nombre de rotations effectuées par un moteur par unité de temps. En général, il est exprimé en tours par minute[1]. Il peut être mesuré au moyen d’un compte-tours ou d’un stroboscope.

Exemples[modifier | modifier le code]

  • L’aiguille des heures d’une montre fait un tour en 12 heures tandis que l’aiguille des secondes fait un tour en une minute.
  • Une noria peut effectuer quelques tours en une minute.
  • Un moteur de Formule 1 peut atteindre près de 20 000 tr/min à pleine puissance. Pour les rendre plus fiables, le régime maximal de ceux-ci est ramené à 18 000 tr/min depuis la réglementation 2009.

Relation puissance - régime moteur[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2012)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Un mobile soumis à un couple (en N·m) et tournant à la vitesse angulaire instantanée (en rad/s), produit une puissance instantanée égale à :

(en W)[2] ,

Pour augmenter la puissance on peut jouer sur l'un des deux facteurs :

Augmenter la vitesse de rotation 
à couple constant, ce qui permet de mieux comprendre l’intérêt du régime moteur élevé des voitures de sport et de course ;
Augmenter le couple moteur 
ce qui est l'un des principaux avantages du moteur Diesel qui lui permet d'être plus économe à puissance égale (exemples des moteurs industriels, moteurs marine, et des moteurs de poids lourd, du moins en Europe).

Limitation selon le type de moteur[modifier | modifier le code]

L’équilibrage statique et dynamique d'un moteur est important pour atteindre des régimes élevés.

moteur électrique 
du fait de sa géométrie, il est assez simple d’équilibrer les moteurs électriques ce qui explique qu'il est possible d'atteindre des dizaines de milliers de tours par minute avec les petits moteurs ;
turbine 
toutes les pièces étant en rotation continue, l'équilibrage est relativement simple à obtenir, ce qui permet de leur faire atteindre des vitesses élevées ;
moteur à explosion 
la plupart des moteurs à explosion ayant des systèmes bielle-manivelle pour produire de la puissance il est assez complexe d’obtenir un bon équilibrage dynamique, cependant, il est assez courant d'atteindre 5 à 7 000 tr/min. Les limites actuelles sont obtenues en Formule 1 avec près de 20 000 tr/min[3] au prix d'une révision générale après chaque course et un changement complet du moteur assez régulièrement. Cependant il est possible d'atteindre des régimes supérieurs[Lesquels ?] avec des micros-moteurs principalement utilisés en aéromodélisme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]