Régime jus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Un pichet de chou frisé, herbe de blé, chou-fleur, brocoli, carotte, pomme et citron

Le régime Jus est un régime miracle à la mode dans lequel la personne ne consomme que des jus de légumes et des jus de fruits, sans consommer d'aliments solides. Il est utilisé pour la détoxication du corps, un traitement de médecine alternative et fait souvent partie des régimes de détoxication. Le régime peut durer généralement de deux à sept jours et implique un certain nombre de fruits et de légumes et même d’épices qui ne font pas partie des jus typiquement vendus ou consommés dans le régime alimentaire occidental moyen. Ce régime est parfois promu avec des affirmations non fondées sur ses bienfaits pour la santé[1].

Reproches et critiques[modifier | modifier le code]

Catherine Collins, diététicienne en chef de la faculté de médecine de l'hôpital St George de Londres, a déclaré que le concept de détoxication est un mythe marketing plutôt qu'une réalité physiologique. L'idée qu'une avalanche de vitamines, de minéraux et de laxatifs prise sur une période de 2 à 7 jours puisse avoir un effet bénéfique et à long terme sur le corps est également un mythe marketing[2].

Les régimes de détoxication, en fonction de leur type et de leur durée, sont potentiellement dangereux et peuvent causer divers problèmes de santé, notamment une fonte musculaire et une accumulation malsaine des graisses après la fin de la désintoxication, par effet rebond[3].

Les mélanges de jus contenant du jus de pamplemousse peuvent interagir négativement avec le métabolisme de certains médicaments sur ordonnance, ou compléments alimentaires[4]. Le pamplemousse est particulièrement connu pour être dangereux lorsqu'il est consommé lors de la prise de nombreux médicaments courants. C'est un inhibiteur enzymatique du CYP3A4 (isoenzyme du cytochrome P450) de la détoxication hépatique, il diminue fortement le métabolisme hépatique de ces médicaments et en augmente donc dangereusement leurs taux sanguins, amenant des risques graves tels que le déclenchement de torsades de pointe au niveau cardiaque, mortels en seulement 6 secondes.

Voir également[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]