Réforme agraire chinoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Un fonctionnaire a présenté la « loi de réforme agraire » aux paysans.

Le mouvement de réforme agraire chinois (en chinois: 土地改革运动), ou la réforme agraire chinoise pour faire court, était une campagne socialiste de réforme agraire menée par le chef du Parti communiste Mao Zedong qui a commencé à la fin de la guerre civile chinoise et s'est terminée en 1953 pour la majeure partie de la République populaire de Chine[1],[2].

Selon le gouvernement chinois, environ 300 millions de paysans qui n'avaient que peu ou pas de terres se sont vu attribuer quelque 47 millions d'hectares de terres ainsi que des outils agricoles, du bétail et des bâtiments[1],[2],[3]. Les paysans ont été déchargés de loyers équivalant à 35 milliards de kilogrammes de céréales par an[1].

La séance de lutte d'un propriétaire (1946).

Bien que la « loi de réforme agraire (中华人民共和国土地改革法) » ait été adoptée en , le mouvement ne s'est pas déroulé pacifiquement encouragé par Mao Zedong[4],[5],[6],[7]. Les chercheurs ont estimé qu'un total de 1 million à 4,7 millions de personnes sont mortes dans le mouvement de réforme agraire, dont la plupart étaient des propriétaires et leurs enfants ainsi que leurs proches[3],[8],[9],[10],[11].

À partir de 1953, cependant, le Parti communiste chinois a lancé des transformations socialistes, imposant des politiques telles que la « propriété collective des terres » et le « collectivisme agricole », qui ont repris les terres aux paysans[10],[12],[13]. De plus, les chercheurs ont souligné que le mouvement de réforme agraire avait détruit les valeurs culturelles et morales traditionnelles de la Chine rurale[6],[14],[15]. Dans les régions rurales, de nombreuses élites qui connaissent les connaissances et les techniques de l'agriculture ont été tuées[14],[15].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « 1950: The Land Reform -- china.org.cn », sur www.china.org.cn (consulté le )
  2. a et b « 土地改革运动是何时展开的?_中国网 », sur guoqing.china.com.cn (consulté le )
  3. a et b (en) Guoli Liu, Politics and Government in China, Santa Barbara, Calif., ABC-CLIO, , 160 p. (ISBN 978-0-313-35731-2, lire en ligne)
  4. Henri Brenier, « LA RÉFORME AGRAIRE EN CHINE », Politique étrangère, vol. 16, no 2,‎ , p. 167–175 (ISSN 0032-342X, lire en ligne, consulté le )
  5. « 中华人民共和国土地改革法_中国人大网 », sur www.npc.gov.cn (consulté le )
  6. a et b (zh) He Zhiguang (何之光), « 《土地改革法》的夭折 », sur Yanhuang Chunqiu (consulté le )
  7. (zh) « 中共功罪评说之五:土改为什么一定要流血? », sur Voice of America (consulté le )
  8. (en-US) Valerie Strauss et Daniel Southerl, « HOW MANY DIED? NEW EVIDENCE SUGGESTS FAR HIGHER NUMBERS FOR THE VICTIMS OF MAO ZEDONG'S ERA », Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne, consulté le )
  9. (zh) Song Yongyi (宋永毅), « 重审毛泽东土地改革的历史和现实意义(图) », sur Human Rights in China (consulté le )
  10. a et b (zh) Yan Changhai (颜昌海), « 毛泽东为什么要进行血腥“土改”? - 中国报道周刊 », sur China Report Weekly Magazine (consulté le )
  11. (zh-Hant) « 中共建政70年: 盤點影響千百萬人的政治口號 », BBC News 中文,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. (en) Jeffrey Hays, « COMMUNES, LAND REFORM AND COLLECTIVISM IN CHINA | Facts and Details », sur factsanddetails.com (consulté le )
  13. Philip C. C. Huang, « Rural Class Struggle in the Chinese Revolution: Representational and Objective Realities from the Land Reform to the Cultural Revolution », Modern China, vol. 21, no 1,‎ , p. 105–143 (ISSN 0097-7004, lire en ligne, consulté le )
  14. a et b (zh) Luo Siling (罗四鸰), « 重庆教师多年调查土改真相,十九大前突遭开除 », sur New York TImes,‎ (consulté le )
  15. a et b (zh) Chen Ruansen (陈沅森), « 土改,中国传统道德崩溃的开始 », sur mjlsh.usc.cuhk.edu.hk (consulté le )