Référendum islandais de 1944

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article général Pour un article plus général, voir Fondation de la république en Islande.

Référendum islandais de 1944
Abrogation de l'union dano-islandaise et fondation d'une république
au
Type d’élection référendum
Fin de l'Acte d'Union
Pour
99,5 %
Contre
0,5 %
Constitution républicaine
Pour
98,5 %
Contre
1,5 %

Un référendum s'est tenu en Islande entre le 20 et le [1]. Les votants devaient répondre à deux questions, la première portant sur l'abolition de l'union avec le Danemark (qui datait de 1918) et la seconde sur l'adoption d'une nouvelle constitution républicaine. Les deux mesures ont été approuvées avec plus de 98 % de votes positifs. La participation a atteint 98,4 %[2]. La république fut officiellement proclamée le , mettant fin au royaume d'Islande et à l'Acte d'Union qui existait avec le Danemark.

Résultats[modifier | modifier le code]

Fin de l'Acte de l'Union[modifier | modifier le code]

Voix % des votes % des votes exprimés
Pour 71 122 97,35 99,5
Contre 377 0,52 0,5
Total des votes exprimés 71 499 97,87 100
Blancs ou nuls 1 559 2,13 -
Total des votes/participation 73 058 98,4
Nombre d'inscrits 74 272 100

Constitution républicaine[modifier | modifier le code]

Source : Nohlen & Stöver.

Voix % des votes % des votes exprimés
Pour 69 435 95,04 98,5
Contre 1 051 1,44 1,5
Total des votes exprimés 70 486 96,48 100
Blancs ou nuls 2 572 3,52 -
Total des votes/participation 73 058 98,4
Nombre d'inscrits 74 272 100

Conséquences[modifier | modifier le code]

L'Islande devient une république le . Étant donné que le Danemark était encore sous occupation allemande, de nombreux Danois se sont sentis offensés par le fait que cette étape ait été franchie à ce moment-là. En dépit de cela, le roi de Danemark, Christian X, envoya un message de félicitations au peuple islandais.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dieter Nohlen & P. Stöver, Elections in Europe: A data handbook, 2010, p. 961 (ISBN 978-3-8329-5609-7).
  2. Nohlen & Stöver, p. 967.