Référendum chilien de 2020

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Référendum chilien de 2020
Changement de constitution
Pour
00,00 %
Contre
00,00 %
Choix de l'organe constituant
Assemblée constituante
00,00 %
Commission parlementaire mixte
00,00 %

Le référendum chilien de 2020 ou plébiscite national de 2020 a lieu le au Chili. Les électeurs sont amenés à se prononcer sur un changement de constitution ainsi que sur la nature de l'organe à laquelle ils souhaitent confier le pouvoir constituant chargé de sa rédaction : une assemblée constituante ou une commission parlementaire mixte.

Contexte[modifier | modifier le code]

Manifestants chiliens en octobre 2019.

Le référendum est la conséquence directe des manifestations de grande ampleur organisées dans le pays depuis le , et qui ont vu la population exprimer un profond mécontentement à l'encontre des importantes inégalités sociales que connait le Chili. L'actuelle constitution chilienne a été rédigée en 1980 sous la dictature militaire d'Augusto Pinochet, bien qu'elle ait été depuis amendée à plusieurs reprises[1],[2].

Objet[modifier | modifier le code]

Le référendum porte sur deux questions distinctes. La première est « Voulez-vous une nouvelle Constitution? » et peut être approuvée ou rejetée par les électeurs. La seconde est « Quel type d’organisme doit rédiger la nouvelle Constitution? » et n'est appelée à s'appliquer qu'en cas de vote national favorable à la première. L'électeur dispose de deux choix : ou bien une assemblée constituante intégralement composée de membres appelés à être élus pour l'occasion, ou bien une commission parlementaire mixte composée pour moitié de membres élus, et pour l'autre moitié de parlementaires. Les électeurs disposent de bulletins de vote distincts pour les deux questions, sur lesquelles ils peuvent cocher la proposition de leur choix indépendamment l'une de l'autre[3].

En cas de victoire de la proposition d'une nouvelle constitution, des élections constituantes sont prévues le 11 avril 2021 afin d'élire celle ci en totalité ou pour moitié, selon le choix exprimés par les électeurs à la seconde question. La constitution rédigée par l'organisme ainsi mis en place doit ensuite être elle même soumise à référendum à une date encore indéterminée, probablement en 2022[3].

Report[modifier | modifier le code]

Initialement prévu le , le scrutin est reporté au suivant en raison de la progression de la pandémie de maladie à coronavirus[4]. La date du 25 octobre était celle initialement prévue pour les élections constituantes, elles mêmes repoussées au 11 avril de l'année suivante.

Résultats[modifier | modifier le code]

Nouvelle constitution[modifier | modifier le code]

Résultats nationaux
Choix Votes %
Pour
Contre
Votes valides
Votes blancs et invalides
Total 100
Abstention
Inscrits/Participation

Voulez-vous une nouvelle constitution ?

Votes
Pour
(50,00 %)
Votes
Contre
(50,00 %)
Majorité absolue

Choix de l'organe constituant[modifier | modifier le code]

Résultats nationaux
Choix Votes %
Assemblée constituante
Commission mixte
Votes valides
Votes blancs et invalides
Total 100
Abstention
Inscrits/Participation

Quel type d'organe doit rédiger la nouvelle constitution ?

Assemblée
constituante
(50,00 %)
Commission
mixte
(50,00 %)
Majorité absolue

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Réforme. Au Chili, le pouvoir annonce un référendum attendu sur la Constitution », sur Courrier international (consulté le 16 novembre 2019)
  2. « Chili : après la crise, un référendum pour une nouvelle Constitution », sur Le Point (consulté le 16 novembre 2019)
  3. a et b (es) « Cómo se vota — Plebiscito Nacional + », sur Plebiscito Nacional +, ServelChile (consulté le 12 mai 2020).
  4. « Covid-19 chamboule le calendrier électoral en Amérique latine », sur La Croix,