Réduction d'Indiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les réductions (de l'espagnol reducciones) sont des lieux où les colons espagnols du XVIe au XVIIIe siècle rassemblaient les amérindiens afin de mieux les contrôler. Accessoirement ces ghettos servaient à ce que les indiens n'aillent pas se mélanger en ville avec les colons.

Dès le début de la présence des Espagnols en Amérique, la couronne espagnole s'inquiète des conditions de vie des indiens. En effet, après la prise de possession du Nouveau Continent, les indiens étaient automatiquement devenus sujets de Sa Majesté et en principe ne pouvaient être maintenus en esclavage. Des Instructiones a Ovando (1501) aux Nouvelles Lois, de nombreux textes protègent les populations autochtones d'Amérique. Cependant ils étaient rarement mis en pratique.

Certaines missions des Jésuites en Amérique latine étaient connues également comme réductions car elles partaient du même principe de rassembler les populations indigènes pour les évangéliser. Certaines réductions connurent un grand développement et formaient de vraies villes fort bien organisées.