Rédoine Faïd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rédoine Faïd
Braqueur
Information
Naissance (45 ans)
Creil, Drapeau de la France France
Sentence 18 années de prison (2016)
10 années de prison (2017)
Braquage
Pays France
Arrestation 28 décembre 1998[1] (1re arrestation après trois ans de cavale)
28 juin 2011[2] (2e arrestation après un an de cavale)
29 mai 2013[3] (3e arrestation après six semaines de cavale)

Rédoine Faïd, né le à Creil dans l'Oise (Picardie) est un auteur de vols à main armée français, spécialisé dans l'attaque de fourgons blindés. Il est considéré comme un des précurseurs du « milieu des cités »[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire d'Algérie, sa famille s'installe dans le quartier Guynemer à Creil en 1969[5].

En 1990, alors qu'il est en terminale, Rédoine Faïd effectue son premier braquage, une agence du Crédit du Nord[6]. Au fur et à mesure de son avancée en âge, il est passé selon ses propres dires des « casses » aux attaques de fourgons blindés.

Il aurait suivi une formation en Israël (où il séjourne dans les années 1990 durant sa cavale[7]), liée à la manipulation des explosifs[8].

Arrêté plusieurs fois, condamné à 18 ans de prison pour vol à main armée et libéré en 2009 après 10 années de détention[9], il publie en 2010 un livre sur son expérience de braqueur repenti (Braqueur : Des cités au grand banditisme) qu'il présente au Grand Journal de Canal+[10].

Cependant, il est à nouveau soupçonné dans une attaque à main armée à Villiers-sur-Marne (94) lors de laquelle une policière municipale de 26 ans, Aurélie Fouquet, est tuée en mai 2010. Rédoine Faïd est arrêté en juin 2011[11],[4].

Le au matin, il s'évade de la maison d'arrêt de Sequedin (Nord) à l'aide d'explosifs et après avoir pris 4 personnes en otage[12]. Un mandat d'arrêt européen est émis le jour même. Rédoine Faïd, habitué de la cavale avec trois ans de "belle" à son actif, est également recherché par Interpol dans 190 pays membres.

Le à 3 heures du matin, il est interpellé dans un B&B Hotels à Pontault-Combault en Seine-et-Marne. Il est incarcéré au quartier d'isolement de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis et encourt la réclusion criminelle à perpétuité[13].

Le s'ouvre devant la cour d’assises de Paris le procès de Rédoine Faïd et de neuf personnes impliquées dans le projet avorté de braquage de fourgon blindé en 2010 qui a coûté la vie à la jeune policière municipale, Aurélie Fouquet. Pour cela, il est condamné à 18 ans de prison le .

Le , Rédoine Faïd est condamné à 10 ans de réclusion pour son évasion avec prise d'otages de la prison de Sequedin en 2013. L'avocat général avait requis de douze à quatorze ans de prison pour le braqueur récidiviste ; Rédoine Faïd ne devrait pas faire appel[14].

Le , La Voix du Nord annonce que Rédoine Faïd a finalement fait appel de sa condamnation à 10 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises du Nord pour son évasion avec prise d'otages de la prison de Sequedin en 2013[15].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Rédoine Faïd, le braqueur qui vivait sa vie comme dans un film", France Info, 2 mars 2016.
  2. "Policière tuée en 2010 : l'ex braqueur Rédoine Faïd interpellé près de Lille", L'Obs, 28 juin 2011.
  3. "Rédoine Faïd : 13 avril-29 mai 2013, 6 semaines de cavale", France 3, 29 mai 2013.
  4. a et b Frédéric Ploquin, « La PJ coffre Rédoine Faïd, le braqueur médiatique », Marianne,‎ (lire en ligne)
  5. Violaine Jaussent, "Rédoine Faïd, le braqueur qui vivait sa vie comme dans un film", francetvinfo.fr, 2 mars 2016.
  6. Stéphane Sellami, "Rédoine Faïd, le manipulateur", Le Parisien, 23 avril 2013.
  7. Cécile Bouanchaud, "Mort d’Aurélie Fouquet : Redoine Faïd, le "repenti" médiatique", Europe1, 1 mars 2016.
  8. "Rédoine Faïd, le manipulateur", Le Parisien, 23 avril 2013.
  9. "Rédoine Faïd, évadé explosif", Libération, 14 avril 2013.
  10. "Rédoine Faïd : après son évasion, le braqueur est traqué dans toute l'Europe", purebreak.com, 15 avril 2013.
  11. "Rédoine Faïd réincarcéré pour huit ans", Le Point, 1er juillet 2011.
  12. "Nord : évasion spectaculaire à l'explosif", Europe 1, 13 avril 2013.
  13. "Fin de cavale en Seine-et-Marne pour le braqueur Rédoine Faïd", Le Parisien, 29 mai 2013.
  14. "Rédoine Faïd condamné à dix ans de réclusion pour son évasion", Le Monde, 14 mars 2017.
  15. Plana Radenovic, "Rédoine Faïd fait appel de sa condamnation pour évasion de la prison de Sequedin", La Voix du Nord, 6 avril 2017.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rédoine Faïd et Jérôme Pierrat, Braqueur : Des cités au grand banditisme, La manufacture de livres, (ISBN 978-2358870153)