Rédoine Faïd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rédoine Faïd
Braqueur
Information
Naissance (44 ans)
Creil, Drapeau de la France France
Sentence 18 de prison
Braquage
Pays France

Rédoine Faïd est un auteur de vols à main armée français né le à Creil dans l'Oise, en Picardie. Il est spécialisé dans l'attaque de fourgons blindés.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est considéré comme un des précurseurs du « milieu des cités »[1]. Au fur et à mesure de son avancée en âge, il est passé selon ses propres dires des « casses » aux attaques de fourgons blindés.

Il aurait suivi une formation en Israël, liée à la manipulation des explosifs[2].

Arrêté plusieurs fois, condamné à 18 ans de prison pour vol à main armée et libéré en 2009 après 10 années de détention[3], il publie en 2010 un livre sur son expérience de braqueur repenti (Braqueur : Des cités au grand banditisme) qu'il présente au Grand Journal de Canal+[4].

Cependant, il est à nouveau soupçonné dans une attaque à main armée à Villiers-sur-Marne (94) lors de laquelle une policière municipale de 26 ans, Aurélie Fouquet, est tuée en mai 2010. Rédoine Faïd est arrêté en juin 2011[5],[1].

Le au matin, il s'évade de la maison d'arrêt de Sequedin (Nord) à l'aide d'explosifs et après avoir pris 4 personnes en otage[6]. Un mandat d'arrêt européen est émis le jour même. Redoine Faïd, habitué de la cavale avec trois ans de "belle" à son actif, est également recherché par Interpol dans 190 pays membres.

Le à 3 heures du matin, il est interpellé dans un B&B Hotels à Pontault-Combault en Seine-et-Marne. Il est incarcéré au quartier d'isolement de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis et encourt la réclusion criminelle à perpétuité[7].

Le s’ouvre devant la cour d’assises de Paris le procès de Redoine Faid et de neuf personnes impliquées dans le projet avorté de braquage de fourgon blindé en 2010 qui a coûté la vie à la jeune policière municipale, Aurélie Fouquet. Pour cela, il est condamné à 18 ans de prison le 13 avril 2016.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Frédéric Ploquin, « La PJ coffre Rédoine Faïd, le braqueur médiatique », Marianne,‎ (lire en ligne)
  2. http://www.leparisien.fr/magazine/grand-angle/redoine-faid-le-manipulateur-23-04-2013-2751919.php
  3. Redoine Faïd, évadé explosif, Libératon, 14 avril 2013.
  4. purebreak.com
  5. « Redoine Faïd réincarcéré pour huit ans », Lepoint.fr, 1er juillet 2011
  6. "Nord : évasion spectaculaire à l'explosif", europe1.fr
  7. "Fin de cavale en Seine-et-Marne pour le braqueur Redoine Faïd", leparisien.fr, 29 mai 2013

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rédoine Faïd et Jérôme Pierrat, Braqueur : Des cités au grand banditisme, La manufacture de livres, (ISBN 978-2358870153)