Rédacteur professionnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le rédacteur professionnel est un expert de la langue, s'attelant à toutes les tâches rédactionnelles d'une entreprise, d'une collectivité, d'une association ou encore d'un particulier.

Missions[modifier | modifier le code]

Il peut exercer cette profession en tant que salarié ou comme travailleur indépendant. Sa mission principale est de concevoir et de rédiger tout type de requête mandatée. À cette fin, il réalise des recherches documentaires, des entretiens, en collaboration avec l'employeur ou le mandataire. Son panel d'écrits est très varié : de la rédaction de circulaires aux compte-rendus, de la gestion de contenus web au suivi des réseaux sociaux, forums ou blogs, de l'aide privée en rédaction procédurière aux courriers administratifs.

Ces productions s'appuient sur des compétences avancées en lecture critique (lire pour écrire), en écriture adaptée à des genres et registres différents, sur supports différents (imprimé, Web, vidéo), ainsi qu'en écriture orientée vers le lecteur (règles d'intelligibilité et de lisibilité, pertinence de l'information, adéquation du texte à la situation de communication).

Le rédacteur professionnel conçoit le texte comme un document dont l'architecture, la mise en page et les particularités visuelles sont des aspects importants dans l'accomplissement de son mandat. À défaut d'être expert en design d'information, il travaille en partenariat avec des experts du domaine. Ses différents écrits font de lui un médiateur contribuant ainsi à la communication au cœur de l'entreprise, et il participe à la diffusion de l'image de l'entreprise au sein du tissu économique.

Compétences[modifier | modifier le code]

Le rédacteur professionnel maîtrise les techniques et les subtilités de la langue française. Il a donc une connaissance large et approfondie de la littérature, dont les modèles imprègnent son écriture. Cette qualité de l’écrit, il l’adapte à un contexte professionnel, soit en tant qu’indépendant, soit en tant que salarié. Il est un expert de la communication écrite, c'est-à-dire qu'il écrit à la fois pour accomplir un mandat et pour être compris de son lecteur. Il est une valeur ajoutée au sein de l’entreprise, créant du lien entre les employés, notamment par la gestion rédactionnelle d'un journal d’entreprise ou d'un réseau intranet. Cette qualité est aussi présente dans la communication externe, vis-à-vis des clients ou des partenaires, à travers divers documents : prospectus, rapports d’activités, slogans, communiqués, etc.

L'écriture professionnelle nécessite des constructions co-énonciatives entre le rédacteur professionnel et ses mandataires : le rédacteur doit s'adapter à la culture d'entreprise. La négociation autour du mandat est donc très importante. Le rédacteur professionnel est capable d'appréhender les attentes explicites et implicites du client, d'adopter son identité discursive et de connaître le public auquel il s’adresse. Ce professionnel porte également un regard curieux sur le monde, ayant des connaissances variées et une facilité d’apprentissage et d'adaptation.

Nouveaux enjeux[modifier | modifier le code]

Les paramètres de la mise en texte et de la communication ont été et sont encore bouleversés par le média Internet : le rédacteur professionnel doit relever le défi d’un nouveau rapport à l’écriture. Le texte numérique est en effet une trame, un jeu de connexions entre textes ; ce jeu n’obéit plus à la seule linéarité de l’écriture destinée au support papier.

Des organisations professionnelles comme la Société québécoise de la rédaction professionnelle[Note 1] ou des réseaux de recherche comme le Réseau de Recherches Interdisciplinaires en Rédactologie[Note 2] démontrent l'actualité de ces enjeux[précision nécessaire].

La navigation par liens hypertextes oblige le rédacteur à penser autrement la planification de son écrit afin de gérer la multitude des sources d’information et de leurs supports. Il s’attachera à mettre au service des mandataires potentiels ses compétences éprouvées en techniques d’écriture et en techniques documentaires. Les écrits d'écran dessinent un horizon privilégié pour le rédacteur professionnel dont la pratique se doit d’intégrer les macro-habiletés textuelles imposées par les nouvelles techniques de communication. Pour rester un spécialiste de « gestion de contenu », le rédacteur professionnel se doit donc de conjuguer des compétences de haut niveau en écriture avec des compétences numériques.

Formation[modifier | modifier le code]

En France, les formations existantes pour le métier de rédacteur professionnel sont encore peu nombreuses. Si diverses filières universitaires (Université de Paris Ouest, de Nantes ou encore de Paris 3) proposent une formation concernant l'écriture, la révision de textes, la gestion de contenu web, seule l'Université d'Aix-Marseille, en partenariat avec l'Université de Sherbrooke au Québec, offre, depuis septembre 2011, une formation internationale de niveau Master en « Rédacteur professionnel ». Cette formation[1] franco-québécoise s'appuie sur l'expertise canadienne (reconnue depuis près de 20 ans) et prépare spécifiquement à ce métier, intégrant les nouvelles technologies aux pratiques d'écriture avec une sensibilisation aux situations de bilinguisme RRIR. En effet, cette formation présente l'originalité d'intégrer un semestre entier au Québec débouchant sur l'obtention d'un double diplôme (Master français et Micro-programme québécois)[ton publicitaire].

Liste (non exhaustive) de documents réalisés par le rédacteur professionnel[modifier | modifier le code]

  • Bail
  • Brochure
  • Cahier des charges
  • Circulaire
  • Compte rendu
  • Conseil en écriture
  • Correspondance
  • Courriel
  • Critique
  • Curriculum vitæ
  • Dépliant
  • Devis
  • Discours
  • Écriture créative
  • Écriture littéraire
  • Écriture publique
  • Écriture web
  • Éloge
  • Émail
  • État des lieux
  • Facture
  • Flyer
  • Lettre de consolation
  • Lettre d'excuse
  • Leaflet
  • Marque page
  • Notice
  • Page web
  • Plaquette
  • Prise de notes
  • Publicité
  • Rapport
  • Résumé
  • Rubrique
  • Slogan
  • Synthèse
  • Tract

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Denis Alamargot, Céline Beaudet, Argumenter pour ou contre son opinion : un exercice encore difficile pour des étudiants en communication professionnelle, in Communication, Vol. 29/1, 2011 (Lire en ligne)
  • Céline Beaudet, Isabelle Clerc (coord.), Langue, médiation et efficacité communicationnelle, Presse Universitaire de Laval, 2008
  • Dominique Legallois, Hypertextualité et virtualité comme modes de la construction des discours et des connaissances, in Pratiques, no 129/130, juin 2006, p.139–156 (Lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir « le site de la SQRP ».
  2. Voir « le site du RRIR ».

Articles connexes[modifier | modifier le code]