Récepteur dopaminergique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les neurosciences image illustrant la biochimie
Cet article est une ébauche concernant les neurosciences et la biochimie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Les récepteurs dopaminergiques sont une classe de récepteurs couplés aux protéines G et sont des plus importants dans le système nerveux central (SNC). Le neurotransmetteur dopamine est le ligand endogène primaire des récepteurs dopaminergiques.

Les récepteurs dopaminergiques sont impliqués dans plusieurs processus neurologiques, dont la motivation, le plaisir, la cognition, la mémoire, l'apprentissage et la motricité fine, ainsi que la modulation de la signalisation neurendocrine. Une signalisation anormale des recepteurs et des fonctions nerveuses de la dopamine est impliquée dans plusieurs troubles neuropsychiatriques. Ainsi, les récepteurs de la dopamine sont des cibles communes de médicaments neurologiques. Les neuroleptiques sont souvent antagonistes des récepteurs de la dopamine alors que les psychostimulants sont des agonistes généralement indirects des récepteurs dopaminergiques.

Sous-types des récepteurs dopaminergiques[modifier | modifier le code]

Il y a cinq sous-types aux récepteurs de la dopamine, D1, D2, D3, D4 et D5. Les récepteurs D1 et D5 font partie de la famille D1 des récepteurs de la dopamine et les récepteurs D2, D3 et D4 font partie de la famille D2. Il y a également des éléments de preuve qui tendent à prouver l’existence possible des récepteurs D6 et D7, mais rien jusqu’à maintenant ne peut le confirmer de façon formelle.