Réalisme modéré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le réalisme modéré est une position au sein du débat relatif à la métaphysique des universaux, position qui estime qu'il n'y a pas de domaine dans lequel les universaux existent (contre le platonisme), non plus qu'ils existent réellement dans les individus comme « universaux » mais plutôt que les universaux existent vraiment dans le particulier, comme « individualisés » et multipliés. Cette position est également appelée réalisme immanent.

Elle s'oppose à la fois au réalisme, comme la théorie des formes et le nominalisme. Les tenants du nominalisme nient entièrement l'existence des universaux, même comme individualisés et multipliés dans les individus.

Aristote épouse une forme de réalisme modéré comme plus tard Guillaume de Champeaux et Thomas d'Aquin.

Une version plus récente et plus influente du réalisme immanent a été avancée par D. M. Armstrong dans des travaux comme son Universals: An Opinionated Introduction.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]