Réaction de déshydratation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En chimie, une réaction de déshydratation est une réaction chimique dans laquelle le réactif de départ perd un atome d'hydrogène et un groupe hydroxyle, soit une molécule d'eau, l'inverse de la réaction d'hydratation. Les réactions de déshydratation sont une sous-catégorie des réactions d'élimination.

Le groupe hydroxyle (–OH) étant un mauvais groupe partant, avoir un acide de Brønsted comme catalyseur favorise la protonation du groupe, le transformant en –OH2+, meilleur groupe partant. Des agents de déshydratation couramment utilisés en synthèse organique sont l'acide sulfurique concentré, l'acide phosphorique concentré, l'oxyde d'aluminium à chaud, et la céramique à chaud.

Une réaction de condensation peut parfois relâcher comme produit une molécule d'eau. On parle alors parfois de synthèse par déshydratation. C'est par exemple le cas pour deux monosaccharides, tels que le glucose ou le fructose, qui peuvent se condenser en un disaccharide (le saccharose) via une synthèse par déshydratation. La réaction inverse est alors une hydrolyse, l'eau se recombinant avec les deux groupes hydroxyle, le disaccharide étant reconverti en deux monosaccharides.

Exemples[modifier | modifier le code]

En synthèse organique, il existe de nombreux exemples de réaction de déshydratation, par exemple la déshydratation des alcools ou des sucres.

Réactions de déshydratation
Réaction Équation Exemple(s)
Conversion d'alcools en éthers 2 R-OH → R-O-R + H2O
Conversion d'alcools en alcènes R-CH2-CHOH-R → R-CH=CH-R + H2O par exemple, conversion du glycérol en acroléine[1] :
Elimination Reaction Glycerol 2 Acrolein

ou la déshydratation du 2-méthyl-1-cyclohexanol en (principalement) 1-méthylcyclohexène[2] :

Dehydration 1-methyl-2-cyclohexanol
Conversion d'acides carboxyliques en anhydrides d'acide 2 RCOOH → (RCO)2O + H2O
Conversion d'amides en nitriles RCONH2 → R-CN + H2O
Réarrangement diénol-benzene Dienol benzene rearrangement[3],[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Organic syntheses OS I:15 Link
  2. Dehydration of 2-Methyl-1-cyclohexanol: New Findings from a Popular Undergraduate Laboratory Experiment J. Brent Friesen and Robert Schretzman J. Chem. Educ., 2011, 88 (8), pp 1141–1147 DOI:10.1021/ed900049b
  3. H. Plieninger and Gunda Keilich, « Die Dienol-Benzol-Umlagerung », Angew. Chem., vol. 68, no 19,‎ , p. 618–618 (DOI 10.1002/ange.19560681914)
  4. Margaret Jevnik Gentles, Jane B. Moss, Hershel L. Herzog, and E. B. Hershberg, « The Dienol-Benzene Rearrangement. Some Chemistry of 1,4-Androstadiene-3,17-dione », J. Am. Chem. Soc., vol. 80, no 14,‎ , p. 3702–3705 (DOI 10.1021/ja01547a058)

Voir aussi[modifier | modifier le code]