Réaction de Sabatier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La réaction de Sabatier implique la réaction du dihydrogène (H2) et du dioxyde de carbone (CO2) à des températures et des pressions élevées en présence d'un catalyseur de nickel afin de produire du méthane et de l'eau.
Le processus a été découvert par le chimiste français Paul Sabatier. Il est décrit par la réaction suivante :

Un catalyseur à base de ruthénium sur alumine rend la réaction plus efficace.

Fabrication du carburant sur Mars[modifier | modifier le code]

Ce processus pourrait être une étape clé de l'exploration de Mars par l'Homme (Projet Mars Direct) : l'eau pourrait être produite sur place à partir de dihydrogène transporté depuis la Terre et du dioxyde de carbone présent en grande quantité dans l'atmosphère martienne. Le méthane produit pourrait alors être employé comme carburant servant à la propulsion d'une fusée. Ceci aurait comme conséquence de limiter considérablement la masse des fusées en partance pour Mars (mais cela nécessiterait d'emmener du dihydrogène en quantité notable[1]).

Parc énergétique de Morbach[modifier | modifier le code]

Ce processus permet aussi de stocker les surplus d'énergie d'origine solaire ou éolienne sous forme de méthane. Une réalisation concrète existe (depuis 2011) en Allemagne, celle du Parc énergétique de Morbach.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]