Règlement de concours international canin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Règlement de concours international connu réglementairement sous le terme de RCI est un programme de concours pour les chiens d'utilité proposé par les organisations cynologiques nationales (la Société centrale canine (SCC)[1] pour la France, la Société royale Saint-Hubert pour la Belgique, la Société Cynologique Suisse pour la Suisse, etc.), sous l'égide de la Fédération cynologique internationale (FCI). Il comprend des épreuves de pistage, d'obéissance et de protection. Parmi les programmes de sport canin, il a l'originalité de réclamer un travail accompli avec gaieté et enthousiasme. Le RCI est considéré comme une bonne école de dressage qui doit aboutir à une obéissance sans soumission et à une soumission dans la joie[2].

Origine[modifier | modifier le code]

Le Règlement de concours international[3] est issu du Schutzhund qui a été créé comme programme de sélection des chiens d'utilité en Allemagne avant 1900. La France, l'Allemagne, le Luxembourg, la Suisse et l'Italie décidèrent, dans les années 1950, d'une réunion annuelle qui devint le Championnat d'Europe. 1990 fut l'année de la création du Championnat du monde par la FCI. En 2007, il a regroupé 28 pays[4].

Accès à la compétition internationale[modifier | modifier le code]

L'accès à la compétition internationale est autorisé aux chiens âgés de 18 mois, titulaires d'un Certificat RCI qui s'obtient à l'issue d'épreuves d'un programme mis en place au niveau national par la Société centrale canine. Ces épreuves concernent les chiens âgés de 14 mois dotés d'un Certificat de naissance ou Pedigree provisoire et qui ont obtenu le Certificat de Sociabilité et d'Aptitude à l'Utilisation. Ils doivent en outre appartenir à l'une des races soumises au travail dans une discipline comportant le mordant[5].

Vue d'ensemble des épreuves[modifier | modifier le code]

Pistage(A)[modifier | modifier le code]

Les pistes du RCI ⟶

Le chien est équipé d'un harnais ou d'un collier tenu par une longe de 10 mètres. Il peut également chercher librement, avec calme et précision, nez au sol, une piste tracée par le conducteur ou un tiers. Au cours de son travail, il marque ou ramasse des objets. La vitesse n'est pas un critère d'appréciation si la piste est travaillée de manière intensive, régulière et avec conviction. La longueur de la piste, les nombres de lignes, d'angles droits et d'objets ainsi que la durée du refroidissement dépendent de l'échelon.

Obéissance(B)[modifier | modifier le code]

la Suite du RCI 3 ⟶

L'obéissance nécessite l'exercice d'une contrainte qui ne doit pas conduire à annihiler le plaisir du chien à s'exprimer auprès de son maître[6].. Le règlement prévoit des pénalités maximales qui peuvent aller du simple retrait partiel ou total des points de l'exercice à l'arrêt de l'épreuve[7]. Elle débute par une marche avec changements de rythme et de direction, l'ensemble étant entrecoupé de prises de position (assis, debout, couché). Le comportement aux coups de feu et la sociabilité à proximité d'un groupe de personnes sont testés au cours de cette marche. L'épreuve se poursuit par des rapports d'objet avec (haie, palissade) sauts ou non. Elle se termine par l'envoi en avant ponctué d'une position couchée. Il faut cependant y ajouter le couché sous diversion s'il n'a pas été réalisé au début des exercices. La qualité des exercices dépend de l'échelon du compétiteur. Sociabilité, stabilité, vivacité et précision sont les clés de la réussite[8].

Protection(C)[modifier | modifier le code]

L'épreuve de protection est celle du courage[9]. Le chien doit déployer son aptitude à être vigilant, à défendre et attaquer sans excès de mordant, sous le contrôle étroit du conducteur. Toutes les prises doivent être rapides et profondes sur la manche de protection de l'homme assistant (HA). Elles cessent lorsque ce dernier s'immobilise sur ordre du juge et dès le signe acoustique de cessation du conducteur. Le développement qui suit concerne l'échelon 3; l'épreuve est simplifiée pour les autres échelons.
L'épreuve commence par la recherche de l'homme assistant dissimulé dans la dernière d'un ensemble de six caches. Guidé de la voix et du geste, le chien réalise une exploration méthodique et rapide. À la découverte, il s'immobilise pour une garde au ferme, aboie de manière soutenue et continue pour signaler sa réussite. Après une mise en place, l'homme assistant fait une tentative de fuite qui, sur ordre du conducteur, doit être empêchée par une prise. Une phase de garde et une attaque sur le chien précèdent deux coups de badine portés sur des parties non sensibles, lors de la deuxième prise. Puis les acteurs entament une conduite de dos d'environ 30 pas, au cours de laquelle le chien répond spontanément à une nouvelle agression et le conducteur désarme l'homme assistant. L'épreuve de protection se termine par l'attaque du chien pendant le mouvement et la défense du chien pendant la phase de garde. Après s'être éloigné, l'homme assistant se dirige au pas de course vers le chien, assis au pied du maître, en l'agressant de menaces de la badine et de la voix. Dès que la distance est réduite à environ trente pas, le chien est envoyé pour une prise et une garde au ferme. Deux derniers coups de badine consécutifs à une agression et à une prise finales voient l'homme assistant désarmé, en marche pour une conduite de côté vers le juge.

Notation des exercices[modifier | modifier le code]

Chaque épreuve est notée sur cent points. L'obtention de la mention nécessite un total d'au moins soixante-dix points. Si cette condition est remplie pour les trois épreuves, les qualificatifs suivants sont attribués pour l'ensemble du concours :

de 210 à 239 points de 240 à 269 points de 270 à 285 points de 286 à 300 points
Suffisant Bon Très bon Excellent

Tableaux récapitulatifs[modifier | modifier le code]

Obéissance[modifier | modifier le code]

Épreuve Exercice Certificat
RCI
Échelon 1
(RCI 1)
Échelon 2
(RCI 2)
Échelon 3
(RCI 3)
Obéissance Suite en laisse 30
(B) Suite sans laisse 20 20 10 10
Assis pendant la marche 10 10 10
Couché pendant la marche
avec rappel
15 10 10
Couché pendant la course
avec rappel
10
Debout pendant la marche 10
Debout pendant la course
avec rappel
10
Rapport d'objet
personnel 10
0.65 kg 10
1 kg 10
2 kg 10
Saut de haie 10
Saut de haie
avec rapport d'objet (0.65 kg)
15 15 15
Escalade d'une palissade
avec rapport d'objet (0.65 kg)
15 15 15
Envoi en avant avec couché 10 10 10
Couché libre sous diversion 15 10 10 10

Pistage et Protection[modifier | modifier le code]

Épreuve Exercice Certificat
RCI
Échelon 1
(RCI 1)
Échelon 2
(RCI 2)
Échelon 3
(RCI 3)
Pistage Tenue de piste 79 79 79 79
(A) Rapport de
un objet 21
deux objets 21 21
trois objets 21
Protection Quête du malfaiteur 5 5 10
(C) Affrontement et aboiement 15 10 10 10
Tentative de fuite 30 20 10 10
Attaque sur le conducteur
et le chien
50
Défense du chien
pendant la phase de garde
35 20 20
Conduite de côté 5
Conduite de dos 5 5
Attaque sur le chien
pendant la conduite de dos
30 15
Attaque sur le chien
pendant le mouvement
30 20 10
Agression pendant
la phase de garde
20
Total 300 300 300 300

Pénalités[modifier | modifier le code]

Le chien doit satisfaire au test de caractère préalable au concours. En cas de résultat non satisfaisant, le juge prononce la disqualification. Il fait de même si des déficiences au niveau du caractère sont décelées pendant le concours[10]. Le règlement prévoit des pénalités maximales qui peuvent aller du simple retrait partiel ou total des points de l'exercice à l'arrêt de l'épreuve[11]. Au cours de l'épreuve de pistage (A), l'arrêt du travail est déclaré lorsque le chien quitte la piste de plus d'une longueur de longe. Il en est de même si le conducteur reçoit deux avertissements du juge en cas de contrainte sur le chien qui veut quitter la piste. Lors de l'épreuve de protection (C), la même sanction est appliquée si le chien ne supporte pas, se fait chasser au cours d'un exercice de défense, ou ne lâche pas sa prise après trois ordres de cessation. Les plus lourdes pénalités pour faute sont généralement de cinq points, hormis les cas de déclassement dans la mention qualificative ou d'exercice jugé insuffisant. Ces dernières sont le plus souvent appliquées lors de l'épreuve de protection (C)[12].

Concours[modifier | modifier le code]

Les concours servent à mettre en évidence l'aptitude du chien au travail et, d'une manière plus générale, visent à l'amélioration de la santé et de la performance des chiens de génération en génération. Ils sont du ressort de chaque organisation cynologique nationale (OCN). L'OCN est la Société centrale canine (SCC) pour la France. Un concours est dit réussi lorsque la mention (MENT.) est attribuée. En marge du concours, puisqu'elle n'a aucun effet sur son résultat, une appréciation destinée à la reproduction est portée sur le chien. L'instinct de proie, l'assurance et la résistance au travail imposé (IAR) reçoivent les qualificatifs d'insuffisant, de suffisant et prononcé.

Les acteurs[modifier | modifier le code]

Le chef de concours (CC)[modifier | modifier le code]

Responsable du concours, il s'occupe de sa préparation. Il est chargé d'obtenir les autorisations nécessaires et de vérifier les documents obligatoires pour les concurrents. Il s'assure du bon déroulement du concours, pendant lequel il reste à la disposition du juge.

Le chien[modifier | modifier le code]

Les chiens malades ou susceptibles de contagion ne sont pas admis aux concours. La même interdiction touche les femelles en gestation ou allaitantes. Mais elles peuvent concourir sous certaines conditions lorsqu'elles sont en chaleur. Les conditions d'accès au premier échelon ont été décrites précédemment. Le passage dans les échelons supérieurs (RCI 2 et 3) est possible dès l'obtention de la mention (MENT.), à condition que le chien soit âgé de 19 et 20 mois.

Le conducteur (CO)[modifier | modifier le code]

Il doit respecter les directives vétérinaires et de protection des animaux. Il se soumet aux ordres du juge et du chef de concours. Il présente son chien de manière sportive et irréprochable. Il est responsable des dégâts occasionnés par son chien et, pour ce motif, il est couvert par une assurance adéquate.

Le juge de concours (JC)[modifier | modifier le code]

Les juges sont invités par les organisateurs ou l'organisation cynologique nationale (OCN), selon l'importance du concours. La désignation des juges pour le championnat du monde est du ressort de la Commission pour chiens d'utilité (FCI). Un juge ne peut juger que trente (30) épreuves par jour. Ses décisions sont dites définitives et inattaquables. Elles peuvent cependant, pour les cas graves, faire l'objet d'une plainte écrite transmise à l'OCN qui décide de la suite à donner : décision ou transmission à la FCI qui juge en dernier ressort.

L'homme d'assistance (HA)[modifier | modifier le code]

Le règlement est l'objet d'un développement conséquent sur une pratique correcte de l'homme d'assistance qui est l'aide du juge durant l'épreuve de protection. Il reçoit de celui-ci des instructions en début de concours. D'une manière générale, il est tenu de réaliser un travail régulier et d'un niveau adapté à l'échelon. En outre, les points suivants méritent d'être relevés:
Les courses doivent être rapides, énergiques et maîtrisées.
Le chien n'est pas provoqué durant les phases de garde.
Une tension est maintenue dans la manche de protection durant les prises.
L'agression sur un chien qui ne mord pas ne cesse que sur ordre du juge.
L'homme d'assistance se positionne avant ou pendant la prise de manière à faciliter le jugement.

Le traceur de piste (TP)[modifier | modifier le code]

Il s'agit du conducteur (CO) pour le 1er échelon et d'un tiers pour les autres. Le traceur de piste met les objets en poche trente (30) minutes avant le départ. Après un arrêt sur la ligne de départ, il parcourt la piste d'un pas normal, dépose les objets sans s'arrêter. Il continue de marcher quelques pas dans la même direction après avoir posé le dernier objet.

Les résultats[modifier | modifier le code]

Le niveau des concours va du simple concours local couvert par un juge unique au championnat du monde où chaque juge est responsable d'une épreuve[13].

Les chiens sont qualifiés pour la Coupe de France après une tournée de sélectifs dont les résultats sont appréciés par le groupe de travail RCI.

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Année Société canine Nom du chien Conducteur Race A B C Total Mention
2010 Gironde Barouk du banc des Hermelles S.Berthelot BBM 99 97 86 282 TB
2009 Gironde VIP des Loups Mutins J.Bruna BBM 100 90 96 286 Exc.
2008 Gironde Samourai dit Sam A.Billet BBM 99 90 94 283 TB
2007 Gironde Roxy du Haut de l'Arize M.Cassier BBM 96 94 94 286 Exc.
2006 Maine-Anjou Samourai dit Sam A.Billet BBM 98 95 90 283 Tb

Championnat de France[modifier | modifier le code]

Année Société canine Nom du chien Conducteur Race Total
2010 Pyrénées Gascogne Bangus du haut de l'Arize J.Stamback BBM 846
2009 Gironde VIP des Loups Mutins J.Bruna BBM 853
2008 Gironde Samouraï dit Sam A.Billet BBM 852
2007 Gironde Samouraï dit Sam A.Billet BBM 854
2006 Maine-Anjou Samouraï dit Sam A.Billet BBM 857

Championnat du Monde[modifier | modifier le code]

Année Nation Nom du chien Conducteur Race A B C Total Mention
2010 Gold medal.svg Drapeau de l'Allemagne Allemagne Bendix vom Adlerauge Peter Scherk BBM 96 98 96 290 Exc.
Silver medal.svg Drapeau de l'Allemagne Allemagne Cayman vom Adlerauge Edgard Scherker BBM 96 96 97 289 Exc.
2009 Gold medal.svg Drapeau de l'Allemagne Allemagne Bendix vom Adlerauge Peter Scherk BBM 98 95 98 291 Exc.
Silver medal.svg Drapeau de la Finlande Finlande Duunari Mecberger Koskensalo Marko BBM 96 96 96 288 TB
Bronze medal.svg Drapeau de l'Allemagne Allemagne Cayman vom Adlerauge Edgard Scherker BBM 98 95 94 287 TB
2008 Gold medal.svg Drapeau de l'Allemagne Allemagne Cayman vom Adlerauge Edgard Scherker BBM 99 96 99 294 Exc.
Silver medal.svg Drapeau de l'Allemagne Allemagne Emy von den Unbestechlichen Petra Sporrer BBM 99 98 96 293 Exc.
Bronze medal.svg Drapeau de la Finlande Finlande Macberger Chortoryiski Mia Skogster BBM 99 97 96 292 Exc.
2007 Gold medal.svg Drapeau des États-Unis États-Unis Quenny Ot Vitosha Ivan Balabanov BBM 93 95 97 285 TB
Silver medal.svg Drapeau de la République tchèque République tchèque Lord Z Lipin Martin Pejsa BA 99 90 96 285 TB
Bronze medal.svg Drapeau de l'Autriche Autriche Aladin Grafschaft Helfenstein Friedrich Steiner BBM 97 92 93 282 TB
2006 Gold medal.svg Drapeau de la Grèce Grèce Azera vom Aderauge Konstantinos Chasiotis BBM 96 98 96 290 Exc.
Silver medal.svg Drapeau de la Slovaquie Slovaquie Jorick Di Dranel Marek Lenârd BA 96 96 94 286 Exc.
Bronze medal.svg Drapeau de l'Allemagne Allemagne Akido von Elberfeld André Baur Schnauzer 95 93 97 285 TB

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Alain Dupont, Le RCI: pistage, obéissance, défense, Editions de Vecchi, (ISBN 2732827649)
  • (fr) Dominique Grandjean et collectif École nationale vétérinaire d'Alfort (Unité de médecine de l'élevage et du sport), Guide pratique du chien de sport et d'utilité, Groupe Royal Canin,
  • (fr) Arnold Fatio, Manuel pratique d'éducation et de dressage du chien, Payot-Lausanne, (ISBN 2601032243)
  • (fr) Joël Herreros, Les sports canins, Editions de Vecchi, (ISBN 2732822094)
  • (fr) Fiorenzo Fiorone, Les chiens de berger belge, Editions de vecchi, (ISBN 2732803502), « le dressage de berger belge »

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Commission nationale d'éducation et d'activités cynophiles (CNEA)
  • Fédération cynologique internationale (FCI)
  • Société centrale canine (SCC)
  • Commission d'utilisation nationale des chiens de berger et de garde de la SCC (CUN-CBG)
  • Groupe de travail RCI de la SCC (GT-RCI)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dénomination exacte : Société centrale canine pour l'amélioration des races.
  2. Joël Herreros, Les sports canins, Éditions de Vecchi, mai 1997, page 144, (ISBN 2-7328-2209-4)
  3. Règlement de concours international applicable au 1er janvier 2003 (texte) (Cliquez la discipline puis règlement)
  4. Pays représentés au Championnat du Monde pour chiens d'utilité RCI 2007 Liste
  5. races soumises au travail dans une discipline comportant le mordant (Liste)
  6. attitude du chien (suite et rappel) RCI 1,RCI 2,RCI 3, selon le règlement officiel 2003 sur le site officiel de la SCC (GT-RCI), p. 16,17,28,19,41 à 42. Consulté le 11 décembre 2007
  7. Pénalités:Dispositions générales, RCI 1,,RCI 2,,RCI 3 selon le règlement officiel 2003 sur le site officiel de la SCC (GT-RCI), p. 5,6,14,16 à 24, 26, 28 à 32, 33 à 37, 39, 41 à 51. Consulté le 11 décembre 2007
  8. qualités du chien du chien RCI 1,RCI 2,RCI 3, selon le règlement officiel 2003 sur le site officiel de la SCC (GTRCI), p. 16,17,19,28,29,32,41,42,43 et 45. Consulté le 11 décembre 2007
  9. courageest utilisé comme terme associé au titre de l'épreuve de protection dans la version française du règlement, sur le site du GT-RCI
  10. Test de caractère selon le règlement officiel 2003 sur le site officiel de la SCC (GT-RCI), p. 5,6 Consulté le 8 décembre 2007
  11. Pénalités:Dispositions générales, RCI 1,,RCI 2,,RCI 3 selon le règlement officiel 2003 sur le site officiel de la SCC (GT-RCI), p. 5,6,14,16 à 24, 26, 28 à 32, 33 à 37, 39, 41 à 51. Consulté le 8 décembre 2007
  12. Déclassement de catégorie et exercice insuffisant RCI 1,RCI 2,,RCI 3 selon le règlement officiel 2003 sur le site officiel de la SCC (GT-RCI), p. 21 à 24, 33 à 37, 46 à 51. Consulté le 11 décembre 2007
  13. Archives des résultats des championnats du monde, des coupes et des championnats de France