Qwan Ki Do

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Qwan Ki Do
Domaine Percussion, trapping, Grappling, Armes traditionnelles
Forme de combat Assaut à la touche (en compétition), possibilité de combat libre (Vo Dai ou Vo Tu Do)
Fondateur Maître Pham Xuân Tong
Dérive de arts martiaux chinois et vietnamiens
Sport olympique Non
Pratiquants Environ 30 000 licenciés[1]
Fédération mondiale International Qwan Ki Do Federation

Le Qwan Ki Do (« La voie de l'énergie vitale »), est un art martial créé en 1981 en France à Toulon (Club du C.A.M Quan Ky Toulon) par Maître Pham Xuân Tong. Le Qwan Ki Do trouve son origine dans des techniques issues des arts martiaux chinois et des arts martiaux vietnamiens. C'est donc un art martial Sino-Vietnamien.

Le Qwan Ki Do aborde différents aspects, notamment les enchaînements techniques (Quyên), les techniques seules, les techniques à deux, les assauts ou encore les armes traditionnelles. Il allie efficacité et tradition au travers de diverses techniques telles que les poings (tranchants, griffes, piques, paumes), les pieds, les coudes, les balayages, les ciseaux, les projections, les saisies, les clés, la self-défense... C’est un art-martial complet.

Philosophie du Qwan Ki Do : « Le secret de la sagesse, ce n’est pas la sagesse elle-même : c’est le chemin qui nous y conduit. Le chemin est long, les racines sont amères mais le fruit est doux... »

Histoire[modifier | modifier le code]

Les techniques du Qwan Ki Do proviendraient en partie de quatre grandes écoles dont l'école des moines shaolin.

Du courant chinois, nous trouvons trois écoles principales[2] :

  • L’École SHAO LIN NAM PAI ou THIEU LAM NAM PHAI, dans laquelle se retrouve une grande variété de techniques, dont de nombreux coups de pied sautés ou encore les techniques de CHIN NA ou CAM NA.
  • L’École WO MEI PAI ou NGA MI PHAI, de la montagne Wo Mei Shan, regroupe de nombreuses techniques de saisie et de projection, ainsi que les techniques basées sur l’observation des animaux.
  • Enfin, l’École CHOW GAR TANG LANG PAI ou CHÂU GIA DUONG LANG PHAI, caractéristique du sud de la Chine et de l’ethnie Hakka, est basée sur l’imitation de la mante religieuse, avec des attaques rapides des membres supérieurs, visant à percuter les points vitaux, ainsi qu’à luxer les différentes articulations.

Les écoles vietnamiennes, quant à elles, sont réputées entre autres, pour les ciseaux volants, ainsi que pour la boxe libre utilisant les coudes, les genoux, sans oublier les tibias.

Le Qwan Ki Do est une synthèse de styles d'arts martiaux sino-vietnamiens. Il représente l'aboutissement de plus de 25 ans d'études et de recherches effectuées par un expert des arts martiaux vietnamiens : Maître Pham Xuân Tong, héritier testamentaire du maître Châu Quan Ky. Celui-ci, travaillant dans un abattoir, a appris à tuer sans armes.

Malgré les nombreuses influences vietnamiennes et l'origine de son maître fondateur, les sources du Qwan Ki Do viennent en majorité des arts martiaux chinois. On y trouve de nombreuses techniques zoomorphiques (appelées Linh Thu), des clés (appelées Chin Na ou Cam Na), pieds/poings (incluant coudes et genoux) et l'utilisation des armes traditionnelles. Comme dans de nombreux arts martiaux vietnamiens, les termes en vietnamien utilisés sont souvent des traductions ou des transcriptions de termes chinois.

Au Qwan Ki Do, la casse est présente permettant la démonstration de la synergie du travail technique, de la concentration et selon le phrasé requis de l'extériorisation de l'énergie vitale. Cette discipline comprend aussi une gymnastique douce, appelée Tâm Khi Thê, idéale pour le bien-être des pratiquants.


Maître PHAM Xuân Tong Casse.jpg

Grades[modifier | modifier le code]

Le niveau débutant représente le vide infini (Vô Cuc). Le 1er Câp ou Thai Cuc (genèse de la mutation) est suivi par le Luon Nghi (dualité entre les deux polarités Am et Duong) puis par le Tu Tuong (les quatre points cardinaux) et enfin par le Ngu Hàn (les cinq éléments). Le niveau débutant se caractérise par une ceinture blanche.

Les grades utilisés sont au début appelés Câp (prononcé « keup ») et augmentent jusqu'au nombre de quatre selon le niveau du pratiquant. Ces Câp sont représentés par des barrettes jaunes (- de 7 ans), rouges (- de 13 ans) ou bleues (+ de 13 ans) selon l'âge du pratiquant.

Après le 4e Câp Bleu (ou ceinture bleue à une époque), à l'âge de 18 ans, le pratiquant peut se présenter à l'examen national de la ceinture noire.

Une fois ce niveau acquis, vient ensuite le grade de 1er Ðẳng. Dès lors, la ceinture devient noire avec un liseré rouge et peut gravir les échelons jusqu'au 4e Ðẳng.

Au 5e Ðẳng, la ceinture est noire bordée d'un liseré jaune.

Au du 6e et 7e Ðẳng, la ceinture est à pavés rouges et blancs, bordée d'un liseré jaune.

Pour le 8ème Ðẳng, la ceinture est rouge, bordée d'un liseré jaune et un liseré bleu en son centre.

Il existe un grade décerné par Thày Chưởng Môn à l’élève "Chef de file/leader". La ceinture est de couleur rouge, bordée d'un liseré jaune et liseré blanc au milieu.

Le Chuong Mon Dai est la ceinture du maître fondateur, transmise par le maître Châu Quan Ky au maître Pham Xuân Tong ; elle regroupe les cinq couleurs du Qwan Ki Do (rouge, vert, jaune, bleu, noir et blanc) que l'on retrouve sur l'emblème qui est un dragon. Cette distinction est garante de l'éthique et de l'authenticité de la méthode[3].

Les armes naturelles utilisées au Qwan Ki Do[modifier | modifier le code]

Poing, deux premières phalange : Kho Lau

Revers du poing : Binh Son

Poing marteau ou marteau de fer : Thiet Chuy

Tranchant de la main : Cuong Dao

Paume de la main: Hung Chuong

Dos de la main : Binh Chuong

Avant bras : Doc Moc

Coude : Phuong Duc

Technique des membres inférieurs ("Bo Cuoc Phap"):

  • Technique de (coup de) pied : cuoc
    • Bol du pied : Kim Tieu
    • Plante du pied : Ma Tuc
    • Tranchant extérieur du pied : Bang Tuc
    • Coup de talon : Thiêt Tieu
  • Genou : Thiet Chuy Cuoc

La tenue du Qwan Ki Do[modifier | modifier le code]

La tenue officielle du QWAN KI DO s'appelle le Vo Phuc. Elle a été conçue par Maître Pham Xuân Tong, créateur du Qwan Ki Do, et reflète la tenue traditionnelle vietnamienne (AO Thày Dô).

Elle se compose :

  • d’une veste et d’un pantalon noirs (Vo Phuc)
  • d’une ceinture différente selon les grades (Daî)
  • de l'écusson officiel du QWAN KI DO (appelé Phu Hiêu Quan Khi Dao), cousu sur le côté gauche du Vo Phuc au niveau du cœur.
  • de l'écusson du club du pratiquant, cousu sur la manche droite, à peu près au même niveau que l'écusson officiel du QWAN KI DO.
  • de l'écusson de l'équipe national, cousu sur la manche gauche, pour les pratiquants faisant partie de celle-ci.
Vo Phuc QWAN KI DO.jpg


Lexique non exhaustif[modifier | modifier le code]

  • LES CHIFFRES:
  • Mot : un
  • Haï : deux
  • Ba : trois
  • Bon : quatre
  • Nam : cinq
  • Sao : six
  • Bay : sept
  • Tam : huit
  • Chin : neuf
  • Muoi : dix


  • 16 POSITIONS DE BASES (Bo Phap):
  • Lap Tan : posture debout
  • Am Duong Tan : posture des polarités
  • Hac Tan: posture de la grue
  • Trao Ma Tan : sabot de cheval
  • Lien Hoa Tan: posture de lotus
  • Toa Tan : posture assise
  • Xa Tan : posture de serpent
  • Trung Binh Tan : posture moyenne
  • Ho diep Tan : posture du papillon
  • Dinh Tan : posture de la lettre (dinh)
  • Quy Tan: posture genou à terre
  • Nhi Tan: posture de la lettre (Nhi)
  • Kiem Ma Tan : maintenir le cheval entre les genoux
  • Mieu ou Tieu Tan: posture du chat


  • Thoi Son : poids pesant d'une montagne
  • Di Son : transfert du poids pesant d'une montagne
  • Thoi Son Ban Ha : poids pesant d'une montagne, s'écrasant vers le bas.
  • Ban Ha Hoanh Cong : puissante rotation d'une masse au sol
  • Thoi Son Kim Bao : patte de panthère jaune en action

ou La Han Phan Quyen : bras plié d'un arrhat bouddhique (idem kim bao)

  • Thoi Son Khac Thu : briser le bras de l'adversaire en contre attaque de poing
  • Thoi Son Ta Chi: déplier puis relâcher une branche
  • Phach Khong Ta Chi : fouetter avec une branche
  • Thoi Son Huu Duc : l'oiseau qui dissimule son aile
  • Thoi Son Thuy Dê : le poing qui brasse l'eau glaciale
  • Thoi Son Diem Thuy : le poing qui fouette la surface de l'eau
  • Thoi Son Cu Boi : frappe de poing semblable au levé le verre
  • Thoi Son Ung Trao : les serres de l'aigle qui remonte.
  • Thoi Son Con Cau
  • Am Duong Hoành Phong : revers circulaires à l'arrière en polarités


  • Cuong Dao Tram Xà : trancher la tête d'un reptile
  • Cuong Dao Tram Thach : tranchant qui brise le marbre
  • Cuong Dao Phat Môc: tranchant qui coupe le bois
  • Song Dao Phat Thao: double tranchant coupant l'herbe


  • SERIE DES 9 PAUMES DE MAINS, Hung Chuong :
  • Manh Công Dôc Chuong : puissante et solide paume de main
  • Song Long Thân Chuong : double paumes comme deux dragons côte à côte


  • LES 9 EXTREMITES DE DOIGTS, Thu Chi
  • Tu Chi Liêu Diêp : pique des quatre doigts unis, paume vers le bas, comme une feuille
  • Tu Chi Vuong Hâu : pique des quatre doigts unis, paume vers le bas


  • SERIE DES 13 SAISIES DE MAINS ET GRIFFES, Trao :
  • Hô Trao Tâm Thâu : griffes du tigre qui arrachent et saisissent
  • Manh Hô Xuât Dông : tigre sauvage qui sort de la grotte


  • Phuong Duc Loan Dai : l'aile du phénix qui se dresse vers l'avant
  • Phuong Duc Bat Phong : l'aile de phénix brasse l'air vers l'avant


  • Truc Cuoc : coups de pied frontal
  • Hoành Cuoc : coups de pied circulaire
  • Dao Son Cuoc : coups de pied de l'intérieur vers l'extérieur
  • Hâu Cuoc : coups de pied en arrière (coup de pied du singe)
  • Tao Phong Cuoc : coups de pied de l'extérieur vers l'intérieur
  • Thang Thiên Truc Cuoc : coups de pied frontal sauté
  • Long Thang Cuoc : coups de pied du talon à la mâchoire
  • Bàn Long Cuoc : coups de pied latéral direct
  • Song Cuoc : coups de pied latéral en avançant
  • Phin Truc Cuoc
  • Thang Thiên Bàn Long Cuoc: coups de pied latéral sauté


  • TECHNIQUES DE GENOU, Bô Dôi Dôc :

ou Doî Doc Truc Cuoc

  • Dôi Dôc Hoành Xa : roue en position latérale tournante - coup de genou latéral circulaire
  • Dôi Dôc Tao Phong : balayage du vent - coup de genou de l'extérieur à l'intérieur
  • Dôi Dôc Dao Song : contourner la montagne - coup de genou de l'intérieur à l'extérieur

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]