Quincy-sous-Sénart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Essonne image illustrant une commune de l’Essonne image illustrant une commune française
Cet article est une ébauche concernant l’Essonne, une commune de l’Essonne et une commune française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) ; pour plus d’indications, visitez le Projet Essonne.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article a besoin d’être illustré (en discuter) (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Pour améliorer cet article, des médias (images, animations, vidéos, sons) sous licence libre ou du domaine public sont les bienvenus.
Si vous êtes l’auteur d’un média que vous souhaitez partager, importez-le. Si vous n’êtes pas l’auteur, vous pouvez néanmoins faire une demande de libération d’image à son auteur.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quincy.
Quincy-sous-Sénart
L’hôtel de ville.
L’hôtel de ville.
Blason de Quincy-sous-Sénart
Blason
Logo
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement Évry
Canton Épinay-sous-Sénart
Intercommunalité Communauté d'agglomération Val d'Yerres Val de Seine
Maire
Mandat
Christine Garnier
2014-2020
Code postal 91480
Code commune 91514
Démographie
Gentilé Quincéens
Population
municipale
8 444 hab. (2013)
Densité 1 624 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 40′ 17″ Nord, 2° 32′ 26″ Est
Altitude Min. 42 m – Max. 89 m
Superficie 5,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Essonne

Voir sur la carte administrative de l'Essonne
City locator 14.svg
Quincy-sous-Sénart

Géolocalisation sur la carte : Essonne

Voir sur la carte topographique de l'Essonne
City locator 14.svg
Quincy-sous-Sénart

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quincy-sous-Sénart

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Quincy-sous-Sénart
Liens
Site web mairie-quincy-sous-senart.fr

Quincy-sous-Sénart[1] (prononcé [kɛ̃si su senaʁ] Prononciation du titre dans sa version originale Écouter) est une commune française située à vingt-cinq kilomètres au sud-est de Paris dans le département de l'Essonne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Quincéens[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Occupation des sols.
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 33,8 % 177,57
Espace urbain non construit 3,4 % 17,99
Espace rural 62,7 % 329,15
Source : Iaurif - MOS 2008[3]
Position de Quincy-sous-Sénart en Essonne.

Quincy-sous-Sénart est située à vingt-cinq kilomètres au sud-est de Paris-Notre-Dame[4], point zéro des routes de France, huit kilomètres au nord-est d'Évry[5], huit kilomètres au nord-est de Corbeil-Essonnes[6], dix-neuf kilomètres au nord-est de Montlhéry[7], vingt-deux kilomètres au sud-est de Palaiseau[8], vingt-trois kilomètres au nord-est d'Arpajon[9], vingt-cinq kilomètres au nord-est de La Ferté-Alais[10], trente kilomètres au nord-est de Milly-la-Forêt[11], trente-huit kilomètres au nord-est d'Étampes[12], quarante et un kilomètres au nord-est de Dourdan[13]. Limitrophe de la Seine-et-Marne, la commune est aussi située à dix-sept kilomètres au nord-ouest de Melun[14].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la rivière l'Yerres.

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Épinay-sous-Sénart Boussy-Saint-Antoine Varennes-Jarcy Rose des vents
Soisy-sur-Seine N Combs-la-Ville
(Seine-et-Marne)
O    Quincy-sous-Sénart    E
S
Étiolles Tigery

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat de l'Essonne.

Quincy-sous-Sénart est située en Île-de-France, elle bénéficie d'un climat océanique dégradé aux hivers frais et aux étés doux, en étant régulièrement arrosée sur l'ensemble de l'année. En moyenne brute annuelle, la température s'établit à 10,8 °C, avec une moyenne maximale de 15,2 °C et une moyenne minimale à 6,4 °C. Les températures moyennes mensuelles extrêmes relevées sont de 24,5 °C en juillet au maximum et 0,7 °C en janvier au minimum, mais les records enregistrés s'établissent à 38,2 °C le et -19,6 °C le . Du fait de la moindre densité urbaine entre Paris et sa banlieue, une différence négative de un à deux degrés Celsius se fait sentir, surtout en début de journée. L'ensoleillement est comparable à la moyenne des régions du nord de la Loire avec un total de 1 798 heures par an, une moyenne haute à deux cent quarante heures en juillet et basse à cinquante trois heures en décembre. Les précipitations sont également réparties sur l'année, avec un total annuel de 598,3 millimètres de pluie et une moyenne approximative de cinquante millimètres par mois.

Données climatiques à Quincy-sous-Sénart.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0,7 1 2,8 4,8 8,3 11,1 13 12,8 10,4 7,2 3,5 1,7 6,4
Température moyenne (°C) 3,4 4,3 7,1 9,7 13,4 16,4 18,8 18,5 15,6 11,5 6,7 4,3 10,8
Température maximale moyenne (°C) 6,1 7,6 11,4 14,6 18,6 21,8 24,5 24,2 20,8 15,8 9,9 6,8 15,2
Ensoleillement (h) 59 89 134 176 203 221 240 228 183 133 79 53 1 798
Précipitations (mm) 47,6 42,5 44,4 45,6 53,7 51 52,2 48,5 55,6 51,6 54,1 51,5 598,3
Source : Climatologie mensuelle à la station départementale de Brétigny-sur-Orge de 1948 à 2002[15],[16].


Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Une rue de Quincy-sous-Sénart.

Quincy-sous-Sénart est desservie par le RER D, avec les gares de Combs-la-Ville - Quincy et de Boussy-Saint-Antoine.

La commune dispose de sa propre ligne de bus, le Quincy-bus, qui permet de relier notamment la Mairie, les écoles, la gare de Boussy Saint Antoine, le lycée professionnel.

À la gare de Boussy Saint Antoine sont réunies de nombreuses lignes de bus pour rejoindre les communes avoisinantes. Enfin, le Transessonne 91.01, avec deux arrêts sur le territoire de la commune permet de rejoindre en 20 minutes Évry, chef-lieu du département, et en quelques minutes à peine le centre commercial Val d'Yerres 2.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Quintiacum en 1204[17], Quintiacum en 1242[18].

L'origine du nom du lieu est peu connue. La commune fut créée en 1793 avec son nom actuel[19].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune de Quincy-sous-Sénart fait partie de l'arrondissement d’Évry, du canton d'Épinay-sous-Sénart et de la neuvième circonscription de l'Essonne

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La ville adhérait depuis 2002 à la communauté d'agglomération du Val d'Yerres.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la loi MAPAM du , qui prévoit la généralisation de l'intercommunalité à l'ensemble des communes et la création d'intercommunalités de taille importante, le préfet de la région d'Île-de-France approuve le un schéma régional de coopération intercommunale qui prévoit notamment la « fusion de la communauté d'agglomération Sénart Val de Seine, de la communauté d'agglomération du Val d'Yerres et extension du nouveau regroupement à la commune de Varennes-Jarcy[20] », jusqu'alors membre de la communauté de communes du Plateau Briard. Celle-ci, après une consultation de ses habitants[21] qui s'est tenue en avril 2015[22], intègre néanmoins la communauté de communes de l'Orée de la Brie le 1er janvier 2016, de manière à ne pas être concernée par la Métropole du Grand Paris[23],[24].

Les communes de Sénart Val de Seine s'opposent à la création, et le maire de Draveil, Georges Tron, organise un référendum dans sa ville, qui aboutit à un rejet de la fusion par 98,3 %, mais avec une participation limitée à 23 % des électeurs[25],[26].

La création de la nouvelle communauté d'agglomération est néanmoins créée par arrêté préfectoral du 14 décembre 2015 « portant création d’un établissement public de coopération intercommunale issu de la fusion des communautés d’agglomération Sénart Val de Seine et Val d’Yerres », dénommée communauté d'agglomération Val d'Yerres Val de Seine.

Tendances et résultats politiques[modifier | modifier le code]

Élections présidentielles

Résultats des deuxièmes tours


Élections législatives

Résultats des deuxièmes tours :


Élections européennes

Résultats des deux meilleurs scores :


Élections régionales
Out of date clock icon.svg Cette section doit être actualisée. Des passages de cette section sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés. Améliorez-le ou discutez des points à vérifier.

Résultats des deux meilleurs scores :


Élections cantonales et départementales
Out of date clock icon.svg Cette section doit être actualisée. Des passages de cette section sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés. Améliorez-le ou discutez des points à vérifier.

Résultats des deuxièmes tours :


Élections municipales
Out of date clock icon.svg Cette section doit être actualisée. Des passages de cette section sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés. Améliorez-le ou discutez des points à vérifier.

Résultats des deuxièmes tours :


Référendums 

Lite des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[43].
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1944 1945 Maurice Depagne    
1945 1947 Gaston Trembleau    
1947 1949 Charles Lefevre    
1949 1965 Maurice Perraguin    
1965 1971 Aubin Bonnefon    
1971 1983 Pierre Courtois    
1983 2014[44] Daniel Besse UMP Administrateur
2014[45] en cours
(au 26 mars 2016)
Christine Garnier UMP[46] Vice-présidente de la CA du Val d'Yerres (2014 → 2015)
Vice-présidente de la CA Val d'Yerres Val de Seine (2016 → )

Ville Internet[modifier | modifier le code]

En 2010, la commune de Quincy-sous-Sénart a été récompensée par le label « Ville Internet @@ »[47], récompense renouvelée en 2011[48].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Quincy-sous-Sénart a développé des associations de jumelage avec :

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 8 444 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
100 125 141 125 105 128 167 183 214
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
183 188 203 208 179 156 174 150 207
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
218 207 239 243 591 1 215 1 505 1 550 2 090
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
2 720 3 909 6 705 7 157 7 079 7 426 7 616 7 714 8 209
2013 - - - - - - - -
8 444 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[52] puis Insee à partir de 2004[53].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Quincy-sous-Sénart en 2009 en pourcentages[54].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,6 
6,4 
75 à 89 ans
8,5 
12,9 
60 à 74 ans
13,6 
19,9 
45 à 59 ans
20,0 
19,9 
30 à 44 ans
19,0 
20,5 
15 à 29 ans
18,9 
20,1 
0 à 14 ans
18,4 
Pyramide des âges en Essonne en 2009 en pourcentages[55].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,4 
75 à 89 ans
6,7 
11,3 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
20,0 
21,9 
30 à 44 ans
21,4 
20,6 
15 à 29 ans
19,2 
21,7 
0 à 14 ans
20,0 


Équipements scolaires[modifier | modifier le code]

Les élèves de Quincy-sous-Sénart sont rattachés à l'académie de Versailles. La commune dispose sur son territoire des écoles primaires Maurice-Lahaye et La Fontaine-Cornaille[56] et du lycée professionnel des Frères-Moreau[57].

Équipements de santé[modifier | modifier le code]

La commune dispose sur son territoire des maisons de retraite Aubergerie[58] et les Passe-Roses et de l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes le Moulin Vert. Un centre de la protection maternelle et infantile est implanté dans la commune[59].

Services publics[modifier | modifier le code]

La commune dispose sur son territoire d'une agence postale[60].

Parc[modifier | modifier le code]

Parc de la mairie : une vue depuis la rue de Combe-la-Ville.

Au centre ville, en face de la bibliothèque Antoine-de-Saint-Exupéry, près de la mairie, il y a le parc de la Mairie. C'est un parc boisé avec des promenades en bois, une grande pelouse et un hall où dessous il y a la maison verte[Mal dit]. Il est aussi doté d'un kiosque et d'une aire de jeux pour enfants.

Lieux de culte[modifier | modifier le code]

La paroisse catholique de Quincy-sous-Sénart est rattachée au secteur pastoral de Brunoy-Val d'Yerres et au diocèse d'Évry-Corbeil-Essonnes. Elle dispose de l'église de l'Exaltation de la Sainte-Croix[61].

Médias[modifier | modifier le code]

L'hebdomadaire Le Républicain relate les informations locales. La commune est en outre dans le bassin d'émission des chaînes de télévision France 3 Paris Île-de-France Centre, IDF1 et Téléssonne intégré à Télif.

Économie[modifier | modifier le code]

Emplois, revenus et niveau de vie[modifier | modifier le code]

En 2006, le revenu fiscal médian par ménage était de 20 183 €, ce qui plaçait la commune au 3 028e rang parmi les 30 687 communes de plus de cinquante ménages que compte le pays et au 154e rang départemental[62].

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d’entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Quincy-sous-Sénart 0,0 % 7,1 % 9,1 % 29,4 % 41,4 % 13,0 %
Zone d'emploi de Créteil 0,2 % 5,4 % 17,6 % 27,3 % 30,3 % 19,3 %
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d’activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Quincy-sous-Sénart 0,0 % 3,9 % 8,2 % 12,9 % 8,4 % 7,1 %
Zone d'emploi de Créteil 0,7 % 9,4 % 7,1 % 14,4 % 13,9 % 7,2 %
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[63],[64],[65]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Les berges de l'Yerres et la portion communale de la forêt de Sénart au sud ont été recensés au titre des espaces naturels sensibles par le conseil général de l'Essonne[66].

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

  • L'église Sainte-Croix
    Cette petite église a été construite sous le vocable de la Sainte-Croix en 1537. L'église de Quincy-sous-Sénart n'était à cette époque qu'une simple chapelle attestée dès 1399. Elle fut érigée en paroisse en 1737. La plupart de ses vitraux sont d'époque et datent du XIVe et XVIe siècle. De nombreuses restaurations, dont celles de 1967, 1995 et 2004, ont permis de la maintenir dans un excellent état.
  • Le château seigneurial (XVIIe siècle)
    Il ne reste aujourd'hui que l'aile gauche de ce château de la renaissance, propriété de Monsieur, frère du roi Louis XVI et futur Louis XVIII. Le reste du château fut démantelé pendant la Révolution.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Différents personnages publics sont nés, décédés ou ont vécu à Quincy-sous-Sénart :

Héraldique et logotype[modifier | modifier le code]


Blason de Quincy-sous-Sénart.

Les armes de Quincy-sous-Sénart se blasonnent : D'argent au lion de sable armé et lampassé de gueules, à la bordure componée d'argent et de gueules de six pièces, les pièces d'argent chargées d'un maillet de gueules posé à plomb, les pièces de gueules chargées d'un maillet d'or posé à plomb, au chef d'azur, brochant sur la bordure, chargé d'une fleur de lys aussi d'or surmontée d'un lambel aussi de gueules et accostée de deux quintefeuilles du champ.[67] La commune s'est en outre dotée d'un logotype.

Logo commune de Quincy-sous-Sénart.svg

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sylvie Monniotte, Quincy-sous-Sénart : À l'aube du XXIer siècle, Ville de Quincy-sous-Sénart, (ISBN 9782951501102)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Quincy-sous-Sénart dans le Code officiel géographique sur le site de l'Insee. Consulté le 06/08/2012.
  2. Gentilé sur le site habitants.fr Consulté le 08/04/2009.
  3. Fiche communale d'occupation des sols en 2008 sur le site de l'Iaurif. Consulté le 14/11/2010.
  4. Orthodromie entre Quincy-sous-Sénart et Paris sur le site lion1906.com Consulté le 07/11/2012.
  5. Orthodromie entre Quincy-sous-Sénart et Évry sur le site lion1906.com Consulté le 07/11/2012.
  6. Orthodromie entre Quincy-sous-Sénart et Corbeil-Essonnes sur le site lion1906.com Consulté le 07/11/2012.
  7. Orthodromie entre Quincy-sous-Sénart et Montlhéry sur le site lion1906.com Consulté le 07/11/2012.
  8. Orthodromie entre Quincy-sous-Sénart et Palaiseau sur le site lion1906.com Consulté le 07/11/2012.
  9. Orthodromie entre Quincy-sous-Sénart et Arpajon sur le site lion1906.com Consulté le 07/11/2012.
  10. Orthodromie entre Quincy-sous-Sénart et Milly-la-Forêt sur le site lion1906.com Consulté le 07/11/2012.
  11. Orthodromie entre Quincy-sous-Sénart et Milly-la-Forêt sur le site lion1906.com Consulté le 07/11/2012.
  12. Orthodromie entre Quincy-sous-Sénart et Étampes sur le site lion1906.com Consulté le 07/11/2012.
  13. Orthodromie entre Quincy-sous-Sénart et Dourdan sur le site lion1906.com Consulté le 07/11/2012.
  14. Orthodromie entre Quincy-sous-Sénart et Melun sur le site lion1906.com Consulté le 07/11/2012.
  15. « Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge », sur le site de lameteo.org (consulté le 9 août 2009)
  16. « Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge », sur infoclimat.fr (consulté le 18 août 2009)
  17. Par Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, page 583
  18. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  19. Notice communale sur la base de données Cassini. Consulté le 19/03/2009.
  20. « Arrêté du Préfet de la région Île-de-France du 4 mars 2015 portant adoption du schéma régional (la coopération intercommunale » [PDF], sur http://www.marneetgondoire.fr (consulté le 14 janvier 2016).
  21. « Votez pour votre intercommunalité » [PDF], sur http://www.varennesjarcy.fr,‎ (consulté le 8 juillet 2015).
  22. « Ils disent non à l’Essonne », Le Républicain de l'Essonne,‎ .
  23. « Brie-Comte-Robert : Varennes-Jarcy (91) rejoint l’Orée de la Brie », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne).
  24. Jérôme Lemonnier, « Les villes orphelines en quête de leur agglo », Essonne Info,‎ (lire en ligne).
  25. « Draveil dit non à 98 % au mariage avec le Val d'Yerres », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne).
  26. « Remous autour du mariage entre le Val d'Yerres et Sénart Val de Seine », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne).
  27. Résultats de l'élection présidentielle 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 19/08/2009.
  28. Résultats de l'élection présidentielle 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 19/08/2009.
  29. Résultats de l'élection présidentielle 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 08/05/2012.
  30. Résultats de l'élection législative 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 19/08/2009.
  31. Résultats de l'élection législative 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 19/08/2009.
  32. Résultats de l'élection législative 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 22/06/2012.
  33. Résultats de l'élection européenne 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 19/08/2009.
  34. Résultats de l'élection européenne 2009 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 19/08/2009.
  35. Résultats de l'élection européenne 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 12/10/2014.
  36. Résultats de l'élection régionale 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 19/08/2009.
  37. Résultats de l'élection régionale 2010 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 12/04/2010.
  38. Résultats de l'élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 19/08/2009.
  39. Résultats de l'élection cantonale 2011 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 01/04/2011.
  40. Résultats de l'élection municipale 2008 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 28/01/2013.
  41. Résultats du référendum 2000 sur le site politiquemania.com Consulté le 19/08/2009.
  42. Résultats du référendum 2005 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 19/08/2009.
  43. « Les maires de Quincy-sous-Sénart », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 26 mars 2016).
  44. « Le maire ne briguera pas de nouveau mandat », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne).
  45. « Conseil municipal », Ma mairie, sur http://www.mairie-quincy-sous-senart.fr,‎ (consulté le 26 mars 2016).
  46. « A Quincy, Christine Garnier espère reprendre le flambeau », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne).
  47. Palmarès 2010 des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 18/12/2009.
  48. Palmarès 2011 du concours Ville Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 16/01/2011.
  49. Fiche du jumelage avec Montemarciano sur le site du ministère français des Affaires étrangères. Consulté le 09/01/2013.
  50. Fiche du jumelage avec Saint-Bruno-de-Montarville sur le site du ministère français des Affaires étrangères. Consulté le 09/01/2013.
  51. Fiche du jumelage avec Saue sur le site du ministère français des Affaires étrangères. Consulté le 09/01/2013.
  52. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  53. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011, 2013.
  54. Pyramide des âges à Quincy-sous-Sénart en 2009 sur le site de l'Insee. Consulté le 06/08/2012.
  55. Pyramide des âges de l’Essonne en 2009 sur le site de l’Insee. Consulté le 07/07/2012.
  56. Liste des écoles du département sur le site de l'Inspection académique de l'Essonne. Consulté le 27/09/2010.
  57. Liste des établissements du second degré en Essonne sur le site de l'Académie de Versailles. Consulté le 05/10/2010.
  58. Fiche de la maison de retraite de Quincy-sous-Sénart sur l'annuaire sanitaire et social. Consulté le 01/05/2012.
  59. Fiche du centre de PMI de Quincy-sous-Sénart sur le site du conseil général de l'Essonne. Consulté le 15/01/2013.
  60. Coordonnées de l'agence postale de Quincy-sous-Sénart sur le site de La Poste. Consulté le 15/05/2011.
  61. Fiche de la paroisse catholique sur le site officiel du diocèse. Consulté le 29/11/2009.
  62. Résumé statistique national sur le site de l’Insee. Consulté le 26/10/2009.
  63. %5CCOM%5CDL_COM91514.pdf Rapport statistique communal sur le site de l'Insee. Consulté le 25/05/2010.
  64. %5CDL_ZE19901135.pdf Rapport statistique de la zone d'emploi de Créteil sur le site de l'Insee. Consulté le 25/05/2010.
  65. Rapport statistique national sur le site de l'Insee. Consulté le 05/07/2009.
  66. Carte des ENS de Quincy-sous-Sénart sur le site du conseil général de l'Essonne. Consulté le 14/02/2013.
  67. Blasonnement sur le site de Gaso, la banque du blason. Consulté le 17/09/2009.