Quilles de huit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Quilles de Huit *
Domaines Pratiques sportives
Jeux
Lieu d'inventaire Ile de France
Occitanie
Paris
Hérault
Lozère
Aveyron
Haute-Garonne
Lot
Tarn
Tarn et Garonne
* Descriptif officiel Ministère de la Culture (France)
Inscription à Espalion relatant la naissance du jeu de quilles de huit.

Le sport de quilles de huit est une évolution des anciens jeux à neuf quilles.

C'est dans la région d'Espalion en Aveyron que les joueurs avaient pris l'habitude de « prendre quille », c’est-à-dire de prendre une des neuf quilles « debout » pour la frapper avec la boule.

Les quilles de huit constituent la deuxième discipline sportive dans l’Aveyron (après le football) et comptent près de 4 500 licenciés en France.

Depuis 2012, cette pratique est inscrite à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La Solidarité Aveyronnaise, présidée par Joseph Ayrignac, rédigea les règles du Championnat du jeu de Quilles le . La partie comportait huit coups et s'arrêtait à 15 mètres mais un neuvième coup à 20 mètres fut rajouté par la suite.

Matériel[modifier | modifier le code]

La boule :

Généralement, les boules sont réalisées dans une souche de noyer. Aujourd’hui, avec de nouvelles méthodes, des colles adaptées, celles-ci sont réalisées à partir d’assemblages de plusieurs épaisseurs de bois, d’essences différentes, pour améliorer la solidité et le frappé de la quille joueuse, avec un intérieur évidé pour diminuer le poids, tout en gardant le même diamètre de celle-ci. La poignée sera suffisamment large et profonde pour un passage aisé de la main. Les boules ne doivent pas dépasser 28 cm de diamètre pour un poids allant de 4 à 6 kg.

Les quilles :

Les quilles joueuses et les quilles debout sont réalisées en bois de hêtre. Les quilles joueuses sont quelquefois réalisées dans des essences de bois différentes, pour rechercher une meilleure frappe. Le diamètre de la quille joueuse est défini en fonction du poids de celle-ci, de la puissance du joueur et de la distance où il va jouer. Le rapport de poids de la quille joueuse avec la boule doit être de 1/3 pour un maximum de rendement. Les quilles ont une longueur de 60 cm et diamètre de 7 cm pour un poids variable de 1 à 2 kg.

Déroulement de la partie[modifier | modifier le code]

La partie : elle se décompose en 9 coups répartis sur 5 distances de lancer, allant de 1 à 20 mètres. Chaque coup comprend 2 jets (hormis à 1 mètre où on ne lance que la boule) :

- le lancer de quille, consistant à frapper la quille joueuse avec la boule afin de la projeter dans les quilles « debout »,

- le lancer de boule servant à finir le coup et à tomber le maximum de quilles « debout » non abattues avec la quille joueuse.

1 mètre : 1 coup

La boule seule est lancée afin de tomber les quilles « debout » du jeu. 8 quilles peuvent être tombées au maximum.

5 mètres : 2 coups

Lancer de la quille frappée avec la boule puis lancer de la boule. La première quille de la rangée du milieu, appelée "la bonne", doit obligatoirement être abattue, soit avec la quille, soit avec la boule, afin de pouvoir comptabiliser toutes les quilles abattues. Si c’est le cas, la quille joueuse est aussi comptabilisée. On peut donc avoir un maximum de 9 quilles abattues (8 quilles « debout » et la quille joueuse). Si aucune des conditions ci-dessus ne sont remplies, le coup vaut 0.

10 mètres : 3 coups

Lancer de la quille frappée avec la boule, puis lancer de la boule. La première quille de la rangée du milieu doit obligatoirement être abattue, ou alternativement 2 autres quilles avec la quille. Si ce n’est pas le cas, le joueur doit abattre la « bonne » avec la boule afin de pouvoir comptabiliser toutes les quilles abattues. Si c’est le cas, la quille joueuse est là aussi comptabilisée.On peut donc avoir un maximum de 9 quilles abattues (8 quilles « debout » et la quille joueuse). Si aucune des conditions ci-dessus ne sont remplies le coup vaut 0.

15 mètres : 2 coups

Lancer de la quille frappée avec la boule, puis lancer de la boule. La première quille de la rangée du milieu doit obligatoirement être abattue, ou alternativement une autre quille du jeu avec la quille joueuse. Si ce n’est pas le cas, le joueur doit abattre la « bonne » avec la boule afin de pouvoir comptabiliser toutes les quilles abattues. Si c’est le cas, la quille joueuse est là aussi comptabilisée. On peut donc avoir un maximum de 9 quilles abattues (8 quilles « debout » et la quille joueuse). Si aucune des conditions ci-dessus ne sont remplies le coup vaut 0.

20 mètres : 1 coup

Mêmes conditions que pour le coup de 15 mètres.

Une partie est considérée comme réussie lorsque le joueur dépasse les 50 quilles tombées. Le record actuel est de 68 quilles tombées le 15 juin 1997.

Catégories d'âge[modifier | modifier le code]

Catégories d'âge

  • 66 ans et plus : Super vétérans
  • 60 - 65 ans : Vétérans
  • 19 - 59 ans : Séniors
  • 17 - 18 ans : Juniors
  • 15 - 16 ans : Cadets
  • 13 - 14 ans : Minimes
  • 11 - 12 ans : Benjamins - Benjamines
  • 8 - 9 - 10 ans : Poussins - Poussines

Divisions[modifier | modifier le code]

  • 1° division ⇒ Excellence
  • 2° division ⇒ Honneur
  • 3° division ⇒ Promotion (2 poules)
  • 4° division ⇒ Essor (4 poules)
  • 5° division ⇒ 1° Série (6 poules : 1 par secteur géographique)
  • 6° division ⇒ 2° Série (6 poules : 1 par secteur géographique)
  • 7° division ⇒ 3° Série (6 poules : 1 par secteur géographique)

Clubs[modifier | modifier le code]

La plus grande concentration de clubs de quilles de huit est bien sûr située en Aveyron, leur pays natal, mais il faut savoir qu'il en existe aussi dans des grandes villes comme Paris, Toulouse ou Montpellier, mais ce sont souvent les moins connus.

Liste des clubs aveyronnais


Liste des clubs hors Aveyron :

* Toulouse SQAAT [2]

Records de France Individuels[modifier | modifier le code]

Séniors :

Sur 1 partie :

68 quilles par Alain Pradel (licencié à Rodez) le 15-06-1997 à Rieupeyroux.
68 quilles par Jean-Sébastien Bès (licencié à Sainte-Geneviève) le 06-05-2013 à Balsac.

Sur 2 parties :

126 quilles par René Carnevillier (licencié à Charenton) le 11-10-1959 à Paris.
126 quilles par Jérôme Enjalbert (licencié à Magrin) le 27-04-2014 à Campuac.

Sur 3 parties :

183 quilles par Alain Pradel (licencié à Rodez) le 15-06-1997 à Rieupeyroux.

Sur 4 parties :

239 quilles par Denis Guibert (licencié à SA Paris) le 11-08-1996 à Naucelle
239 quilles par Philippe Acquier (alors licencié à Limayrac) le 12-08-1990 à Bressols

Sur 6 parties :

355 quilles par Louis Farrenq (licencié à Lunel) le 02-08-1992 à Rodez.

Sur 7 parties :

383 quilles par Michel Chincholle (licencié à Rodez) le 09-08-1992 à Espalion.
383 quilles par Philippe Clamens (licencié à Gabriac) le 09-08-1992 à Espalion.

Sur 8 parties :

457 quilles par Philippe Acquier (alors licencié à Limayrac) le 12-08-1990 à Bressols

Vétérans :

Sur 1 partie :

63 quilles par Louis Goudergues (licencié à Espalion) le 10-07-2005 à Flavin.
63 quilles par André Olivier (licencié à Rignac-Firmi) le 11-08-1991 à Moyrazes.

Sur 2 parties :

121 quilles par Emile Grimal (licencié à Rodez) le 26-07-1992 à Inières.

Sur 3 parties :

175 quilles par Emile Grimal (licencié à Rodez) le 26-07-1992 à Inières.

Sur 4 parties :

212 quilles par André Cazals (licencié à Millau) le 27-07-0986 à Paris.

Sur 6 parties :

347 quilles par Emile Grimal (licencié à Rodez) le 26-07-1992 à Inières.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnat de France Individuel[modifier | modifier le code]

Seniors[modifier | modifier le code]

Année Joueur Club Nbre Quilles Terrain Nbre parties Moyenne
1951 Robert Mazars Montparnasse 313 Paris 6 52,167
1952 René Carnevilliers Montparnasse 366 Paris 7 52,286
1953 Robert Mazars Montparnasse 368 Paris 7 52,571
1954 Marcel Douziech Montparnasse 359 Paris 7 51,286
1955 René Ferrie Montparnasse 367 Paris 7 52,429
1956 Jean Molinie Rouergat Paris 371 Paris 7 53,000
1957 C René Arnevilliers Charenton 375 Paris 7 53,571
1958 Robert Mazars Charenton 372 Rodez 7 53,143
1959 Jean Molinie Rouergat Paris 362 Paris 7 51,714
1960 M Charles Oussac Rodez 313 Espalion 6 52,167
1961 Marcel Molinie Rouergat Paris 328 Espalion 6 54,667
1962 René Carnevilliers Aveyronnais Paris 322 Firmi 6 53,667
1963 Georges Astorg Charonne 311 Espalion 6 51,833
1964 Marius Biron St Geniez d'Olt 330 Espalion 6 55,000
1965 Georges Astorg Charonne 324 Espalion 6 54,000
1966 Séraphin Caussanel Gages 331 Espalion 6 55,167
1967 Roland Verol Le Monastère 332 Espalion 6 55,333
1968 Joseph Canivenq
Jean Sonilhac
Trémouilles

Espalion

321 Espalion 6 53,500
1969 Edouard Ratier Rouergat Paris 328 Espalion 6 54,667
1970 Jean-Pierre Leduc Noisy le Sec 317 Espalion 6 52,833
1971 Séraphin Caussanel Gages 324 Espalion 6 54,000
1972 Roland Lacaze Gages 311 Espalion 6 51,833
1973 Séraphin Caussanel Gages 326 Espalion 6 54,333
1974 Fernand Boissonnade Trémouilles 321 Espalion 6 53,500
1975 Guy Ginestet Moyrazès 313 Espalion 6 52,167
1976 Jean Vidal Aveyronnais Paris 430 Millau 8 53,750
1977 André Couaillac Aveyronnais Paris 442 Espalion 8 55,250
1978 Philippe Nouyrigat Le Nayrac 428 Paris 8 53,500
1979 Frédéric Jean-Baptiste Rodez 428 Espalion 8 53,500
1980 Denis Guibert Aveyronnais Paris 430 Pt de Salars 8 53,750
1981 André Couaillac Espalion 429 Magrin 8 53,625
1982 Paul Girou Espalion 423 Saint Alban 8 52,875
1983 L Germain Aporte Prades de Salars 433 Gages 8 54,125
1984 Denis Guibert Aveyronnais Paris 436 Toulouse 8 54,500
1985 Christian Cavalier Rodez 432 Baraqueville 8 54,000
1986 Alain Poujade Ségur 430 Paris 8 53,750
1987 Christian Calvet Cransac-Auzits 447 Sébazac 8 55,875
1988 Daniel Batut Cassuéjouls 425 Laguiole 8 53,125
1989 Marin Nogaret Rodez 441 Arvieu 8 55,125
1990 Philippe Acquier Limayrac 457 Bressols 8 57,125
1991 Philippe Acquier Limayrac 440 Moyrazès 8 55,000
1992 Michel Chincholle
Philippe Clamens
Rodez

Gabriac

383 Espalion/Campuac 7 54,714
1993 Hubert Eche Lunel 435 Paris 8 54,375
1994 Christophe Recoules Sébazac 435 Marcillac 8 54,375
1995 Louis Farrenq Lunel 441 Réquista 8 55,125
1996 Denis Guibert S.A. Paris 342 Naucelle 6 57,000
1997 Didier Delmas Luc 439 Campuac 8 54,875
1998 Louis Farrenq Lunel 439 Ste Geneviève 8 54,875
1999 Philippe Acquier Rodez 437 Flavin 8 54,625
2000 Jérôme Enjalbert Magrin 440 Versailles 8 55,000
2001 Louis Farrenq Lunel 440 Luc 8 55,000
2002 Patrice Enjalbert Magrin 436 St Amans 8 54,500
2003 Jérôme Enjalbert Magrin 442 Arvieu 8 55,250
2004 Christophe Recoules Sébazac 445 Colombiès 8 55,625
2005 Christophe Recoules Sébazac 443 Magrin 8 55,375
2006 Fabien Albinet Luc 435 Gages 8 54,375
2007 Laurent Izard Luc 456 Versailles 8 57,000
2008 Jérôme Enjalbert Magrin 450 Florentin 8 56,250
2009 Philippe Acquier Rodez 440 Lunel 8 55,000
2010 Philippe Acquier Rodez 441 Montpellier 8 55,125
2011 Christophe Marcillac Ste Geneviève 443 Bozouls 8 55,375
2012 Daniel Alaux Rodez 439 Espalion 8 54,875
2013 Christophe Recoules Sébazac 443 Magrin 8 55,375
2014 Laurent Izard Luc 426 Versailles 8 53,250
2015 Stéphane Acquier Rodez 434 Pont-de-Salars 8 54,250
2016 Elian Vigouroux Inières 438 Moyrazès 8 54,750
2017 Clément Layrac Lunel 445 Rignac 8 55,625
2018 Didier Duranton Huparlac 440 Sainte-Geneviève-sur-Argence 8 55,000
2019

Féminines[modifier | modifier le code]

Année Joueuse Club Nbre Quilles Nbre parties Moyenne
1983 Marie-Thérèse Berthier Gillorgues 159 4 39,750
1984 Marie-Christine Soulie Limayrac 168 4 42,000
1985 Suzanne Vigouroux Flavin 190 4 47,500
1986 Christine Ferrand Limayrac 168 4 42,000
1987 Nadine Bruel Arvieu 183 4 45,750
1988 Christine Ferrand Limayrac 174 4 43,500
1989 Martine Grimal Arvieu 188 4 47,000
1990 Marie-Laure Rigal Limayrac 178 4 44,500
1991 Nadine Bruel Rodez 188 4 47,000
1992 Martine Grimal Rodez 287 6 47,833
1993 Sandrine Cailhol Naucelle 277 6 46,167
1994 Nadine Bruel Rodez 285 6 47,500
1995 Valérie Besombes Cassuéjouls 293 6 48,833
1996 Valérie Besombes Cassuéjouls 285 6 47,500
1997 Valérie Besombes Cassuéjouls 283 6 47,167
1998 Lydia Labit Rodez 300 6 50,000
1999 Lydia Labit Rodez 296 6 49,333
2000 Nadine Bruel Rodez 299 6 49,833
2001 Nadine Bruel Rodez 300 6 50,000
2002 Géraldine Bou Colombiès 305 6 50,833
2003 Sophie Boutonnet Colombiès 297 6 49,500
2004 Marie Bruel Rodez 292 6 48,667
2005 Valérie Besombes S.A. Paris 303 6 50,500
2006 Géraldine Bou Colombiès 308 6 51,333
2007 Delphine Orsal Laguiole 287 6 47,833
2008 Géraldine Bou Colombiès 296 6 49,333
2009 Géraldine Bou Colombiès 292 6 48,667
2010 Sophie Boutonnet Colombiès 300 6 50,000
2011 Vanessa Grimal Montpellier 299 6 49,833
2012 Camille Chalet Le Piboul 308 6 51,333
2013 Valérie Besombes S,A. Paris 301 6 50,167
2014 Valérie Besombes S.A. Paris 297 6 49.500
2015
2016 Marion Béteille Luc 295 6 49,166
2017 Valérie Besombes SA Paris 308 6 51,333
2018 Sabine Raynaldy Espalion 313 6 52,166

Juniors[modifier | modifier le code]

Année Joueur Club Nbre Quilles Nbre parties Moyenne
1962 Jean-Pierre Mazars Luc 183 4 45,750
1963 Serge Labarthe La Mouline 197 4 49,250
1964 Adrien Brevier Campuac 188 4 47,000
1965 Pierre Julien Gages 211 4 52,750
1966 Robert Cazals
Jean-Pierre Mathou
Quatre Saisons
Gages
188 4 47,000
1967 Daniel Privat Auzits 202 4 50,500
1968 Gabriel Chauchard Prades de Salars 200 4 50,000
1969 Jacques Laporte Flavin 195 4 48,750
1970 Michel Mejanes Prades de Salars 200 4 50,000
1971 Claude Azemar Prades de Salars 192 4 48,000
1972 Denis Guibert Aveyronnais Paris 192 4 48,000
1973 Denis Guibert Aveyronnais Paris 197 4 49,250
1974 Yves Beteille Quatre Saisons 196 4 49,000
1975 Jacques Vidal Flavin 202 4 50,500
1976 Philippe Nouyrigat Le Nayrac 204 4 51,000
1977 Régis Carnevilliers Espalion 192 4 48,000
1978 Bernard Clamens Lassouts 205 4 51,250
1979 Bernard Clamens Lassouts 209 4 52,250
1980 Alain Vigouroux Inières 201 4 50,250
1981 Alain Pradel
Guy Layrac
Le Nayrac
Lunel
201 4 50,250
1982 Daniel Vigouroux Inières 205 4 51,250
1983 Christian Besombes Ste Geneviève 204 4 51,000
1984 Hervé Valenq Huparlac 210 4 52,500
1985 Philippe Bony Lunel 202 4 50,500
1986 Bernard Artis Gabriac 205 4 51,250
1987 Philippe Acquier Limayrac 214 4 53,500
1988 Franck Gracieux Marcillac 224 4 56,000
1989 Stéphane Vigouroux Inières 203 4 50,750
1990 David Roziere Gabriac 206 4 51,500
1991 Christophe Grimal Rodez 199 4 49,750
1992 Jean-Claude Gaubert St Amans 214 4 53,500
1993 Frédéric Molinie Rodez 206 4 51,500
1994 Jérôme Foulquier Villecomtal 298 6 49,667
1995 Guillaume Girou Campuac 309 6 51,500
1996 Daniel Dounet Campouriez 301 6 50,167
1997 Franck Foulquier Villecomtal 311 6 51,833
1998 Yannick Bors Cassuéjouls 306 6 51,000
1999 Frédéric Nicole
Mathieu Delmas
Rodez
Sébazac
297 6 49,500
2000 Renaud Ferrie Agen d'Aveyron 306 6 51,000
2001 Alexandre Denjean Laguiole 323 6 53,833
2002 Christophe Marcillac Ste Geneviève 317 6 52,833
2003 Christophe Delmas Luc 307 6 51,167
2004 Christophe Delmas
Vincent Alaux
Luc
Ste Geneviève
291 6 48,500
2005 Richard Recoules Sébazac 296 6 49,333
2006 Nicolas Delmas Sébazac 309 6 51,500
2007 Paul-Henri Vidal Trémouilles 294 6 49,000
2008 Jérémy Foucras Baraqueville 306 6 51,000
2009 J.-Baptiste Mouysset Sébazac 296 6 49,333
2010 Anthony Vigouroux Inières 313 6 52,167
2011 Clément Enjalbert Rodez 299 6 49,833
2012 Nicolas Delbouis St Amans 301 6 50,167
2013 Marty Sébastien Moyrazès 307 6 51,167
2014 Maxime Lecouls Lestrade 302 6 50,333
2015
2016
2017
2018

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Laurens, Quilles de huit : chronique d'une passion, Rodez, Ed. du Rouergue, , 141 p., ill., couv. ill. en coul. ; 29 cm (ISBN 2-905209-46-1, notice BnF no FRBNF35489544)
  • Philippe Pradal et Jean-Louis Bories (Photographe), Quilles de huit : de la tradition à la passion, Brandonnet, Alzur éd., , 141 p., ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 17 × 24 cm (ISBN 978-2-9536939-3-5, notice BnF no FRBNF43531175)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. « Ministère de la Culture » (consulté le 3 juillet 2017).