Quetta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Quetta
Quetta
La gare de Quetta
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Province Balouchistan
Division Quetta
District Quetta
Démographie
Population 1 001 205 hab. (rec. 2017[1])
Géographie
Coordonnées 30° 21′ 36″ nord, 67° 01′ 12″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pakistan

Voir sur la carte administrative du Pakistan
City locator 14.svg
Quetta

Quetta (en pachto : کوټه, en baloutchi : کویته et en ourdou : کوئٹہ) est la capitale de la province du Balouchistan au Pakistan.

Située au sud-ouest du pays, près de la frontière avec l'Afghanistan, dans une zone relativement peuplée, c'est une ville de plus d'un million d'habitants dont une majorité de Pachtounes, Baloutches et Hazaras. La ville est un pôle important de transit entre l'Afghanistan et le Pakistan.

Située à une altitude de 1 900 mètres au-dessus du niveau de la mer, la ville est considérée comme le « panier à fruits » du Pakistan. Malgré cela Quetta est classée cinquième ville la plus polluée au monde par l'OMS[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Histoire ancienne[modifier | modifier le code]

Il n'est pas établi exactement quand Quetta fut fondée, mais probablement vers l'an 600. La région fait partie de l'empire perse sassanide, puis est annexée par le Califat Rashidun lors de la conquête islamique au VIIe siècle. Ensuite le territoire est intégré à l'Empire omeyyade et abbasside.

La ville est mentionnée au XIe siècle comme étant prise par Mahmud de Ghazni lors d'une de ses invasions du sous-continent.

En 1543, l'empereur moghol Humayun s'y arrête dans sa retraite vers la Perse, y laissant son fils d'un an Akbar, jusqu'à son retour deux ans plus tard. Les Moghols règnent sur Quetta jusqu'en 1556, date à laquelle les Perses s'en emparent, puis elle est reprise par Akbar en 1595.

Sous la domination britannique[modifier | modifier le code]

En 1828, le premier Occidental visite Quetta, et la décrit comme un fort aux murs de tourbe entouré de 300 maisons de torchis. Brièvement occupée par les Britanniques pendant la Première guerre anglo-afghane en 1839, ce n'est pas avant 1876 que Quetta passe entièrement sous domination britannique et que Robert Sandeman est nommé agent politique du Balouchistan. Depuis la Partition de l'Inde, la population a augmenté de façon spectaculaire.

Cultes[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

La ville de Quetta et son district sont représentés par trois circonscriptions à l'Assemblée nationale et par neuf députés à l'Assemblée provinciale du Baloutchistan. Les rapports de forces politiques traduisent en partie la diversité ethnique de la ville, avec des partis pro-Baloutches à l'instar du Parti national baloutche ou du Parti national et des partis pro-Pachtounes comme le Parti national Awami ou le Pashtunkhwa Milli Awami.

Élections législatives de 2018 à Quetta[3]
Parti Voix % Élu fédéral Élu provincial
Parti national baloutche 50 494 20,8 % 1 3
Mouvement du Pakistan pour la justice 41 648 17,1 % 1 1
Muttahida Majlis-e-Amal 36 068 14,9 % 1 1
Parti démocratique Hazara 7 942 3,3 % 0 2
Pashtunkhwa Milli Awami Party 29 686 12,2 % 0 1
Parti national Awami 9 810 4,0 % 0 1
Parti du peuple pakistanais 17 881 7,4 % 0 0
Ligue musulmane du Pakistan (N) 12 956 5,3 % 0 0
Parti baloutche Awami 12 281 5,1 % 0 0
Autres partis 12 491 5,1 % 0 0
Indépendants 11 576 4,8 % 0 0
Total 242 833 100 % 3 9

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Population of major cities - Census 2017, pbscensus.gov.pk. Consulté le 1er octobre 2017
  2. Article du Time.[1]
  3. (en) Election 2018 Constituencies sur geo.tv

Sur les autres projets Wikimedia :