Queen of Katwe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Queen of Katwe
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film en version originale.

Réalisation Mira Nair
Scénario William Wheeler
d'adapté du roman de Tim Crothers
Acteurs principaux
Sociétés de production ESPN Films
Walt Disney Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Biographie
Drame
Sportif
Durée 124 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Queen of Katwe est un film biographique sportif américain, réalisé par Mira Nair, sorti en 2016.

Il raconte l'histoire de Phiona Mutesi[1],[2], une jeune joueuse d'échecs ougandaise, présentée dans le film comme prodige[3], qui quitte son bidonville pour devenir candidat maître de la Fédération Internationale Des Echecs (FIDE) et championne nationale de l'Ouganda[4], ce qui changera sa vie ainsi que celle de sa famille[5].

Le scénario du film se base sur le roman The Queen of Katwe: A Story of Life, Chess, and One Extraordinary Girl’s Dream of Becoming a Grandmaster, de Tim Crothers (en).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Pour Nalwanga, âgé de 10 ans, et sa famille, la vie dans le bidonville pauvre de Katwe à Kampala, en Ouganda, est une lutte constante. Sa mère, Harriet (Nyong’o), est farouchement déterminée à prendre soin de sa famille et travaille sans relâche, vendant des légumes sur le marché pour assurer que ses enfants soient nourris et aient un toit au-dessus de leurs têtes. Lorsque Phiona rencontre Robert Katende (Oyelowo), un joueur de football devenu missionnaire qui enseigne aux enfants les échecs, elle est captivée.

Les échecs exigent une bonne dose de concentration, la réflexion stratégique et la prise de risque, toutes les compétences qui sont applicables dans la vie quotidienne, et Katende espère passionner les jeunes pour ce jeu. Phiona est impressionnée par l’intelligence et l’esprit que ce jeu exige et montre immédiatement du potentiel. Reconnaissant l’aptitude naturelle de Phiona pour les échecs et l’esprit de combat qu’elle a hérité de sa mère, Katende devient son mentor, mais Harriet est réticente à fournir des encouragements, ne voulant pas voir sa fille déçue. Comme Phiona commence à réussir dans les compétitions d’échecs locales, Katende lui apprend à lire et à écrire afin de poursuivre sa scolarité. Elle gravit rapidement les échelons dans les tournois, mais rompt avec sa famille pour se concentrer sur sa propre vie. Sa mère finit par se rendre compte que Phiona a une chance d’exceller et fait équipe avec Katende pour l’aider à réaliser son potentiel extraordinaire, échapper à une vie de pauvreté et sauver sa famille.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : Queen of Katwe
  • Réalisation : Mira Nair
  • Scénario : William Wheeler, d'adapté du roman de Tim Crothers
  • Casting : Dinaz Stafford
  • Direction artistique : Shane Bunce, Jonathan Hely-Hutchinson, Fritz Joubert, Emilia Roux
  • Décors : Set Buyer, Melinda Launspach, Jeanette Scott
  • Costumes : Mobolaji Dawodu
  • Maquillage : Nadine Prigge
  • Son : Heather Gross, Blake Leyh, Nico Louw
  • Photographie : Sean Bobbitt
  • Montage : Barry Alexander Brown
  • Musique : Alex Heffes
  • Production : Troy Buder, John B. Carls, Lydia Dean Pilcher, Will Weiske
  • Sociétés de production : ESPN Films, Walt Disney Pictures
  • Société de distribution : Walt Disney Studios Distribution
  • Budget de production : 15 000 000 $
  • Pays d'origine : Drapeau des États-Unis États-Unis
  • Langue : Anglais
  • Format : Couleurs - 2,35:1 - DTS / Dolby Digital - 35 mm
  • Genre : Biographie, drame, sportif
  • Durée : 124 minutes (2 h 04)
  • Dates de sortie en salles :

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En janvier 2015, David Oyelowo et Lupita Nyong'o tout comme Robert Katende et Harriet Mutesi ont été respectivement les premiers choix de Mira Nair pour les rôles.

Lupita Nyong'o a déclaré qu'elle avait décidé de jouer le rôle seulement après avoir lu les dix premières pages du script, en affirmant que « c'était la première fois que je me suis vraiment réveillée par un script et que c'est un super défi »[9],[10]. David Oyelowo a immédiatement accepté le rôle, en voyant le film comme un « travail subversif » étant donné le manque de diversité dans le cinéma américain contemporain[11],[12].

Mira Nair a affirmé que trouver une actrice pour interpréter Phiona était très difficile, avec la recherche de casting de juillet à décembre 2014 et l'équipe de production auditionnant près de 700 filles. Le directeur du casting a ensuite rencontré Madina Nalwanga, une danseuse ougandaise de 15 ans, dans une classe de danse communautaire, qui finalement obtient le rôle de Phiona[13].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage audiovisuel a débuté en avril 2015[14],[15]. Le film a été entièrement tourné en Afrique, dans les bidonvilles de Katwe à Kampala, en Ouganda[16] et à Johannesburg, en Afrique du Sud[17]. Plus d'une centaine d'ougandais ont travaillé comme figurants pour les scènes de rue dans le film, quatre-vingts d'entre eux étaient sans expérience préalable. Mira Nair a travaillé avec les enfants en créant un camp d'entraînement actif pour les aider.

Mira Nair et le photographe Sean Bobbitt ont utilisé différentes approches visuelles pour les différents matches de Mutesi. Katende, qui était présent au tournage, a conçu les jeux, tandis que Mira Nair et Bobbitt ont travaillé sur chaque coup. Les scènes d'échecs étaient compliquées car la feuille d'appel contenait des mouvements réels d'échecs. Mira Nair et le monteur Barry Brown ont coupé les scènes pour créer du drame. La production se termine en juin 2015 après 54 jours de tournage.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Date Distinction Catégorie Nom Résultat
18 septembre 2016 Festival international du film de Toronto[18] People's Choice Award Mira Nair 3e place
8 décembre 2016 Evening Standard British Film Awards[19] Meilleur acteur David Oyelowo (aussi pour A United Kingdom) Nomination
11 décembre 2016 Critics' Choice Movie Awards[20] Meilleur espoir féminin Madina Nalwanga Nomination
19 décembre 2016 Women Film Critics Circle[21] Meilleur film familial Queen of Katwe Lauréat
Meilleur film fait par une femme ou à propos des femmes Nomination
Meilleure actrice Madina Nalwanga Nomination
Meilleure image de la femme Queen of Katwe Nomination
21 décembre 2016 Alliance of Women Film Journalists[22] Meilleure réalisatrice Mira Nair Nomination
Prix EDA de la meilleure révélation Madina Nalwanga Nomination
12 janvier 2017 Golden Tomato Awards Meilleur film 2016 pour enfants ou la famille Queen of Katwe 2e place
22 janvier 2017 London Film Critics Circle Acteur britannique/irlandais de l'année David Oyelowo (aussi pour A United Kingdom) Nomination
11 février 2017 NAACP Image Awards Meilleur acteur David Oyelowo Nomination
Meilleure réalisatrice Mira Nair Nomination
Meilleure actrice Madina Nalwanga Nomination
Meilleure actrice dans un second rôle Lupita Nyong'o Nomination
16 février 2017 Black Reel Awards[23] Meilleure actrice Madina Nalwanga Nomination
Meilleure actrice dans un second rôle Lupita Nyong'o Nomination
Meilleure chanson originale Alicia Keys, Illangelo, Billy Walsh (pour Back to Life) Nomination
8 février 2017 African-American Film Critics Association[24] Top 10 des films de l'année Queen of Katwe 10e place
29 mars 2017 National Film Awards UK Meilleur film étranger En attente
Meilleure actrice dans un second rôle Lupita Nyong'o En attente

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Damilola Odufuwa, « Avec Queen of Katwe, Disney met enfin une femme africaine à l'honneur », sur Konbini,
  2. « Queen of Katwe : Disney raconte l’histoire vrai d’une femme africaine », sur Afrique Times,
  3. Ce que n'est pas Phiona Mutesi vu son niveau échiquéen inférieur à 1 650 Elo
  4. « "Queen of Katwe", l'enfant du bidonville devenue championne d'échecs », sur Euronews,
  5. Charlotte Cosset, « Ouganda: Queen of Katwe de Disney, la vraie histoire d'une championne d'échecs », sur RFI,
  6. Frédéric Strauss, « David Oyelowo, vedette de l'égalité à Toronto », sur Télérama,
  7. Stéphanie O'Brien, « Lupita Nyong’o, championne d’échecs dans "Queen of Katwe" », sur Le Figaro,
  8. (en)Elly Gitau, « Uganda: Maurice Kirya to Star Alongside Lupita Nyong'o in Queen of Katwe », sur The Star,
  9. (en)Nicole Sperling, « Queen of Katwe: Lupita Nyong'o on her return to live-action performance », sur Entertainment Weekly,
  10. (en)Frank Pallotta, « David Oyelowo and Lupita Nyong'o talk Oscars diversity and 'Queen of Katwe' », sur CNN,
  11. (en)Glenn Whipp, « With 'A United Kingdom' and 'Queen of Katwe,' David Oyelowo continues his mission of inclusion », sur Los Angeles Times,
  12. (en)Johanna Schneller, « Disney could be looking at Oscar buzz for 'transcendent' film Queen of Katwe », sur The Globe and Mail,
  13. (en)Oliver Gettell, « The Queen of Katwe: First look at Lupita Nyong'o in Disney drama », sur Entertainment Weekly,
  14. (en)Jennifer Sefa-Boakye, « Lupita Nyong’o Is Filming Disney’s ‘Queen Of Katwe’ Chess Biopic In Uganda With David Oyelowo » [archive du ], sur OkayAfrica,
  15. (en)Jeremy Gerard, « Lupita Nyong’o Sets New York Stage Debut In Public Theater’s ‘Eclipsed’ », sur Deadline,
  16. Charlotte Cosset, « Le film « Queen of Katwe » de Disney raconte aussi l'Ouganda », sur RFI,
  17. Charlotte Cosset, « Ouganda: les espoirs et les échecs de Katwe », sur RFI,
  18. Elisabeth Lequeret, « Festival international de Toronto: l'Afrique à l'honneur », sur RFI,
  19. (en)William Moore, « Evening Standard British Film Awards - The Longlist », sur Evening Standard,
  20. (en)« La La Land Leads with 12 Nominations for the 22nd Annual Critics' Choice Awards », sur Critics’ Choice Awards,
  21. (en)Laura Berger, « Women Film Critics Circle Nominations: “Hidden Figures,” “13th,” & More », sur Women and Hollywood,
  22. (en)Jennifer Merin, « 2016 AWFJ EDA Award Nominees », sur Alliance of Women Film Journalists,
  23. (en)Clayton Davis, « Black Reel Award Nominees – ‘Moonlight’ Leads with 13 Nominations », sur Awards Circuit.com,
  24. (en)Kimberly Nordyke, « 'Moonlight' Named Best Picture by the African American Film Critics Association », sur The Hollywood Reporter,

Liens externes[modifier | modifier le code]