Queen Elizabeth Prize for Engineering

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Prix d'ingénierie de la Reine Elizabeth
Nom original Queen Elizabeth Prize for Engineering
Description Prix récompensant une contribution majeure en ingénierie
Organisateur Royal Academy of Engineering
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Date de création 2013
Dernier récipiendaire Drapeau des États-Unis Marc Andreessen, Drapeau du Royaume-Uni Tim Berners-Lee, Drapeau des États-Unis Vinton Cerf, Drapeau des États-Unis Robert Kahn, Drapeau de la France Louis Pouzin
Site officiel www.qeprize.org

Le Queen Elizabeth Prize for Engineering (Prix de la Reine Elizabeth pour les sciences de l’ingénieur[1],[2]) est une distinction créée en 2013 qui récompense des individus (ou des équipes de trois personnes maximum) dont l'innovation en ingénierie a profité à l'humanité[3].

Cette distinction se veut l'équivalent du Prix Nobel dans le domaine de l'ingénierie. Ses lauréats reçoivent un million de livres sterling[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Récipiendaires[modifier | modifier le code]

2013[modifier | modifier le code]

Les cinq premiers lauréats du prix furent Marc Andreessen, Tim Berners-Lee, Vinton Cerf, Robert Elliot Kahn et Louis Pouzin pour leurs contributions à la création d'Internet et du World Wide Web

2015[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]