Queen Anne's Revenge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Queen Anne's Revenge
Image illustrative de l'article Queen Anne's Revenge

Autres noms La Concorde, de 1710 à 1717
La Concorde
Histoire
A servi dans French merchant flag Marine marchande française
Lancement 1710 à Rochefort
Statut Capturé par Barbe-Noire le 28 novembre 1717
Queen Anne's Revenge
Histoire
A servi dans Pirate Flag of Blackbeard (Edward Teach).svg Navire du pirate Barbe Noire
Statut Naufrage au large de Beaufort en mai 1718
Équipage
Équipage jusqu'à 350 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 110 pieds environ
Maître-bau 24 pieds environ
Tonnage 300 tonneaux
Propulsion Voile
Caractéristiques militaires
Armement 40 canons
Localisation
Coordonnées 34° 41′ 35″ nord, 76° 40′ 10″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Caroline du Nord

(Voir situation sur carte : Caroline du Nord)
Queen Anne's Revenge
Queen Anne's Revenge

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Queen Anne's Revenge
Queen Anne's Revenge

Le Queen Anne's Revenge est le nom du plus célèbre des navires possédés par le pirate Barbe Noire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il s'agissait de l'ex-frégate La Concorde de 300 tonneaux et 40 canons construit en 1710 dans le chantier naval de Rochefort et effectuant la traite négrière pour le compte de l'armateur nantais René Montaudouin[1]. Barbe-Noire s'en est emparé le . Il l'a utilisé pour faire le blocus de Charleston en Caroline du Sud et il l'a perdu en mai 1718 lors d'un échouage volontaire, au large de Beaufort en Caroline du Nord.

En mars 2009, une équipe d'archéologues du bureau d'archéologie d'État de Caroline du Nord annonce avoir découvert ce qu'elle pense être les restes du Queen Anne's Revenge. L'identification du navire est notamment étayée par la poudre d'or découverte dans les décombres[2].

Le , l'ancre du Queen Anne's Revenge a été remontée à la surface.

Le , les autorités de Caroline du Nord annoncent la confirmation que le navire retrouvé est bien le Queen Anne's Revenge[3], fait confirmé en 2017[4].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Ducoin, Barbe-Noire et le négrier « La Concorde », Glénat 2010, p.42
  2. Maxiscience.com — Le Top 10 des découvertes archéologiques de l'année 2009, en images
  3. Yahoo News — Confirmed Blackbeards Queen Anne's Revenge sank North Carolina
  4. Le Point.fr, « On a retrouvé le navire de Barbe noire », sur Le Point (consulté le 27 mai 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bourne Joel K., Barbe-Noire est vivant, article dans le National Geographic France, août 2006.
  • (en) Konstam, Angus et Bryan, Tony (illustr), The Pirate Ship 1660-1730, Osprey, Oxford, 2003, (ISBN 978-1-84176-497-9)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]