Force (Star Wars)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Que la Force soit avec toi)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Force.

Dans l’univers de Star Wars, la Force est un champ d’énergie s’appliquant à tous les êtres vivants. La force y est décrite dans les premiers films réalisés comme donnant des pouvoirs aux personnes qui lui sont sensibles, sans que son origine ne soit tout d'abord explicitée, laissant implicitement penser qu'elle est d'ordre spirituel, avant que romans et films ne proposent une explication biologique, en insérant l'idée d'une symbiose avec une forme de vie microscopique, les midi-chloriens.

Définition[modifier | modifier le code]

La Force semble être une sorte d'énergie omniprésente et mystérieuse dont personne n’est encore arrivé à percer l’origine. Cependant, il est clair que tout individu capable de la contrôler obtient d'intéressantes facultés : des pouvoirs télékinétiques, lui permettant d'agir sur la matière par la seule force de sa volonté, de la simple pomme (Anakin Skywalker, épisode II) au chasseur stellaire (Yoda, épisode V), des capacités physiques et sensorielles décuplées, et l'aptitude à influer sur les flux d'énergie physique ou les pensées d'autrui.

Le concept a très probablement été inspiré par le ki japonais ; rappelons que George Lucas s'est inspiré de films d'Akira Kurosawa, qu'il a d'ailleurs été coproducteur de Kurosawa (Kagemusha par exemple), et que son œuvre comporte plusieurs références graphiques à la culture japonaise (voir Star Wars > Un univers inspiré de la fiction... et de la réalité).

Le Côté Obscur et le Côté Lumineux[modifier | modifier le code]

Côté Lumineux[modifier | modifier le code]

Portées par l’idéal du Bien, les personnes affiliées à la Lumière s’emploient à servir les autres en symbiose avec la Force. Les principes de bases sont la bienveillance, l’assistance et la préservation. Les émotions vives sont proscrites telles la haine et la peur considérées comme liées au Côté Obscur. Ses adeptes défendent la paix et maintiennent l’équilibre de la Force dans la galaxie.

Côté Obscur[modifier | modifier le code]

Peur, haine, agressivité et ambition sont les fondements du Côté Obscur. Ses adeptes ont comme seul objectif d’augmenter leurs pouvoirs pour, à terme, dominer leurs rivaux. Les pouvoirs du Côté Obscur ne sont généralement pas utilisés pour les autres mais toujours dans un intérêt personnel. Le Côté Obscur est aussi addictif : plus on l’embrasse et accumule de pouvoirs, plus on veut resserrer les liens avec le Coté Obscur et ses pouvoirs. La conception de la Force selon les Siths est plus utilitaire. Elle n'est qu'une puissance de la Nature, qu'ils doivent apprendre à maîtriser, à dompter. Et quand bien même elle serait dotée d'une volonté propre, un Sith ne s'accomplit qu'en parvenant à la plier à la sienne. C'est en cela qu'ils se démarquent des Jedis, noirs ou lumineux, considérés comme des jouets de la Force dans un sens ou un autre, alors qu'un Sith acquiert la liberté totale, affranchie des lois de l'Univers, dans la maîtrise absolue du côté obscur. Cette vision est toutefois plus caractéristique des anciens Empires Siths que de la dictature personnelle de Palpatine : ce dernier évoque souvent le Côté Obscur comme une divinité, tel un alter-ego maléfique de la Lumière, et mentionne plusieurs fois la notion de "Destin" pour convaincre Luke de le rejoindre.

Paradoxalement, l’amour est aussi bien proscrit chez les Jedis que chez les Siths. L'ordre Jedi le considère comme une émotion trop vive, susceptible de mener au Côté Obscur ; et inversement, les Siths pensent qu'il risque de mener à la Lumière par la relation affective qu'il induit. Ainsi Anakin Skywalker passa du Côté Obscur pour sauver sa femme Padmé Amidala, et reviendra au Bon Côté pour sauver son fils Luke.

On notera que l'expression de « côté obscur » est fréquemment employée dans la culture pour désigner la tentation d'utiliser des moyens immoraux pour atteindre des objectifs qu'on estime justes.

Pouvoirs de la Force[modifier | modifier le code]

Certains êtres avec un taux élevé de midi-chloriens ont la faculté de l’utiliser pour acquérir divers pouvoirs plus ou moins puissants. Les plus puissants de ces pouvoirs ne sont maîtrisés que par très peu de personnes et plus une personne est puissante, plus les pouvoirs sont efficaces.

Midi-chloriens[modifier | modifier le code]

Les midi-chloriens sont des micro-organismes appartenant à l'univers de Star Wars. Présents dans tous les êtres vivants, ils déterminent la réceptivité de l'individu à la Force et donc sa capacité à devenir un Jedi. Dans la saga, Anakin Skywalker se fait remarquer par son fort taux de midi-chloriens, au point que le Conseil Jedi en arrive à penser qu'il aurait pu être conçu par ces organismes.

Description[modifier | modifier le code]

Dans l'univers de Star Wars, le taux de midi-chloriens est utilisé par les chevaliers Jedi pour détecter les enfants qui sont sensibles à la Force. Les midi-chloriens sont des organismes présents partout dans la Galaxie, et vivent en symbiose avec leur hôte. En mesurant le taux de midi-chloriens dans le sang d'un individu, on peut estimer sa puissance.

Une forte concentration de midi-chloriens est un signe de grand potentiel. C'est pour cela que Qui-Gon Jinn fut surpris de découvrir sur Tatooine un jeune garçon présentant le taux le plus élevé jamais rencontré chez un individu, même chez le puissant Maître Yoda, plus de 20 000. Qui-Gon Jinn déclara au Conseil Jedi que le garçon, Anakin Skywalker, aurait pu être conçu par les midi-chloriens pour devenir « l'Élu », celui qui ramènerait l'équilibre dans la Force.

Création et inspiration[modifier | modifier le code]

Imaginés par George Lucas, qui s'est inspiré des mitochondries, les midi-chloriens sont présents dans le scénario dès l'apparition des premiers films de la série. Cependant, il faut attendre 1999 et Star Wars, épisode I : La Menace fantôme pour que leur existence soit révélée aux spectateurs.[réf. nécessaire]

Univers Légendes[modifier | modifier le code]

À la suite du rachat de la société Lucasfilm par The Walt Disney Company, tous les éléments racontés dans les produits dérivés datant d'avant le 26 avril 2014 ont été déclarés comme étant en dehors du canon et ont alors été regroupés sous l’appellation « Star Wars Légendes »[1].

Pendant 10 000 ans, les érudits tythoniens ont pensé que la Force était une et indivisible. Mais la guerre de la Force qui ravagea Tython en 25 000 av-B.Y. a révélé la nature équivoque de la Force, qui possède un côté clair et un côté sombre. L'ordre Jedi a été créé afin de promouvoir l'étude de la Lumière, tandis que l'ordre Sith, héritier des Jedis noirs, se consacre à l'étude du Côté Obscur. Chacun combat l'autre afin de faire prévaloir son interprétation de la Force, sachant qu'il y a toujours des dissidents dans les deux camps.

Pour les adeptes de la Force Unifiée, la Lumière et le Côté obscur sont les deux parties de la Force qui s’y trouvent en équilibre, tandis que les adeptes de la Force Vivante pensent qu’ils n’existent naturellement pas, qu’ils ne sont que des visions subjectives de l’utilisation de la Force pour le bien ou le mal.

« Que la Force soit avec toi »[modifier | modifier le code]

Le logo de Star Wars tel qu'il apparaît en introduction des films et sur de nombreux produits dérivés.

L'expression « Que la Force soit avec toi » (en anglais : May the Force be with you) est devenue culte et est symbolique de l'héritage de Star Wars (La Guerre des étoiles). Cette phrase a été dite par au moins un personnage dans chacun des films des deux trilogies. En dehors des films desquels elle est extraite et de son univers, cette phrase familière est généralement utilisée de manière ironique, faussement solennelle.

L'origine de la citation viendrait du premier tournage de Star Wars déroulée en Tunisie où Georges Lucas s'est inspirée du Assalamu alaykum qui signifie « que la paix soit sur vous ».

Prélogie[modifier | modifier le code]

Dans la trilogie préquelle, l'expression est dite dans l'Épisode I : La Menace fantôme par Qui-Gon Jinn à Anakin Skywalker et aussi par Mace Windu et Yoda. Obi-Wan Kenobi la dit à Anakin dans l'Épisode II : L'Attaque des clones, qui lui répète à nouveau. La phrase est à nouveau échangée entre Anakin et Obi-Wan dans l'Épisode III : La Revanche des Sith, où Mace Windu dit aussi « Que la Force soit avec nous tous ».

Trilogie[modifier | modifier le code]

Dans Un nouvel espoir, il y a plusieurs mentions de la Force en référence à Luke Skywalker par Obi-Wan Kenobi (« Utilise la Force, Luke » et « que la Force soit avec toi, à jamais ») et Dark Vador (« c'est à croire qu'il est protégé par la Force »). L'expression exacte est dite par le général Dodonna après avoir expliqué le plan d'attaque de l'Étoile de la Mort aux pilotes rebelles et est dite encore par Han Solo à Luke, juste avant l'attaque de cette dernière. La phrase est également dite par Luke à la fin de l'Épisode V : L’Empire contre-attaque. Une variante, « Que la Force soit avec nous », est dite par l'Amiral Ackbar dans l'Épisode VI : Le Retour du Jedi.

Spin-off[modifier | modifier le code]

Dans la scène finale du making-of du spin-off Rogue One, diffusé à Londres le vendredi 15 juillet 2016 à l'occasion de la Star Wars Celebration Europe 2016, sous l'intitulé "Rogue One: A Star Wars Story - Celebration Reel", on voit l'actrice principale Felicity Jones, incarnant l'héroïne Jyn Erso, prononcer cette expression sous la forme "Que la Force soit avec Nous" à ses comparses à bord d'un transporteur de troupes.

Dans l'extrait diffusé le 12 août 2016 à l'occasion des Jeux Olympiques organisés à Rio, l'acteur Donnie Yen qui interprète le guerrier aveugle Chirrut Îmwe, fait lui aussi référence à la Force sous l'expression : « Tout est tel que le veut la Force ». La phrase est prononcée par l'amiral Raddus a l'adresse du commando Rogue One quelques instants avant la destruction des archives impériales par l'Etoile de la Mort

Renommée[modifier | modifier le code]

En 2005, l'expression a été choisie comme numéro 8 de la liste de l'American Film Institute, AFI's 100 Years... 100 Movie Quotes[2].

Le 4 mai est la Journée Star Wars intergalactique, tiré du calembour anglais May the Fourth be with you (« Que le quatrième [jour] de mai soit avec toi »)[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Muchembled, « Les deux côtés de la Force », Le Point Hors Série. Aux sources de Star Wars. Tome I, novembre 2015, p.  20-25

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]