Quatuor Smetana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la musique classique
Cet article est une ébauche concernant la musique classique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le Quatuor Smetana est un ensemble de musique de chambre tchèque.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondé en 1940 sous le nom de quatuor du conservatoire de Prague jusqu'en 1945, il adopte sa formation définitive en 1956. Vaclav Neumann, premier violon puis altiste du quatuor, quitte l'ensemble pour se consacrer à la direction d'orchestre. Le quatuor remporte en 1951 le premier prix au concours de Prague et est rattaché à l'Orchestre philharmonique tchèque. En 1955, Rybensky tombe subitement malade et c'est Milan Skampa qui le remplace. Dès lors commence une carrière mondiale dès les années 1960 sur trois continents : ils sont applaudis notamment aux États-Unis, en Allemagne de l'Ouest, en Grande-Bretagne et au Japon, où ils donneront de très nombreux concerts notamment au tournant des années 1980. Son répertoire est centré sur les compositeurs slaves du XIXe et XXe siècle. Même si Smetana, Janacek et Dvorak sont leurs compositeurs favoris, ils ont également interprété avec panache les quatuors de Beethoven et les derniers quatuors de Mozart. Il leur arrivait parfois de s'associer à l'altiste Josef Suk pour jouer les quintettes à deux altos de Mozart et Dvorak. Après avoir donné durant sa carrière plus de 4 000 concerts, le quatuor est dissous en 1989.

Membres[modifier | modifier le code]

  • Václav Neumann (1940-1943), Jaroslav Rybenský (1943-1946), Jiří Novák ((1947-1989) premier violon
  • Joseph Vlach (1940-1943), Lubomir Kostecký (1943-1989) deuxième violon
  • Jiří Neumann (1940-1943), Václav Neumann (1943-1946), Jaroslav Rybenský (1946-1955), Milan Škampa (1956-1989) alto
  • Antonin Kohout (1940-1989) violoncelle

Source[modifier | modifier le code]

  • Alain Pâris Dictionnaire des interprètes, Bouquins/Laffont 1989, p.1069