Quatuor à cordes nº 8 de Dvořák

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quatuor à cordes nº 8.
Quatuor à cordes no 8
en mi majeur
B. 57 (op. 80)
Genre Quatuor à cordes
Nb. de mouvements 4
Musique Antonín Dvořák
Effectif 2 Violons, 1 Alto, 1 Violoncelle
Durée approximative 28 minutes
Dates de composition du 20 janvier au à Prague
Création
Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand Berlin, Allemagne
Interprètes Quatuor Joachim (Joachim, Hegemeister, Wirth et Diepert)

Le Quatuor à cordes no 8 en mi majeur opus 80 B.57 est un quatuor d'Antonín Dvořák. Il a été composé entre le 20 janvier et le à Prague. Il a été créé le à Berlin par le Quatuor Joachim, composé de Joachim, Hegemeister, Wirth et Diepert. Il a été imprimé d'abord en 1880 par Fritz Simrock à Berlin, avec le numéro d'opus 80, malgré les protestations de Dvořák. En effet l'œuvre, originellement marquée sous le numéro d'opus 27, a été écrite peu de temps après avoir fini le trio avec piano en sol mineur (opus 26), et avant d'avoir commencé les esquisses du Stabat Mater.

Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

  1. Allegro
  2. Andante con moto, en la mineur
  3. Allegretto scherzando, en ut-dièse mineur, à 3/4
  4. Allegro con brio (Finale), à 4/4, commence en ut-dièse mineur, pour revenir à mi majeur
  • Durée d'exécution: 28 minutes.

La récente perte de second fils de Dvořák se fait sentir dans cette œuvre. Le quatuor, de même que le Stabat Mater et le trio avec piano, est triste et nostalgique. Bien qu'officiellement écrit en majeur, ses thèmes sont souvent présentés dans des tonalités mineures.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François-René Tranchefort, Guide de la musique de chambre, Paris, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », (1re éd. 1989), 995 p. (ISBN 2-213-02403-0), p. 284.

Liens externes[modifier | modifier le code]