Quatre Mousquetaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour le film, voir Les Quatre Mousquetaires.
En haut Jacques Brugnon et Henri Cochet associés en double en 1930, en bas à gauche Jean Borotra, le « basque bondissant », en 1931, en bas à droite René Lacoste en 1929.

Les « Quatre mousquetaires » est le surnom de l'équipe de tennis victorieuse à six reprises de la Coupe Davis dans les années 1920-1930. Elle était composée des quatre joueurs français : Jean Borotra (1898-1994), Jacques Brugnon (1895-1978), Henri Cochet (1901-1987), René Lacoste (1904-1996)[1]. Cette appellation fait référence au roman Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas en raison de l'esthétique du jeu de tennis évoquant le maniement de l'épée et de l'esprit conquérant des joueurs.

Historique[modifier | modifier le code]

Gaston Doumergue et les quatre mousquetaires, en octobre 1927.

Associés tous ensemble pour la première fois pour l'Équipe de France de Coupe Davis en 1923, ils s'inclinent à deux reprises contre l'équipe d'Australie de Coupe Davis (en 1923 et 1924) puis contre l'équipe des États-Unis de Coupe Davis (en 1925 et 1926). Ils remportent enfin la Coupe Davis le 11 septembre 1927 face aux États-Unis puis la conservent cinq fois consécutives jusqu'en 1932 pour un total de six victoires. Par ailleurs à eux quatre, ils ont dominé toutes les compétitions internationales de tennis sur plusieurs années pendant les années 1920 et 1930, remportant entre autres un total de 20 titres du Grand Chelem en simple et 23 titres en double. Il est à noter que la finale 1927 est la seule où ils jouent tous les quatre.

Moins connu, Christian Boussus (1908 - 2003) est souvent appelé le « 5e mousquetaire »[2]. Retenu pour les éditions de 1929 à 1932 de la Coupe Davis, il ne joue cependant aucun match (il n'y disputera des matchs que de 1934 à 1938). André Merlin peut être également cité en tant que participant à la finale perdue de 1933 aux côtés d'Henri Cochet, Jean Borotra, et Jacques Brugnon ; mais aussi dans une moindre mesure Paul Féret pour sa participation à la campagne de 1925 qui aboutit à une finale perdue. Aux quatre mousquetaires est également associée la présence de Pierre Gillou qui fut capitaine de l'équipe lors de cinq des six succès.

En hommage à cette époque glorieuse du tennis français le trophée des Internationaux de France de tennis porte le nom de Coupe des Mousquetaires depuis 1981. Par ailleurs, les quatre mousquetaires furent simultanément admis dans l'International Tennis Hall of Fame à Newport, Rhode Island, en 1976.

Les mousquetaires sont évoqués dans le 101e des 480 souvenirs cités par Georges Perec, dans Je me souviens.

Domination dans les grands événements[modifier | modifier le code]

Bleu foncé : vainqueur ; Bleu clair : finaliste.

A. Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Jeux olympiques Coupe Davis
1933 Jack Crawford
Henri Cochet
- Royaume-Uni
France
1932 Henri Cochet
Giorgio De Stefani
Ellsworth Vines
Henri Cochet
Pas de jeux France
États-Unis
1931 Jean Borotra
Christian Boussus
- France
États-Unis
1930 Henri Cochet
Bill Tilden
- France
États-Unis
1929 René Lacoste
Jean Borotra
Henri Cochet
Jean Borotra
- France
États-Unis
1928 Jean Borotra
Jack Cummings
Henri Cochet
René Lacoste
René Lacoste
Henri Cochet
Henri Cochet
Francis Hunter
Pas de jeux France
États-Unis
1927 René Lacoste
Bill Tilden
Henri Cochet
Jean Borotra
René Lacoste
Bill Tilden
- France
États-Unis
1926 Henri Cochet
René Lacoste
Jean Borotra
René Lacoste
René Lacoste
Jean Borotra
- États-Unis
France
1925 René Lacoste
Jean Borotra
René Lacoste
Jean Borotra
- États-Unis
France
1924 Jean Borotra
René Lacoste
Vincent Richards
Henri Cochet
États-Unis
France

Les « Nouveaux Mousquetaires »[modifier | modifier le code]

De haut en bas :
Richard Gasquet, Gilles Simon,
Gaël Monfils, et Jo-Wilfried Tsonga, lors des US Open 2009 et 2008.

Les « Nouveaux Mousquetaires » ou les « néo-Mousquetaires » est le nom donné par le journal L'Équipe en 2008[3], et repris par d'autres médias nationaux[4],[5],[6] et internationaux[7],[8], à l'équipe française actuelle composée de Jo-Wilfried Tsonga, Gilles Simon, Richard Gasquet et Gaël Monfils. Fin 2008, tous les quatre sont classés dans le Top 20 et mi-2011 dans le top 15 – une première pour des joueurs français depuis la création du classement officiel en 1973[7],[4] –, qui conduit donc les journalistes à les considérer comme une grande équipe de Coupe Davis. Selon le capitaine Guy Forget cette appellation est, en 2008, « un peu survendu[e] par certains médias », certains joueurs n'ayant alors pas ou très peu évolué en Coupe Davis considérant que l'« expérience et la maturité » ne sont au rendez-vous que depuis les campagnes 2010 et 2011[9].

Durant des années, ils n'ont toutefois jamais été sélectionnés tous les quatre lors d'une même rencontre de Coupe Davis ; pour qu'un tel cas de figure se produise il faudrait que deux d'entre eux jouent le double. Cette configuration est mise en place pour la première fois lors du premier tour de la coupe Davis 2016 par le nouveau capitaine Yannick Noah qui décide de les sélectionner tous les quatre pour affronter l'équipe du Canada en Guadeloupe en mars 2016. La coupe Davis est remportée en 2017 par Gilles Simon, Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet mais Gaël Monfils ne participe pas à cette campagne. Leurs sélections en Coupe Davis sont les suivantes :

Adversaire
Tour
Gilles Simon
Jo-Wilfried Tsonga
Richard Gasquet
Gaël Monfils
2005 vs Drapeau de la Russie Russie
1/4
1 victoire en simple (Igor Andreev)

1 défaite en simple (Nikolay Davydenko)

2006 vs Drapeau de l'Allemagne Allemagne
1/8
1 victoire en simple (Tommy Haas)
2006 vs Drapeau de la Russie Russie
1/4
2 défaites en simple (Marat Safin et Dmitri Toursounov)
2007 vs Drapeau de la Roumanie Roumanie
1/8
2 victoires en simple (Victor Hănescu et Andrei Pavel)
2007vs Drapeau de la Russie Russie
1/4
1 défaite en simple (Mikhail Youzhny)
2008 vs Drapeau de la Roumanie Roumanie
1/8
1 victoire en simple (Victor Hănescu)
1 victoire en simple (Andrei Pavel)
2009 vs Drapeau de la République tchèque République tchèque
1/8
2 défaites en simple (Tomáš Berdych et Radek Štěpánek) 2 victoires en simple (Radek Štěpánek et Jan Hernych) 1 défaite en double (Tomáš Berdych - Radek Štěpánek)
2009 vs Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Barrages
2 victoires en simple (Jesse Huta Galung et Thiemo de Bakker)

1 victoire en double (Thiemo de Bakker - Igor Sijsling)

1 défaite en simple (Thiemo de Bakker)
2010 vs Drapeau de l'Allemagne Allemagne
1/8
1 victoire en simple (Benjamin Becker)

1 défaite en simple (Simon Greul)

1 victoire en simple (Philipp Kohlschreiber)
2010 vs Drapeau de l'Espagne Espagne
1/4
1 victoire en simple (Nicolás Almagro) 1 victoire en simple (David Ferrer)
2010 vs Drapeau de l'Argentine Argentine
1/2
1 victoire en simple (Eduardo Schwank) 1 victoire en simple (David Nalbandian)
2010 vs Drapeau de la Serbie Serbie
Finale
1 défaite en simple (Novak Djokovic) 1 victoire en simple (Janko Tipsarević )

1 défaite en simple (Novak Djokovic)

2011 vs Drapeau de l'Autriche Autriche
1/8
1 victoire en simple (Stefan Koubek)

1 défaite en simple (Jürgen Melzer )

2011 vs Drapeau de l'Allemagne Allemagne
1/4
1 victoire en simple (Philipp Kohlschreiber)

1 victoire en double (Christopher Kas - Philipp Petzschner)

1 victoire en simple (Florian Mayer) 1 victoire en simple (Philipp Kohlschreiber)
2011 vs Drapeau de l'Espagne Espagne
1/2
1 défaite en simple (David Ferrer) 1 défaite en simple (Rafael Nadal)

1 victoire en double (Feliciano López - Fernando Verdasco)

2 défaites en simple (Rafael Nadal et Fernando Verdasco)
2012 vs Drapeau du Canada Canada
1/8
2 victoires en simple (Vasek Pospisil et Frank Dancevic) 1 victoire en simple (Vasek Pospisil)
2012 vs Drapeau des États-Unis États-Unis
1/4
1 défaite en simple (John Isner)

1 victoire en simple (Ryan Harrison)

1 victoire en simple (Ryan Harrison)

1 défaite en simple (John Isner)

2013 vs Drapeau d’Israël Israël
1/8
1 victoire en simple (Amir Weintraub) 2 victoires en simple (Dudi Sela et Amir Weintraub)
2013 vs Drapeau de l'Argentine Argentine
1/4
2 défaites en simple (Juan Mónaco et Carlos Berlocq) 2 victoires en simple (Carlos Berlocq et Juan Mónaco)
2014 vs Drapeau de l'Australie Australie
1/8
1 victoire en simple (Lleyton Hewitt)

1 victoire en double (Chris Guccione - Lleyton Hewitt)

1 victoire en simple (Nick Kyrgios)

1 victoire en double (Chris Guccione - Lleyton Hewitt)

1 victoire en simple (Nick Kyrgios)
2014 vs Drapeau de l'Allemagne Allemagne
1/4
1 défaite en simple (Peter Gojowczyk)

1 victoire en simple (Tobias Kamke)

1 victoire en simple (Peter Gojowczyk)
2014 vs Drapeau de la République tchèque République tchèque
1/2
1 victoire en simple (Lukáš Rosol)

1 victoire en double (Tomáš Berdych - Radek Štěpánek)

1 victoire en simple (Tomáš Berdych)

1 victoire en double (Tomáš Berdych - Radek Štěpánek)

1 victoire en simple (Lukáš Rosol)
2014 vs Drapeau de la Suisse Suisse
Finale
1 défilé en simple (Stanislas Wawrinka) 1 défaite en simple (Roger Federer)

1 défaite en double (Roger Federer - Stanislas Wawrinka)

victoire en simple (Roger Federer)
2015 vs Drapeau de l'Allemagne Allemagne
1/8
1 victoire en simple (Jan-Lennard Struff)

1 défaite en simple (Philipp Kohlschreiber)

1 victoire en simple (Philipp Kohlschreiber)
2015 vs Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
1/4
1 victoire en simple (James Ward)

1 défaite en simple (Andy Murray)

1 défaite en simple (Andy Murray)

1 défaite en double (Andy Murray - Jamie Murray)

2016 vs Drapeau du Canada Canada
1/8
1 victoire en simple (Vasek Pospisil) 1 victoire en simple (Frank Dancevic)

1 victoire en double (Philip Bester - Vasek Pospisil)

1 victoire en simple (Philip Bester)

1 victoire en double (Philip Bester - Vasek Pospisil)

1 victoire en simple (Frank Dancevic)
2016 vs Drapeau de la République tchèque République tchèque
1/4
1 défaite en simple (Lukáš Rosol)

1 victoire en simple (Jiří Veselý)

2016 vs Drapeau de la Croatie Croatie
1/2
1 victoire en simple (Borna Ćorić)

1 défaite en simple (Marin Čilić)

2017 vs Drapeau du Japon Japon
1/8
1 victoire en simple (Yoshihito Nishioka) 1 victoire en simple (Taro Daniel)
2017 vs Drapeau de la Serbie Serbie
1/2
2 victoires en simple (Laslo Djere et Dušan Lajović)
2017 vs Drapeau de la Belgique Belgique
Finale
1 victoire en simple (Steve Darcis)

1 défaite en simple (David Goffin)

1 victoire en double (Ruben Bemelmans - J. De Loore)
2018 vs Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
1/8
1 victoire en simple (Robin Haase)
2018 vs Drapeau de l'Espagne Espagne
1/2
1 défaite en simple (Albert Ramos Viñolas)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Comment je suis devenu champion - « Mes camarades d'équipe », Description de la personnalité des « Mousquetaires » par Henri Cochet, sur Le Journal, 19 août 1928
  2. La Saga des mousquetaires, 1923-1933 : la belle époque du tennis français, Fabrice Abgrall, François Thomazeau, éditions Calmann-Lévy, 2008, (ISBN 9782702139141), p.18
  3. Les copains se prennent au jeu dans L'Équipe du 28 octobre 2008
  4. a et b Les nouveaux mousquetaires français dans Le Figaro du 14 octobre 2008.
  5. Tennis - Coupe Davis : les quatre mousquetaires ensemble contre les Tchèques sur RTL le 24 février 2009.
  6. Les «nouveaux Mousquetaires» veulent gagner la Coupe Davis dans Le Parisien du 4 mars 2009.
  7. a et b (en) The New Musketeers sur le site officiel de la Coupe Davis, le 27 février 2009.
  8. (en) French foursome remains fearsome sur le site d'ESPN le 22 janvier 2009.
  9. Forget : «Expérience et maturité» dans L'Équipe du 9 juillet 2011.

Lien externe[modifier | modifier le code]