Quartier Fontaine d'Ouche-Faubourg Raines-Larrey-Motte Giron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quartier
Fontaine d'Ouche
Faubourg Raines
Larrey
Motte Giron
Quartier Fontaine d'Ouche-Faubourg Raines-Larrey-Motte Giron
Carte du quartier Fontaine d'Ouche-Faubourg Raines-Larrey-Motte Giron
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Ville Dijon
Géographie
Coordonnées 47° 19′ 14″ nord, 5° 00′ 07″ est
Transport
Bus    L   3  

   B  13 

 COROL 
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quartier
Fontaine d'Ouche
Faubourg Raines
Larrey
Motte Giron
Géolocalisation sur la carte : Dijon
Voir sur la carte administrative de Dijon
City locator 14.svg
Quartier
Fontaine d'Ouche
Faubourg Raines
Larrey
Motte Giron

Le quartier de la Fontaine d'Ouche-Faubourg Raines-Larrey-Motte Giron est un des neuf quartier administratifs de Dijon situé à l'Ouest de la ville. Il est découpé en plusieurs secteurs : Faubourg Raines, Fontaine d'Ouche, Larrey, Marcs d'Or ainsi que la Motte Giron.

Situation[modifier | modifier le code]

Ce quartier situé à l'ouest de Dijon, à l'amorce de la vallée de l'Ouche, est caractérisé par son relief et la présence de très grands espaces naturels dont certains ont été réaménagés et mis en valeur par la ville pour une meilleure utilisation des promeneurs. Il regroupe cinq quartiers distincts.

Description[modifier | modifier le code]

Secteur Faubourg Raines[modifier | modifier le code]

Secteur Fontaine d'Ouche[modifier | modifier le code]

La construction du quartier de Fontaine d'Ouche est liée à un vaste projet d'aménagement urbanistique lié à la création du lac Kir au début des années 1960. Afin de permettre sa construction, il est convenu avec l’État, à la suite d'une visite à Dijon du ministre de la Construction Pierre Sudreau, d'intégrer le projet dans un vaste plan moderne d'urbanisation: la "ZUP du futur lac de Dijon", comme l'annonce Les Dépêches en 1962, comprend alors la construction de 11 500 logements sur trois sites[1] :

  • le plateau de la Cras (le projet ne verra jamais le jour)
  • Talant (le projet verra le jour quelques années plus tard avec la construction du Belvédère)
  • Fontaine d'Ouche

Sous la houlette de Gabriel Parlos et Georges Massé, le quartier sort de terre à partir de 1966. Les premiers habitants emménagent lors de l'achèvement de la première tour au cours de l'année 1968, et le quartier est officiellement inauguré le [2]. Il est composé en grande partie de tours d'immeubles (logements sociaux et copropriétés).

Mairie de quartier - Maison de la solidarité - Bibliothèque de la Fontaine-d'Ouche.

Ce quartier rassemble de nombreux équipements publics (groupes scolaires, centre social, salles de spectacles, maison du quartier, mairie annexe, centre sportif, crèche, bibliothèque) et un centre commercial couvert. L’ensemble est totalement terminé en 1972 avec l’inauguration du centre commercial de la Fontaine d’Ouche (aujourd’hui détruit et remplacé par un nouveau centre commercial dans le cadre du renouvellement urbain du quartier.

Le quartier est inscrit dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville[3].

Ce quartier est bien connu des vttistes locaux qui y trouvent des spots variés (naturels dans les combes ou urbains) pour s’adonner a des pratiques Freeride ou Street. Certains parcours sont balisés d’un marquage jaune et marron.

Secteur Marcs d'Or[modifier | modifier le code]

Les Marcs d'Or est un quartier comportant des logements sociaux dont des pavillons[4].

Secteur Larrey[modifier | modifier le code]

Le quartier de Larrey est un quartier pavillonnaire[5] contenant l'ancien prieuré médiéval de Larrey qui fut transformé en demeure bourgeoise et dispose d'un parc de style paysager, il a été restauré et ouvert au public en 1982[6].

Secteur Motte Giron[modifier | modifier le code]

La Motte Giron est situé sur les hauteurs de Dijon, il est composé par le fort de la Mont-Giron et est principalement un quartier de type résidentiel. La culture viticole y est implantée et appartient notamment au domaine du Vieux Collège à Marsannay-la-Côte et au domaine Clos Saint-Louis à Fixin[7].

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Bibliothèques[modifier | modifier le code]

  • Bibliothèque Fontaine d'Ouche

Écoles[modifier | modifier le code]

  • École élémentaire Alsace
  • École élémentaire Buffon
  • École élémentaire Champs-Perdrix
  • École élémentaire de plein air
  • École élémentaire Jean-Baptiste Lallemand
  • École maternelle Anjou
  • École maternelle Colette

Collèges et Lycées[modifier | modifier le code]

  • Collège Gaston Bachelard
  • Collège Jean-Philippe Rameau
  • Lycée Professionnel des Marcs d'Or

Lieux de culte[modifier | modifier le code]

  • Chapelle Saint Joseph de Cottolengo
  • Eglise Elisabeth de la Trinité
  • Eglise protestante évangélique
  • Église Sainte-Chantal

Musées[modifier | modifier le code]

Parcs et jardins[modifier | modifier le code]

Salles de spectacle[modifier | modifier le code]

  • Théâtre de la Fontaine d'Ouche

Sport[modifier | modifier le code]

  • Base nautique du lac Kir
  • Mini-golf du lac Kir
  • Piscine de la Fontaine d'Ouche
  • Tennis du Lac

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lilian Elbé, « Les fables de la Fontaine d'Ouche », Sparse,‎ , p. 66-69 (ISSN 2260-7617)
  2. « Côte-d'Or - Série. Dijon : la suite de notre abécédaire du lac Kir », sur www.bienpublic.com (consulté le )
  3. « Quartier Prioritaire Fontaine D'Ouche - Quartier prioritaire de la politique de la ville de la commune: Dijon - SIG Politique de la Ville », sur sig.ville.gouv.fr (consulté le )
  4. « Côte-d'Or - Construction . Quartier des Marcs-d’Or à Dijon : l’urbanisme « partagé » », sur www.bienpublic.com (consulté le )
  5. « Côte-d'Or - Urbanisme . Dijon : trop de HLM dans le quartier Larrey ? », sur www.bienpublic.com (consulté le )
  6. « Parc du château de Larrey, promenade », sur www.viafrance.com (consulté le )
  7. « Côte-d'Or - Viticulture. Dijon : 50 personnes ont participé aux vendanges citoyennes », sur www.bienpublic.com (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Roger Gauchat, « L'urbanisme dans les villes anciennes : Les faubourgs de Dijon du 18e siècle à nos jours. », Mémoires de la Commission des antiquités du département de la Côte d'Or, Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon. Commission des antiquités du département de la Côte d'Or., vol. 23,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]