Quai Lucien-Lombard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quai Lucien-Lombard
(oc) Cai Lucien Lombard
Image illustrative de l’article Quai Lucien-Lombard
Le quai Lucien-Lombard un après-midi d'automne.
Situation
Coordonnées 43° 36′ 09″ nord, 1° 26′ 13″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Métropole Toulouse Métropole
Ville Toulouse
Secteur(s) 1 - Centre
Quartier(s) Capitole
Début no 19 place de la Daurade
Fin no 1 place Saint-Pierre
Morphologie
Type Rue
Longueur 252 m
Largeur 16 m
Histoire
Création 1780
Anciens noms Quai de Brienne (1780-1947)
Quai Voltaire (1794)
Nom actuel 1947
Protection Logo des sites naturels français Site inscrit (1943, rives de la Garonne) et Logo des sites naturels français Site classé (1988, plan d'eau et berges de la Garonne)
Logo site patrimonial remarquable.png Site patrimonial remarquable (1986)
Notice
Archives 315554163232
Chalande 296
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Quai Lucien-Lombard
Géolocalisation sur la carte : Toulouse
(Voir situation sur carte : Toulouse)
Quai Lucien-Lombard

Le quai Lucien-Lombard (en occitan : cai Lucien Lombard) est une voie publique de Toulouse, chef-lieu de la région Occitanie, dans le Midi de la France. Il se trouve à l'est le quartier Capitole, dans le secteur 1 de la ville.

Le quai est aménagé à partir de 1767, fruit de l'urbanisme classique du XVIIIe siècle, encouragé à Toulouse par les capitouls, les États de Languedoc, et l'archevêque. Il fut progressivement bâti selon les plans qui en avaient été donnés par l'ingénieur Joseph-Marie de Saget. Si le plan ne fut jamais complètement achevé, à cause du manque de moyens, de la lenteur des travaux et du déclenchement de la Révolution française, les constructions n'en conservent pas moins une certaine unité. Il forme, avec les quais de la Daurade et Saint-Pierre, qui le prolongent au nord et au sud, une agréable promenade à l'ombre des platanes.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Voies rencontrées[modifier | modifier le code]

Le quai Lucien-Lombard rencontre les voies suivantes, dans l'ordre des numéros croissants (« g » indique que la rue se situe à gauche, « d » à droite) :

  1. Place de la Daurade
  2. Rue Étroite (d)
  3. Place Saint-Pierre

Transports[modifier | modifier le code]

Le quai Lucien-Lombard n'est pas directement desservi par les transports en commun Tisséo. Il se trouve cependant à proximité immédiate de la place Saint-Pierre, au nord, et de la place de la Daurade, au sud, traversées et desservies par la navette Liste des lignes de bus de ToulouseVille​​​​​​​​​​​​​​​.

Plusieurs stations de vélos en libre-service VélôToulouse se trouvent également dans les rues voisines : les stations no 11 (2 place de la Daurade) et no 28 (6 place Saint-Pierre).

Odonymie[modifier | modifier le code]

Le quai Lucien-Lombard a reçu en 1947 son nom de Lucien Lombard (1899-1942), héros de la Résistance. Éclusier, gardien de la maison éclusière Saint-Pierre, sur l'allée de Brienne (actuel no 5), le long du canal du même nom, il est fusillé par la Gestapo en 1942.

Le quai porta tout d'abord le nom de son concepteur, l'archevêque de Toulouse Étienne-Charles de Loménie de Brienne. En 1794, pendant la Révolution française, on le renomma quai Voltaire, en l'honneur du philosophe des Lumières, mais le nom ne subsista pas[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le quai Lucien-Lombard est aménagé à partir de 1767 par les États de Languedoc, à l'instigation de l'archevêque de Toulouse, Étienne-Charles de Loménie de Brienne. En 1780, les travaux sont à peu près terminés.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • no  1 : immeuble[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :