Qinqin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le qinqin est un luth chinois à manche très long.

Lutherie[modifier | modifier le code]

Il en existe trois variantes :

  • la caisse de résonance est ronde avec une table d'harmonie en bois et un chevillier moderne.
  • la caisse de résonance est ronde avec une table d'harmonie en peau de serpent et un chevillier moderne.
  • la caisse de résonance est hexagonale aux côtés arrondis avec un chevillier traditionnel aux grandes chevilles.

Le manche est long et fretté mais ne se prolonge pas sur la table d'harmonie. Il y a quatre cordes en soie ou métal.

Le 秦琴 est apparenté au 三弦 (sanxian) et au 三線/サンシン (sanshin) d'Okinawa, lui-même ancêtre du 三味線 (shamisen), un des instruments classiques de l'archipel principal du Japon. Il est fréquent d'en trouver à Taiwan sous une forme modifiée et moins couteuse, tandis que l'apparence du sanshin trouvé à Okinawa est plus proche de celle du sanxian antique. La filiation entre les instruments du sud-est de la Chine, de Taiwan et de l'archipel d'Okinawa est clairement visible par les motifs typiques en peau de serpent local, tandis que le shamisen a subi des modifications importantes par rapport à ces derniers pour se rapprocher davantage de la perception esthétique japonaise.

Jeu[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]