Qelaya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guelaya ou Qelaya (en darija), Iqer'iyen (en amazigh) est une tribu rifaine située au nord-est du Maroc, dans le massif montagneux du Rif, précisément le Rif oriental. Elle est composée de cinq fractions et pour capitale Nador.

Composition[modifier | modifier le code]

La confédération tribale des iqer'iyen regroupe cinq fractions tribales, toutes indépendantes les unes des autres sauf en cas de guerre où elles s'unissaient face à l'ennemi :

  • Imazujen, regroupe les habitants de Nador, Farkhana, Ibaraqan ainsi que l'enclave espagnol de Melillia
  • Ayt Bou ifrour ( Les fils de Bou ifrour ). Principalement autour de Zeghanghane et Sélouane.
  • Ayt Sidel ( Les fils de Sidel ). Autour du massif montagneux de Sidel
  • Ayt Bouyafar ( Les fils de bouyafar). Autour du village de Bouyafar
  • Ayt chiker / Ayt chichar ( Les fils de Chichar ), autour de Bni Chiker

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Il règne quelques divergences autour de la désignation « Iqer'iyen ». Une première hypothèse serait, que le mot puisse est issue de « Qal3at » ( Citadelle en langue arabe) sachant que chaque fraction tribale possédait une citadelle. Ainsi les Iqer'iyen seraient les habitants des citadelles en berbère. Une deuxième hypothèse suggère que le verbe Qra3 (arracher ou détruire en Rifain) serait à l'origine de la désignation. Littéralement Iqer'iyen signifierait donc ceux qui arrachent ou les destructeurs .

Histoire[modifier | modifier le code]

On possède très peu d'informations sur les habitants de la baie de Nador avant l'époque moderne.

Lors de l'époque coloniale, les Iqer'iyen sont les premiers à avoir déclarer la guerre à l'Espagne, et ce bien avant la guerre du Rif. En 1893 ils repoussent les Espagnols à Sidi Waryash près de Zeghanghane. Ou en 1909 à la fameuse bataille de « ighzar n ouchen » (Le ravin du loup) ou les troupes de Mohand Ameziane écrasent les Espagnols. Cependant, en 1911, le chef de la résistance local Mohand Ameziane, perdit la vie lors de la bataille de Hamam contre les troupes espagnoles et la résistance des guelaya s'amenuisa.

Ils furent aussi ceux qui chassèrent Bouhmara des monts du Rif. Ils participèrent aussi à la guerre du Rif aux côtés des autres Rifains, cependant la région de Qelaya ne fut jamais totalement libéré des Espagnols, et ne fit pas partie de l’éphémère République Islamique du Rif.

Personnalité célèbres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • H. Al Figuigui, « Guelaya ou Qelaya », dans Encyclopédie berbère, vol. 21 : Gland–Hadjarien, Aix-en-Provence, Edisud, (lire en ligne), p. 3224-3229

Notes et références[modifier | modifier le code]