Qatar National Bank

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Qatar National Bank
upright=Article à illustrer Entreprise

Fondation
Siège social
Site web
Le siège de l'entreprise à Doha

La Qatar National Bank (QNB) est une banque du Qatar dont le siège est à Doha[1]. Elle est cotée en bourse et opère dans plus de 25 pays à travers le monde avec plus de 560 agences et bureaux de représentation à son nom. QNB est la deuxième plus importante institution financière de la région Moyen-Orient/Afrique et bénéficie d’une notation de premier ordre auprès des principales agences.

Cette banque a été fondée en 1964 et nationalisée en 2013 par le gouvernement du Qatar, qui détient désormais 50 % du capital par le biais de la Qatar Investment Authority.[2]

Depuis 2011, La QNB Group sponsorise le Paris Saint-Germain.

En 2012, la QNB apparaît en première position sur la liste « World’s Strongest Banks » publiée par Bloomberg.[3]

Histoire[modifier | modifier le code]

En décembre 2012, QNB annonce l'acquisition de la participation de 77,17 % que détient Société Générale dans sa filiale égyptienne, qui compte plus de 4000 emloyés et 160 agences, pour 1,97 milliards de dollars [4],[5].

En septembre 2014, Qatar National Bank prend une participation 23,5 % dans Ecobank, une banque d'Afrique de l'ouest, à travers deux prises de participation successive de 12,5 % pour un montant inconnu[6] puis de 11,6 % pour 283 millions de dollars[7]. Qatar National Bank devient ainsi le premier actionnaire du Groupe[8].

En décembre 2015, Qatar Natonal Bank annonce l'acquisition de Finansbank, la filiale turque de la National Bank of Greece, pour 2,75 milliards d'euros[9].

Investissements notables[modifier | modifier le code]

Comme d’autres entreprises qataries, la QNB poursuit une stratégie d’expansion internationale extrêmement agressive, avec comme première cible l’Europe occidentale et en particulier la France.[10]  La QNB est en effet détenue à 50% par la Qatar Investment Authority. Ce fonds souverain a massivement investi dans l’immobilier de prestige à Paris et acquis des lieux symboliques de la ville tels que l’Hôtel Lambert sur l’Ile-Saint-Louis, l’Hôtel de Coislin sur la Place de la Concorde, et le Royal Monceau.[11]

Plus récemment, la QNB a initié une campagne d’acquisitions sur le continent africain.

En 2012, elle rachète ainsi la filière égyptienne de la Société Générale pour une valeur de 1,5 milliards d’euros.[12]

En juin 2013, la QNB signe un protocole d’accord avec la très puissante banque marocaine Attijariwafabank. Le but ultime de la QNB aurait été de racheter le groupe marocain mais. Selon un article paru dans le quotidien L’Opinion, l’opération n’aurait pas abouti car « à Rabat, l’épouvantail qatari fait peur. »[13]

En septembre 2014, elle devient l’actionnaire majoritaire de la banque panafricaine Ecobank. Cette prise de participation aggressive fut critiquée par de nombreux acteurs du secteur bancaire du continent, qui ont fait valoir que la QNB avait profité d’une sous-valorisation de l’action d’Ecobank causée par une crise de leadership à la tête d’Ecobank à l’époque de son entrée au capital.[13]

Programmes de responsabilité sociale et mécénat[modifier | modifier le code]

La QNB finance de nombreux programmes et activités dans le cadre de sa politique de responsabilité sociale, en particulier dans le domaine du sport.

Ainsi, la QNB est le sponsor officiel de la Coupe du Monde de football de 2022 qui se déroulera au Qatar, de l’équipe de football Paris Saint-Germain ainsi que d’autres équipes sportives dans des disciplines aussi diverses que le cricket et le tennis.[14]

Critiques[modifier | modifier le code]

Fuite d’informations confidentielles de 2016[modifier | modifier le code]

En avril 2016, le système informatique de la QNB est piratée et les données bancaires de célèbres clients de la banque mis en ligne.

Cette fuite a révélé des données personnelles (adresses email, numéro de compte, etc) sur la famille royale du Qatar, les Al Thani. Par ailleurs, les hackers, dont l’identité reste inconnue, ont révélé dans un dossier spécial que le prédicateur extrémiste Youssef Al-Qaradawi qui est associé à plusieurs organisations terroristes possède de nombreux comptes chez la Qatar National Bank. Al Qaradawi fait l’objet depuis 2014 d’un mandat Interpol d’arrêt international pour incitation à la violence.[15]

Rachat du Printemps[modifier | modifier le code]

La QNA a été impliquée dans le rachat du célèbre grand magasin Printemps par des investisseurs qataris. En effet, après le rachat des participations de la Deutsche Bank et du groupe italien Borletti en 2013, le consortium d’investisseurs qataris a transféré la dette du Printemps à une société à Doha au lieu de l’effacer comme prévu. Pour ce faire, ladite société a demandé un taux d’intérêt de 8% au groupe Printemps pour répercuter l’emprunt qu’elle avait souscrit auprès de la Qatar National Bank.[16]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ME NewsWire, « Les Résultats financier du groupe QNB pour le dernier trimestre clôturé le 31 Mars 2012 », sur Business Wire,‎ (consulté le 13 août 2012)
  2. Attijariwafa bank et Qatar National Bank signent un protocole d'accord d'envergure à l'international, 23 juin 2013, Attijariwafa Bank.
  3. QNB tops the World's Strongest Banks on Bloomberg's Markets' list, 17 juin 2016, Business Intelligence Middle East.
  4. La Société Générale revend sa filiale égyptienne au Qatar, Challenges, 12 décembre 2012
  5. SocGen to Sell Egypt Unit to Qatar’s QNB for $1.97 Billion, Arif Sharif, 13 décembre 2012
  6. Qatar National Bank prend une participation de 12,5 % dans le capital d'Ecobank, Ecofin, 4 septembre 2014
  7. Le sud-africain Nedbank rachète 20% du capital d’Ecobank, Ecofin, 2 octobre 2014
  8. Le Qatar National Bank deveint premier actionnaire d’Ecobank, Togo Actualité, Septembre 2014
  9. Qatar National Bank to Buy Turkey's Finansbank for $3 Billion, Isobel Finkel et Arif Sharif, Bloomberg, 22 décembre 2015
  10. Immobilier, luxe, sport et maintenant la banque : les Qataris (et bien d’autres) à l’assaut de Paris. 4 octobre 2013. News – eFinancialCareers.com
  11. Tout ce que possède déjà le Qatar à Paris. 2 octobre 2015, Le Nouvel Observateur.
  12. La Société Générale revend sa filiale égyptienne au Qatar, 12 décembre 2012, Challenges
  13. a et b L’Afrique, nouveau terrain de jeu du fortuné Qatar, 16 septembre 2014, L’Opinion.
  14. Qatar National Bank, Corporate Social Responsibility. Retrouvé le 17 juin 2016. www.qnb.com.
  15. Qatar : les informations bancaires de la famille royale et d’espions mis en ligne. France 24, 28 avril 2016.
  16. QATAR. La femme de l'ombre qui a piloté le rachat du Printemps. 28 juin 2013, Le Nouvel Observateur.

Lien externe[modifier | modifier le code]