Qatar Museums Authority

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Qatar Museums Authority
Qatar Museums Authority.jpg
Informations générales
Président
Site web
Localisation
Adresse
Coordonnées

Le Qatar Museums Authority (QM), créé en 2005 par Hamad ben Khalifa Al Thani, est l'organisme chargé de la gestion et du développement des musées qataris. Présidé par Sheikha al Mayassa, le QM est chargé de développer la stratégie de déploiement culturel international du pays, notamment au niveau de l'art contemporain et moderne. Le QM est l'équivalent qatari de la Réunion des musées nationaux française.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fort Zubarah

En 2005, le Qatar Museums Authority est créé par le Cheikh Hamad ben Khalifa Al Thani dans le but de développer les actifs culturels et artistiques du pays.

En 2011, le travail du QM permet au Qatar de rejoindre le comité du patrimoine mondial de l'UNESCO. En août de la même année, le QM recrute Edward Dolman, directeur général de la société de vente aux enchères Christie's depuis plus de dix ans, pour prendre la direction générale du bureau d'achat d'œuvres d'art[1]. Toujours en 2011, le QM met en place une coopération avec le musée de Versailles pour former de jeunes Qataris aux métiers d'art[2]. En , le QM signe un contrat de 434 millions de dollars avec la branche BTP de la société coréenne Hyundai pour la construction du musée national du Qatar, dont l'architecte est le français Jean Nouvel[3].

En , le Qatar Museums Authority change de statut : l'organisme de gestion des musées qataris devient un institut privé, et non plus une propriété de l'État[4].

En , Edward Dolman quitte ses fonctions au sein de l'institut qatari[5]. En juin, le QM co-organise la 38e session du comité du patrimoine mondial de l'UNESCO qui se déroule à Doha[6], et fait pour l'occasion un don de $10 millions à l'UNESCO pour contribuer à son effort de conservation des sites menacés[7].

Activité[modifier | modifier le code]

La mission du QM est de faire du Qatar un carrefour international de l'art. Chaque année, le QM coordonne l'organisation de programmes culturels avec des pays amis : Japon en 2012, Grande-Bretagne en 2013, Brésil en 2014...

Sur son territoire, le QM développe et fait la promotion de nombreux musées de renom international : musée d'art islamique, le MIA Park, le restaurant IDAM (dont le chef est Alain Ducasse), le Mathaf (musée arabe d'art moderne)[8], le musée national du Qatar, le musée olympique et des sports 3-2-1, et le musée orientaliste.

Le Qatar Museums Authority est également responsable des sites archéologiques et de la conservation des vestiges architecturaux, dont la ville de Zubarah (inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO).

Le QM supervise également les projets de création artistique dans les lieux publics : Maman de Louise Bourgeois, 7 de Richard Serra, Les 3 singes de Gandhi de Subodh Gupta, Perceval de Sarah Lucas, Le voyage miraculeux de Damien Hirst.

Achat d'art[modifier | modifier le code]

Les Joueurs de cartes de Paul Cézanne
Quand te maries-tu ? de Paul Gauguin

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Harry Bellet, « Le Qatar, Cézanne et les 250 millions de dollars », sur Lemonde.fr,
  2. Lena Lutaud, « L'offensive culturelle du Qatar », sur Lefigaro.fr,
  3. (en) Kevin Brass, « Qatar awards $434 million museum work to Hyundai », sur Thenational.ae,
  4. (en) « Amid QMA complaints, Shaikha Al Mayassa announces restructuring », sur Dohanews.c,
  5. Antonio Amaniera, « La place de directeur Qatar Museums Authority est libre », sur Qatarinfos.net,
  6. « 38e session du Comité du patrimoine mondial au Qatar National Convention Centre, Doha », sur Unesco.org, 15-25 juin 2014
  7. Antonio Amaniera, « Comité du patrimoine mondial à Doha, 2014 », sur Qatarinfos.net,
  8. (en) « Qatar Museums Authority annonces the opening », sur e-Flux.com,
  9. (en) « $72.8m Mark Rothko’s Painting Has Gone To Qatar », sur Bellabelarus.com,
  10. Mary Kadaridis, « Le Qatar s’empare du marché de l’art », sur Bilan.ch,
  11. (en) Philip Sherwell, « Qatari royal 'identified' as buyer of $142 million Francis Bacon painting », sur Telegraph.co.uk,
  12. (en) Sarah Cascone, « Paul Gauguin Painting Sells for Record $300 Million to Qatar Museums in Private Sale », sur Artnet.com,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Politique culturelle du Qatar : vers une légitimation identitaire ?, Lorraine Engel-Larchez (2015)
  • Qatari-British relations 1914-1949, Yousif Ibrahim Al Abdullah (1999)
  • From Cordoba to Samarqand, Sabiha Khémir (2006)
  • Traditional Architecture in Qatar, Mohammad Jassim Al-Khulaifi (2003)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]