Qantassaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Qantassaurus intrepidus

Qantassaurus
Description de cette image, également commentée ci-après
Qantassaurus (vue d'artiste).
Classification
Règne Animalia
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre  Ornithischia
Sous-ordre  Ornithopoda
Famille  Hypsilophodontidae

Genre

 Qantassaurus
Rich & Vickers-Rich, 1999[1]

Nom binominal

 Qantassaurus intrepidus
Rich & Vickers-Rich, 1999[1]

Qantassaurus est un genre éteint de petits dinosaures ornithopodes ayant vécu en Australie au Crétacé inférieur.

Une seule espèce est rattachée au genre : Qantassaurus intrepidus.

Découverte et datation[modifier | modifier le code]

Qantassaurus intrepidus a été découvert dans le parc marin et côtier de Bunurong dans le Gippsland sud, partie méridionale de la région de Gippsland de l'État de Victoria en Australie.

Il a été extrait des grès et calcaires fluviatiles de la formation géologique de Wonthaggi datée de l'Aptien inférieur, soit environ de 125 à 122 millions d'années[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom de genre signifie « reptile de Qantas », il a été nommé en référence à la compagnie aérienne australienne Qantas Airways qui a aidé à la découverte.

Description[modifier | modifier le code]

Il mesurait environ 2 m de long et ses restes sont conservés au Musée de Melbourne, en Australie. Ce petit herbivore possédait une tête courte et allongée, ses pattes antérieures étaient pourvues de 5 doigts tandis que les postérieures n'en possédaient que 4. Il se caractérisait aussi par une queue aussi longue que son corps et sa tête réunis. Il était grand comme un petit kangourou gris et on suppose qu'il était plutôt adapté à la course. C'était un ornithopode de la famille des hypsilophodontes apparus au Jurassique et diversifiés au Crétacé sur le continent Australie-Antarctique (ces deux morceaux de terre ne faisaient autrefois qu'un bloc).

Il partageait son environnement avec Leaellynasaura, Altascopcosaurus et Fulgurotherium avec lesquels il avait de proches liens de parenté[3].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) T. H. Rich & P. Vickers-Rich, « The Hypsilophodontidae from southeastern Australia », dans Y. Tomida, T. H. Rich, & P. Vickers-Rich (eds.), Proceedings of the Second Gondwanan Dinosaur Symposium, National Science Museum Monographs, vol. 15, , p. 167-180
  2. (en) T. H. Rich, P. Vickers-Rich, A. Constantine, T. F. Flannery, L. Kool and N. Klaveren. 1997. A tribosphenic mammal from the Mesozoic of Australia. Science 278: p. 1438-1442
  3. Michael K. Brett-Surman, Dinosaures, une introduction à la vie préhistorique, Maxi-Livres, (ISBN 2-7434-5079-7)