Qahtan Mohammed al-Chaabi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Qahtan al-Shaabi
Qahtan Shaabi.jpg
Fonction
President van Zuid-Jemen
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Qahtan Muhammad al-Shaabi (en arabe : قحطان محمد الشعبي ; né en 1920[1] et mort le 7 juillet 1981[1],[2]) est le premier président de la République populaire du Yémen du Sud.

Contexte et biographie[modifier | modifier le code]

L'organisation politique du Front de libération nationale (NLF) d'Al-Shaabi a arraché le contrôle du pays aux Britanniques et a obtenu la suprématie politique sur le Front de l'opposition pour la libération du Yémen du Sud occupé (FLOSY) en 1967. Le 30 novembre 1967, le Protectorat d'Arabie du Sud a été déclaré indépendant en tant que République populaire du Yémen du Sud, avec al-Shaabi comme président. Al-Shaabi a occupé la présidence jusqu'au 22 juin 1969, date à laquelle un groupe marxiste, au sein de son propre NLF, a pris le pouvoir[1],[2]. Il a été remplacé par Salim Rubai Ali et emprisonné, puis placé en résidence surveillée jusque dans les années 1970[2], et a vécu à Aden depuis sa libération jusqu'à sa mort en 1981[1].

Il était à l'origine un officier agricole de Lahij qui s'est enfui au Caire en 1958. En 1962, il est annoncé à la tête d'une Armée de libération nationale, formée en Égypte, et en 1963 ou 1965, il est choisi comme chef fondateur du NLF. À l'indépendance en 1967, il était le chef du NLF le plus connu et le seul à avoir plus de 40 ans. En tant que membre de la faction de droite nationaliste nassériste du NLF, il a combattu l'aile gauche marxiste pendant un an et demi jusqu'à son éviction lors du mouvement correctif du 22 juin, également connu sous le nom de mouvement correctif glorieux, en 1969[2]. Le gouvernement a déclaré en 1990 que la déposition était réalisée « en l'absence d'une véritable démocratie »[1].

Son fils, Najeeb Qahtan al-Shaabi, s'est présenté sans succès contre le président Ali Abdallah Saleh lors de l'élection présidentielle yéménite de 1999[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Robin Bidwell, Dictionary Of Modern Arab History, Routledge, (ISBN 978-1-136-16298-5, lire en ligne), p. 378
  2. a b c d et e Robert D. Burrowes, Historical Dictionary of Yemen, Rowman & Littlefield, , 348 p. (ISBN 978-0-8108-5528-1, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Notice dans un dictionnaire ou une encyclopédie généralisteVoir et modifier les données sur Wikidata :