QRpédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis QRpedia)
Aller à : navigation, rechercher
Logo de QRpédia
Code QR correspondant à http://en.qrwp.org/QRpedia

URL qrpedia.org
Commercial Non
Publicité Non
Langue(s) Multilingue
Inscription Aucune
Créé par Terence Eden
Lancement
État actuel En ligne

QRpédia est un système, basé sur le Web mobile, qui utilise les codes QR pour fournir à l'utilisateur des articles de Wikipédia dans la langue qu'il désire. À l'utilisation des codes QR, qui peuvent facilement être générés pour n'importe quel URI, le système QRpédia ajoute plusieurs fonctionnalités, fondées notamment sur la reconnaissance de la langue du téléphone mobile.

QRpédia a été imaginé par Roger Bamkin, alors président de Wikimedia UK, et conçu par Terence Eden. Présenté pour la première fois en avril 2011 au musée de Derby, en Angleterre, il a été déployé par plusieurs institutions, des musées britanniques, américains et espagnols notamment, pour apporter un complément d'information à leurs visiteurs. Durant l'année 2011, Monmouth, au Pays de Galles, est devenue la première ville couverte par le système, et le mouvement Occupy l'a utilisé sur ses affiches.

Le code source du projet est librement réutilisable selon les termes de la licence MIT.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Complétant l'étiquette unilingue, le code QRpédia de l'article A Philosopher Lecturing on the Orrery au musée de Derby. Au mois de mars 2012, cet article est disponible en 17 langues.

Un code QRPédia est un code QR contenant une URL dont le nom de domaine est « qrwp.org » et dont le chemin (la partie finale) est le titre d'un article de Wikipédia[1],[2],[3]. Quand un utilisateur lit un code QRpédia sur son appareil mobile, celui-ci décode l'URL et envoie au serveur Web QRpédia une requête pour l'article qu'elle spécifie. L'appareil transmet également ses paramètres de langue[4].

Le serveur QRpédia utilise alors l'interface de programmation (API) de Wikipédia[1] pour savoir s'il existe une version de l'article demandé dans la langue de l'appareil mobile et, si c'est le cas, la lui retourne dans un format adapté à ce type de matériel[4]. S'il n'existe pas de version dans la langue voulue, le serveur QRpédia offre le choix entre les langues disponibles ou une traduction automatique par Google Traduction.

De cette façon, un code QR donné peut fournir le même article en plusieurs langues[4]. Le système enregistre aussi des statistiques d'utilisation[4],[5],[6].

Conception[modifier | modifier le code]

QRpédia a été conçu par Roger Bamkin[1], alors président de Wikimedia UK[7], et Terence Eden[1], consultant en Web mobile[8]. Il a été présenté pour la première fois le 9 avril 2011[1],[9], lors de la manifestation Backstage Pass, au Derby Museum and Art Gallery[1],[8], dans le cadre de la collaboration entre ce musée et Wikipédia[5],[10]. L'événement a donné lieu à la création de plus de 1 200 articles Wikipédia, en plusieurs langues[11].

Le nom du projet est un mot-valise qui assemble les initiales « QR » de « QR (Quick Response) code » et le suffixe de « Wikipedia »[12].

Le code source du projet est librement réutilisable selon les termes de la licence MIT[13].

Déploiement[modifier | modifier le code]

Vidéo du projet Monmouthpedia.

Bien que créé au Royaume-Uni, QRpédia est utilisable partout où le téléphone de l'utilisateur dispose d’un signal de données. En septembre 2012, figurent parmi les organismes ayant mis en œuvre le système :

Musées et expositions fournissent le cadre d'utilisation le plus fréquent du système, mais non le seul. Avec le projet Monmouthpedia, par exemple, Monmouth, au pays de Galles, est devenue en 2011 la première ville couverte par QRpédia et le conseil municipal a décidé d'offrir l'accès Wi-Fi aux touristes munis d'un téléphone intelligent[23],[24]. Hors du champ institutionnel, le mouvement Occupy, fin 2011, l'a utilisé sur ses affiches[5],[25].

Distinction[modifier | modifier le code]

En janvier 2012, QRpédia est l'un des quatre projets (sur 79 nominés) reconnus par le « Smart UK Project » comme « entreprises mobiles les plus innovantes » du Royaume-Uni en 2011. Il est sélectionné de ce fait pour concourir au Mobile World Congress de Barcelone, le 29 février 2012[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) Terence Eden, « Introducing QRpedia »,‎ 3 avril 2011 (consulté le 25 août 2011).
  2. a et b (en) « The Children's Museum of Indianapolis Creates New Learning Opportunities through Wikipedian-in-Residence », The Children's Museum of Indianapolis,‎ 19 août 2011 (consulté le 25 août 2011).
  3. L. Johnson et S. Adams, The Technology Outlook for UK Tertiary Education 2011-2016, Austin, Texas, The New Media Consortium,‎ 2011 (ISBN 978-0-615-38209-8, lire en ligne).
  4. a, b, c, d, e, f et g (en) Lori Byrd Phillips, « Going Multilingual with QRpédia », Marcus Institute for Digital Education in the Arts,‎ 15 juin 2011 (consulté le 25 août 2011).
  5. a, b et c QRpédia : Comment des petits musées peuvent atteindre un grand public, Réseau canadien d'information sur le patrimoine, 28 février 2012
  6. (en) « Statistiques de consultation de l'article QRpedia (exemple) » (consulté le 12 décembre 2011).
  7. (en) « Board », Wikimedia UK (consulté le 25 août 2011).
  8. a et b (en) « Quiet Realities », Imperica,‎ 21 mai 2011 (consulté le 25 août 2011).
  9. (en) « Wikipedia:GLAM/Derby/QR code experiment », Wikipedia (consulté le 25 août 2011).
  10. (en) « Derby Backstage Pass », Wikimedia Foundation, Wikimedia UK (consulté le 25 août 2011).
  11. (en) Roger Bamkin, interviewé sur BBC Radio Derby par Phil Trow, le 30 août 2011.
  12. (en) Terence Eden, « QRpedia in Russia »,‎ 3 novembre 2011 (consulté le 25 novembre 2011).
  13. (en) « qrwp - QR Redirection to Wikipedia », Google Project Hosting (consulté le 25 août 2011).
  14. (en) « New collaboration between Wikimedia UK and The National Archives », The National Archives (United Kingdom),‎ 15 septembre 2011 (consulté le 16 septembre 2011).
  15. (en) Terence Eden, « National Archives and QRpedia »,‎ 18 septembre 2011 (consulté le 18 septembre 2011).
  16. (en) « Monmouth to be Wales' first WiFi town », sur Monmouth Today,‎ 29 février 2012.
  17. a et b (en) « Become an instant expert with a little help from your mobile », Smart UK Project,‎ 2 février 2012.
  18. (en) Greta Kreuz, « Historic Congressional Cemetery Program to get Wikipedia boost », WLJA,‎ 17 juillet 2012.
  19. (en) Lori Byrd Phillips, « QR codes + Wikipedia = QRpedia », The Children's Museum of Indianapolis,‎ 29 juillet 2011.
  20. (bg) « Уикипедия:Сътрудничество/Софийски зоопарк », Wikipedia.
  21. (en) Alex Hinojo, « QRpedia Codes at Fundació Joan Miró », The GLAM-Wiki Experience,‎ 11 mai 2011 (consulté le 25 août 2011).
  22. (cs) « QRpedia a Praha 10: QR kód na každé památce », http://www.mobilmania.cz,‎ 30 septembre 2012.
  23. Wikipedia project to cover life in Monmouth, BBC, 30 décembre 2011
  24. Monmouth ready for wi-fi revolution, South Wales Argus, 30 mars 2012
  25. (en) « We Don't Make Demands: Posters »,‎ 2 décembre 2011 (consulté le 2 décembre 2011).

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « QRpedia » (voir la liste des auteurs).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (en) QRpedia (générer des codes QR avec les URL QRpédia)