Pythium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pythium est un genre de micro-organismes classés parmi les oomycètes. Ces organismes autrefois classés parmi les champignons sont aujourd'hui rattachés aux straménopiles. Le genre Pythium comprend de nombreuses espèces parasites de plantes et quelques parasites d'animaux.

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Selon ITIS (26 sept. 2011)[1] :

Fonte des semis[modifier | modifier le code]

Plusieurs espèces font partie des microorganismes à l'origine de la pourriture pythienne, appelée communément « fonte des semis » ou « pythium ». Cette maladie courante affecte les racines des jeunes plantes qui sont atteintes de moisissure. Le pythium dû à l'humidité est un problème très courant notamment dans les serres ou dans les gazons, où ces Oomycètes font périr les jeunes pousses.

Prévention : propreté des eaux d’arrosage, aération des tunnels et des serres. L'apport d'algues marines de type lithothamne est également conseillé, en poudrage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Descalzo, R.C., Punja, Z.K., Levesque, C.A. and Rahe, J.E. 1996. Identification and role of Pythium species as glyphosate synergists on bean (Phaseolus vulgaris) grown in different soils. Mycological Research 100: 971-978
  • Descalzo, R.C., Punja, Z.K., Levesque, C.A. and Rahe, J.E. 1997. Assessment of host specificity among different species of glyphosate synergistic Pythium. Mycological Research 100: 1445-1453
  • Descalzo, R.C., Punja, Z.K., Levesque, C.A., and Rahe, J.E. 1998. Glyphosate treatment of bean seedlings causes short term increases in Pythium populations and damping off potential in soils. Applied Soil Ecology 8: 25-33
  • Liu, L., Punja, Z.K. and Rahe, J.E. 1997. Altered root exudation and suppression of induced lignification as mechanisms of predisposition by glyphosate of bean roots (Phaseolus vulgaris L.) to colonization by Pythium spp. Physiological and Molecular Plant Pathology 51: 111-127