Pyrophyte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pyrophile)
Aller à : navigation, rechercher

Une pyrophyte est une plante (phyton) qui supporte le feu (pyr), on peut dire également une espèce pyrophile vient du grec "pyr" (=feu) et "philein" (aimer/supporter).

Le feu agit favorablement pour certaines espèces. Son passage, quand il est rapide, détruit les plantes plus sensibles ou moins bien protégées.

Certains végétaux résistent bien au feu tels que des arbres en raison d'écorces épaisses ou des plantes herbacées grâce à leurs tissus internes humides.

Pyrophytes passifs[modifier | modifier le code]

Sequoia sempervirens avec des traces d'un incendie vieux de plus de 100 ans
Melaleuca quinquenervia
Spécimens âgés de pins d'Alep dans leur habitat naturel

Elles résistent au feu grâce à leurs écorces épaisses. Exemples :

Des plantes herbacées résistent quant à elle grâce à leurs tissus humides. Par exemple, la plante carnivore Dionée attrape-mouches qui pousse sur des sols pauvres en sels minéraux et pauvres en oxygène des marais acides ou les tourbières à sphaignes de Caroline du Sud. La plante pousse lentement et profite des incendies qui éliminent les plantes concurrentes et apportent ainsi des nutriments complémentaires[1].

La suppression des incendies menacerait l'espèce dans son milieu naturel[2].

Pour certaines espèces de pins comme le Pin d'Alep (Pinus halepensis), le Pin noir d'Autriche (Pinus nigra) et le Pin tordu (Pinus contorta), les effets du feu sont antagonistes : modéré, il favorise l'éclatement des pignes, la dispersion des graines et le nettoyage des sous-bois. Intense, il détruit ces arbres résineux.

Autres pyrophytes :

Pyrophytes actifs[modifier | modifier le code]

Certains arbres ou plantes buissonnantes tels que les Eucalyptus favorisent les départs de feu en produisant des vapeurs inflammables. Leur meilleure résistance au feu empêche les autres espèces d'envahir leur habitat. Ce sont les pyrophytes actifs.

Plantes pyrophiles[modifier | modifier le code]

D'autres plantes qui ont besoin de feu pour leur reproduction sont appelées pyrophiles.

Le passage du feu, soit à cause de l'augmentation de la température, soit par l'action des fumées dégagées, est nécessaire pour lever la dormance des graines de plantes pyrophiles telles que les cistes ou la Byblis, plante carnivore passive australienne.

Imperata cylindrica est une herbe de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Même verte, elle s'enflamme facilement et provoque des feux sur les collines.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. W. Schulze, E.D. Schulze, I. Schulze, and R. Oren, « Quantification of insect nitrogen utilization by the venus fly trap Dionaea muscipula catching prey with highly variable isotope signatures », vol 52, no 358,‎ ([p.1041-1049%20(url=http://jxb.oxfordjournals.org/cgi/content/full/52/358/1041 lire en ligne]))
  2. Leege, Lissa, « How does the Venus flytrap digest flies? », sur Scientific American (consulté le 20 août 2008)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :