Pyrochroa serraticornis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pyrochroa serraticornis ou cardinal rouge est une espèce d'insectes coléoptères appartenant à la famille des Pyrochroidae.

Il se distingue du cardinal Pyrochroa coccinea par sa tête rouge au lieu de noire chez ce dernier.

Description[modifier | modifier le code]

De 10-12 à 15 mm, assez, aux élytres arrondies et élargies vers l'arrière. Tête, thorax et élytres roux-fauves, antennes, yeux, pattes et abdomen noirs. Antennes dentées. La larve est claire, plate et allongée, avec une sorte de fourche au dernier segment de l'abdomen.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Il est présent en Europe, d'Espagne en Ukraine et en Irlande[1]. Bien que le site Fauna Europaea ne le mentionne pas (en juin 2019), il est également présent en Grande-Bretagne[2],[3].

On le rencontre dans des habitats boisés, en lisière ou haies, ou dans les parcs et les jardins[2]. Il est considéré comme commun, mais pour certains en déclin[4].

Écologie[modifier | modifier le code]

On rencontre les adultes de mai à juillet. C'est un prédateur d'insectes, qu'il chasse à l'affut sur les fleurs. Les oeufs sont pondus sur des troncs, sous l'écorce ou dans des fissures. Les larves, très plates[2], et qui ressemblent un peu à des Lithobies (Myriapodes) vivent sous les écorces décollées, et s'y nourrissent de larves d'autres insectes[4], voire de bois en symbiose avec des microorganismes digérant la cellulose[5]. Le stade larvaire dure deux ans[5].

Systématique[modifier | modifier le code]

Pyrochroa serraticornis appartient à la famille qui porte son nom, les Pyrochroidae, et à la super-famille des Tenebrionoidea. Il a été décrit par Giovanni Antonio Scopoli en 1763, dans son ouvrage Entomologia carniolica, sous le nom de Cantharis serraticornis[6]. Une année auparavant, en 1762, Étienne Louis Geoffroy, dans son Histoire abrégée des insectes qui se trouvent aux environs de Paris, dans laquelle ces animaux sont rangés suivant un ordre méthodique de 1762, l'avait baptisé Pyrochroa, la Cardinale, pour sa « couleur de feu »[7]. C'est donc ce nom de genre qui lui sera conservé.

Étymologie et dénominations[modifier | modifier le code]

Pyrochroa: « couleur de feu », de pyro-, grec ancien, « feu » et chroa, du chroa, grec ancien, même racine que chrome, « couleur »; et serraticornis, « aux cornes en forme de scie », pour la forme de ses antennes.

En allemand, il est appelé Rotköpfiger Feuerkäfer, « coléoptère de feu à tête rouge », comme en néerlandais (Roodkopvuurkever), en anglais Common cardinal beetle, le « coléoptère cardinal commun ».

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pyrochroa serraticornis (Scopoli, 1763) | Fauna Europaea », sur fauna-eu.org (consulté le 7 juin 2019)
  2. a b et c « Red-headed Cardinal Beetle | The Wildlife Trusts », sur www.wildlifetrusts.org (consulté le 7 juin 2019)
  3. (en) « Cardinal Beetle Pyrochroa serraticornis », sur BRITISH NATURE GUIDE (consulté le 7 juin 2019)
  4. a et b « le Cardinal (Pyrochroa coccinea), biologie et développement; », sur insectes-net.fr (consulté le 7 juin 2019)
  5. a et b « Le pyrochre ou cardinal - Quel est cet animal ? » (consulté le 7 juin 2019)
  6. (la) Giovanni Antonio Scopoli et Metcalf Collection (North Carolina State University). NCRS, Ioannis Antonii Scopoli Med. Doct. S.C.R. ... Entomologia Carniolica exhibens insecta Carnioliae indigena et distributa in ordines, genera, species, varietates : methodo Linnaeana, Vindobonae (Vienne), Typis Ioannis Thomae Trattner ..., , 548 p. (lire en ligne), p. 42
  7. M. (Etienne-Louis) Geoffroy, Benoît Louis Prévost, A. J. Defehrt et Jean-Michel Papillon, Histoire abregée des insectes : qui se trouvent aux environs de Paris : dans laquelle ces animaux sont rangés suivant un ordre méthodique .., A Paris, : Chez Durand ..., , 523 p. (lire en ligne), p. 338