Pyramide de Juvisy-sur-Orge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pyramide de Juvisy-sur-Orge
Juvisy-sur-Orge - Pyramide.jpg
Vue générale de l'édifice
Présentation
Destination initiale
Monument commémoratif
Destination actuelle
Monument commémoratif
Construction
1756
Propriétaire
Commune de Juvisy-sur-Orge
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
68 avenue de la Cour-de-FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de l’Essonne
voir sur la carte de l’Essonne
Red pog.svg

La pyramide est un monument commémoratif érigé à Juvisy-sur-Orge, en France.

Généralités[modifier | modifier le code]

La pyramide est érigée dans le centre de Juvisy-sur-Orge, dans l'Essonne, au niveau du 68 avenue de la Cour-de-France, à l'intersection avec l'avenue Jules-Vallès.

Il s'agit d'un obélisque en pierre calcaire, posé sur un socle parallélépipédique. Une plaque porte l'inscription suivante : « Pyramide de Juvisy. Extrémité sud de la base géodésique de Villejuif à Juvisy. 1670. Picard. 1740. J. Cassini et Lacaille. Propriété de l'Académie des sciences »[1]. Une première plaque avait été posée en 1788 mais a disparu[1].

Historique[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1660, l'astronome Jean Picard mesure l'arc de méridien entre Paris et Amiens, avec une précision inégalée à l'époque. Pour ses mesures, il utilise la route de Villejuif à Juvisy, rectiligne et parallèle au méridien[1],[2]. Afin de commémorer ses travaux, un obélisque est érigé en 1756 à Juvisy-sur-Orge, à l'extrémité sud de l'arc de méridien qu'il a mesuré[3],[1]. La première pierre a été posée le 14 mai 1756 en présence de Le Monnier, de d'Alembert et de Trudaine de Montigny[4].

L'obélisque est classé monument historique le [3]. Dans les années 1970, la route nationale 7 est élargie, ce qui conduit au déplacement de l'obélisque[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Philippe Ayrault, « Obélisque ; monument dits pyramide de Juvisy », pour l'Inventaire général du patrimoine culturel, 2003, dans la base Mérimée, ministère de la Culture, notice no IA91000714.
  2. « Pyramide - Juvisy-sur-Orge », Topic-Topos.
  3. a et b « Pyramide », notice no PA00087930, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  4. Louis Brunel, Juvisy au XVIIIe siècle : Le détournement du pavé royal de Lyon, ses conséquences économiques et humaines, Corbeil-Essonnes, Société historique et archéologique de Corbeil, d'Étampes et du Hurepoix, coll. « Mémoires et documents de la Société historique et archéologique de Corbeil, d'Étampes et du Hurepoix » (no 11), , 178 p. (notice BnF no FRBNF34556719), p. 136–137.