Puygouzon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Puygouzon
Un bus du réseau Albibus sur la commune.
Un bus du réseau Albibus sur la commune.
Blason de Puygouzon
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn
Arrondissement Albi
Canton Albi-2
Intercommunalité Communauté d'agglomération de l'Albigeois
Maire
Mandat
Thierry Dufour
2014-2020
Code postal 81990
Code commune 81218
Démographie
Gentilé Puygouzonnais
Population
municipale
3 367 hab. (2015)
Densité 269 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 53′ 36″ nord, 2° 10′ 14″ est
Altitude Min. 182 m
Max. 308 m
Superficie 12,53 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte administrative du Tarn
City locator 14.svg
Puygouzon

Géolocalisation sur la carte : Tarn

Voir sur la carte topographique du Tarn
City locator 14.svg
Puygouzon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Puygouzon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Puygouzon
Liens
Site web puygouzon.fr

Puygouzon est une commune française située dans le département du Tarn, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine d'Albi située dans de son unité urbaine, elle est accolée au sud-ouest de la ville d'Albi.

La commune est vallonnée. Avec des collines orientées est-ouest issues de l'érosion des parties les plus tendres d'un calcaire lacustre, datant du crétacé, identique à celui des falaises de Puycelsi et de la forêt domaniale de la Grésigne.

Les habitations de la commune sont dispersées en plusieurs lotissements : Al causse, Creyssens, Bois grand, le Hameau.

La commune est entourée des communes de Saliès, Carlus, Albi, Fréjairolles et Labastide-Dénat.

Histoire[modifier | modifier le code]

Si on peut dater les premières habitations du vieux hameau de Puygouzon aux alentours du XIIIe siècle, l'installation humaine sur le site est bien plus ancienne. En effet, des particuliers ont pu retrouver des fragments de poteries de style gallo-romain. La terre rouge et très argileuse de la commune a pu être extraite et utilisée pour la fabrication de poteries, briquettes et autres pièces en terre cuite dans des temps très anciens. Fusion avec la commune de Montsalvy en 1827.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Puygouzon vient du latin podium, « petite éminence », qui a donné puèg/puòg en occitan languedocien puis « puy » en français[1]. L'étymologie de « gouzon » est plus mystérieuse. Une piste possible est l'occitan « ga/gal/gas » qui signifie « gué ».

Sur de vieilles cartes du 19° siècle, Puygouzon y est orthographié «Puechgozo» ou «Puechgozon» ou encore «Puechgouzoun» ou «Pechgozon».

Héraldique[modifier | modifier le code]

Puygouzon

Son blasonnement est : D'or aux trois fasces de sable.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Aimé Cathala    
Marcel Couliou    
en cours Thierry Dufour DVG[2] Professeur du secondaire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4],[Note 1].

En 2015, la commune comptait 3 018 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
388 427 408 494 663 654 685 697 686
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
668 610 624 600 606 608 550 552 530
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
517 510 529 520 523 539 556 545 500
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
587 722 1 408 1 993 2 585 2 722 2 827 2 916 2 952
2015 - - - - - - - -
3 018 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Sa position privilégiée attenante à la ville d'Albi lui a permis de développer une large zone industrielle. Cette zone s'étend le long de la RN 112 en direction de Castres. Elle rassemble une large gamme de magasins développant des produits tournés vers la maison ainsi qu'un supermarché.

Vie locale[modifier | modifier le code]

La Cayrié est le centre administratif de la commune. On y trouve la mairie, l'école maternelle, l'école primaire, un petit complexe comportant la salle des fêtes, un cabinet de médecin, de kinésithérapie, une agence postale, un salon de coiffure et la bibliothèque associative de Puygouzon. Le tout est rassemblé dans l'ancien supermarché de la commune.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Deux lieux de culte bien distincts existent en cette commune. Le premier, la chapelle Saint-Geniest, est le plus ancien ; un prêtre traditionaliste de l'Institut du Bon-Pasteur y officie depuis 2011. La chapelle se situe au sud de la commune entre l'ancienne route de Castres D 71 et la nouvelle N 112 tracée en 1967.

L'église de Creyssens, plus récente, se situe sur un promontoire à quelques centaines de mètres du vieux hameau de Puygouzon considéré comme le centre historique du village. Celle-ci est bâtie en pierres de calcaire blanc et ornée de briquettes rouges autour des embrasures.

Sport et loisirs[modifier | modifier le code]

  • Pulsar[7] Puygouzon Loisirs Sports Associations Réunies (Gym/musculation ; Théâtre Les Troubad'où ; Volleyball ; École de musique ; Chorale Le Pupitre ; Pétanque ; Art floral et Bibliothèque Puygoulire).
  • Tennis Puygouzon Association[8].
  • Puygouzon Union Castelnau Volley-Ball[9].
  • Les Fous du Volant Badminton[10].
  • Football Club Puygouzon-Ranteil[11].
  • Racing Club Puygouzon XIII Rugby

Transport[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par une ligne départementale (ligne 703 Albi > Castres), ainsi que par la ligne G du réseau Albibus (Albi Centre Ville > Puygouzon - Le Marranel) depuis le 1er septembre 2007.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :