Purisme (art)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir purisme.

Le purisme est une doctrine esthétique, né d'une critique du cubisme, formulée par Amédée Ozenfant et Le Corbusier, dont le programme a été fait connaître à travers le court essai "Après le Cubisme", publié au lendemain de l'armistice de 1918[1].

Notes historiques et présentation[modifier | modifier le code]

En octobre 1916 Le Corbusier revient vivre à Paris, où il fut présenté par Auguste Perret à Ozefant avec qui il élaborera plus tard l'esthétique «machiniste» et englobante du purisme [2]. Ozenfant initie Le Corbusier au «purisme», sa nouvelle esthétique picturale qui rejette les abstractions compliquées du cubisme[3]. Le manifeste artistique du purisme a été écrit en 1918 par Ozenfant et Le Corbusier dans l'essai "Après le Cubisme" [4], où ils préconisent un retour à l'ordre[5]. Les aspects théoriques ont été analysés dans le magazine L'Esprit Nouveau, fondé par Le Corbusier, Ozenfant et Paul Dermée, publié entre 1920 et 1925, et par l'essai La peinture moderne, publié à Paris en 1925[5]. Enraciné dans la philosophie néoplatonicienne, le purisme a étendu ses intérêts à toutes les formes d'expression plastique, de la peinture au design, en passant par l'architecture; c'était une théorie globale de la civilisation qui soutenait la perfection de tout. Leur première formulation complète de cette esthétique a été confiée à l'essai "Le Purisme" paru dans le quatrième numéro de le magazine "L'Esprit nouveau"[6].

Ils valorisaient les formes simples et la machinerie, et ils croyaient que la section dorée était la forme idéale[5].

Influences[modifier | modifier le code]

L'architecte tchèque Bedřich Feuerstein a été influencé par le purisme. Également le peintre d'avant-garde russe Ivan Kliun dans les années 30 vers la fin de sa carrière.

Par extension[modifier | modifier le code]

• Par ext. Observation scrupuleuse, voire étroite, d'une doctrine, d'une esthétique, d'une théorie, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arnauld Pierre, PURISME, mouvement artistique, Encyclopædia Universalis lire on line
  2. Kenneth Frampton, Storia dell'architettura moderna, 1992 (Édition italienne), p.173
  3. Françoise Choay, Le Corbusier, Swiss architect, Encyclopædia Britannica mis à jour 3-19-2018 on line on line
  4. Amédée Ozenfant e Charles-Edouard Jeanneret, Après le Cubisme, Paris : Edition des Commentaires, 1918
  5. a, b et c « Le Corbusier », sur www.lenombredor.free.fr (consulté le 28 octobre 2017)
  6. K. Frampton, cit., p. 173

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]