Pump track

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pump track au Heatley Park de Townsville

Le pump track ou pumptrack[1] est un parcours en boucle fermée, constitué de plusieurs bosses consécutives et de virages relevés, et peut être utilisé avec différents équipements sportifs, dont les VTT ou les BMX. Les matériaux possibles pour construire un pumptrack sont la terre, le béton, l’asphalte, le bois ou la fibre de verre.

Historique[modifier | modifier le code]

Historiquement, une piste de pumptrack est destinée aux BMX et aux VTT.

Descriptif[modifier | modifier le code]

La piste est une succession de bosses et de virages relevés, agrémentée éventuellement de table à jump ou de transferts.

Aucun besoin de pédaler sur un pumptrack, car on utilise les reliefs de la piste pour pomper grâce à l'action des bras et des jambes (flexion/extension)[2].

Il existe plusieurs types de pumptracks : en terre, en enrobé, bois ou modulaire préfabriqué. À l'instar d'un skatepark, les pumptracks en enrobé ou modulaires permettent l'accès à la piste à de nombreux sports de glisse, tel que le skateboard, les longboards, les rollers ou encore la trottinette. De plus en plus populaire en Europe[réf. nécessaire], la grande majorité des pumptracks en France sont en accès libre et accessibles à tous les âges et à tous niveaux.

Compétitions[modifier | modifier le code]

En 2018, Red Bull et Velosolutions organisent le premier championnat du monde officieux Red Bull pump track, dans la discipline du Vélo tout terrain (VTT), l'une des huit disciplines reconnues par l'Union cycliste internationale (UCI). Les Suisses David Graf et Christa von Niederhäusern sont sacrés.

En 2019, l'UCI reconnait officiellement les championnats du monde de pump track et met en place des règlements pour la discipline. Les premiers mondiaux UCI on lieu le au Swiss Bike Park de Köniz-Oberried près de Berne en Suisse[3]. Les Américains Payton Ridenour et Tommy Zula sont les premiers titrés[4].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :