Pumori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pumori
Vue du Pumori.
Vue du Pumori.
Géographie
Altitude 7 161 m
Massif Mahalangur Himal (Himalaya)
Coordonnées 28° 00′ 53″ nord, 86° 49′ 41″ est
Administration
Pays Drapeau du Népal Népal
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Région de développement
Région autonome
Est
Tibet
Zone
Préfecture
Sagarmatha
Xigazê
Ascension
Première par Gerhard Lenser, Ueli Hürlimann et Ernst Forrer

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Pumori

Géolocalisation sur la carte : Népal

(Voir situation sur carte : Népal)
Pumori

Le Pumori est une montagne de l'Himalaya située à la frontière népalo-tibétaine à seulement 9 kilomètres de l'Everest. Son nom, qui signifie en tibétain « Sœur non mariée », a été donné par George Mallory. Les alpinistes l'appellent parfois « Sœur de l'Everest ». Son sommet est souvent parcouru à cause de sa relative facilité et de sa vue dégagée sur l'Everest et le Lhotse.

Alpinisme[modifier | modifier le code]

  • 1953 - Tentative par McInnes et Parekh
  • 1961 - Tentative (sans autorisation) par G. Mehl
  • 1962 - Première ascension, lors d'une expédition germano-suisse, par Gerhard Lenser, Ueli Hürlimann et Ernst Forrer[1], le 17 mai
  • 1970 - Tentative japonaise conduite par Miyoshi Mochizuki sur la paroi sud
  • 1972 - Ascension de la face sud par une expédition chamoniarde avec Yves Pollet-Villard (chef d’expédition), Yvon Masino[2], Georges Payot[3], Maurice Gicquel[4], Raymond Renaud, Pierre Blanc et Jean Coudray
  • 1973 - Pilier sud par une expédition japonaise
  • 1974 - Face ouest par une expédition japonaise
  • 1975 - Nouvel itinéraire sur l'arête sud-est, par une expédition française conduite par Jean Lescure

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ernst Forrer réussit la première ascension du Dhaulagiri, septième plus haut sommet du monde, le en compagnie de Kurt Diemberger, Peter Diener, Nawang Dorje, Nima Dorje et Albin Schelbert
  2. Yvon Masino réalise en 1962 l'ascension la plus rapide effectuée jusque-là de l'éperon Walker, en compagnie de Gérard Devouassoux
  3. Georges Payot est coréalisateur des premières hivernales de la face nord du Petit Dru et de la face nord de L'Olan
  4. Maurice Gicquel gravit la face nord fut de l'Annapurna avec Gérard Devouassoux en 1970

Article connexe[modifier | modifier le code]