Pumapunku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pumapunku
Image illustrative de l'article Pumapunku
Localisation
Pays Drapeau de la Bolivie Bolivie
Coordonnées 16° 33′ 42″ sud, 68° 40′ 48″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Bolivie

(Voir situation sur carte : Bolivie)
Pumapunku
Pumapunku

Pumapunku est un vaste complexe cultuel situé à Tiwanaku en Bolivie. En aymara, le nom Puma Punku signifie « la Porte du puma ». Elle est située près de la rive sud-est du Lac Titicaca, sur le plateau andin à une altitude de 3 800 mètres.

Particularité[modifier | modifier le code]

Le site est connu pour ses vestiges d'architecture en éléments préfabriqués encastrables. Les pierres sont en grès ou andésite[réf. nécessaire]. Des éléments trouvés dans un état de finition incomplète permettent de comprendre la méthode utilisée pour réaliser de surprenants creusements à angle droit[1]. Les roches étaient tout d'abord frappées à l'aide de percuteurs de pierre, qu'on peut encore trouver en nombre sur le site des carrières d'andésite, puis lentement poncées et polies à l'aide de pierres plates et de sable.

L'élément le plus volumineux a été estimé à 137 tonnes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Protzen, Jean-Pierre ; Stella Nair, 1997, Who Taught the Inca Stonemasons Their Skills? A Comparison of Tiahuanaco and Inca Cut-Stone Masonry: The Journal of the Society of Architectural Historians. vol. 56, no. 2, pp. 146-167.

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Alexei N. Vranich, Interpreting the Meaning of Ritual Spaces: The Temple Complex of Pumapunku, Tiwanaku, Bolivia, University of Pennsylvania, 1999 (thèse, résumé en ligne [1])
  • (es) Carlos Ponce Sanginés (et al.), Procedencia de las areniscas utilizadas en el templo precolombino de Pumapunka (Tiwanaku), Academia Nacional de Ciencias de Bolivia, La Paz, 1971, 341 p.