Pumapunku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’archéologie image illustrant l’Amérique précolombienne
Cet article est une ébauche concernant l’archéologie et l’Amérique précolombienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Pumapunku
Image illustrative de l'article Pumapunku
Localisation
Pays Drapeau de la Bolivie Bolivie
Coordonnées 16° 33′ 42″ Sud 68° 40′ 48″ Ouest / -16.56169, -68.679931

Géolocalisation sur la carte : Bolivie

(Voir situation sur carte : Bolivie)
Pumapunku
Pumapunku

Pumapunku est un vaste complexe culturel en temple situé à Tiwanaku en Bolivie. En aymara, le nom Puma Punku signifie « la Porte du puma ». Elle est située près de la rive sud-est du Lac Titicaca, sur le plateau andin à une altitude de 3 800 mètres.

Particularité[modifier | modifier le code]

Le site est connu pour ses traces d'architecture en éléments préfabriqués encastrables.

Le plus volumineux élément en a été estimé à 137 tonnes (métriques). Erich von Daniken le signale comme constitué de granit, affirmation contestée par ailleurs[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) David Hatcher Childress, Lost Cities and Ancient Mysteries of South America, Adventures Unlimited Press, 1986, 375 p. (ISBN 978-0932813022)
  • (en) Alexei N. Vranich, Interpreting the Meaning of Ritual Spaces: The Temple Complex of Pumapunku, Tiwanaku, Bolivia, University of Pennsylvania, 1999 (thèse, résumé en ligne [1])
  • (es) Carlos Ponce Sanginés (et al.), Procedencia de las areniscas utilizadas en el templo precolombino de Pumapunka (Tiwanaku), Academia Nacional de Ciencias de Bolivia, La Paz, 1971, 341 p.