Pull-winding

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le pull-winding (pull winding) est un procédé de mise en forme en continu de tubes et profilés en matériaux composites. Ce procédé résulte de la combinaison de deux autres procédés : la pultrusion et l'enroulement filamentaire. Le terme « pull-winding » est composé des mots anglais « pull » (tirer) et « winding » (enroulement).

Applications[modifier | modifier le code]

Ce procédé permet la production de profilés en plastique renforcé à section constante en grande série comme c'est le cas pour les pales d'hélices[1]. Leur forme peut être simple (tube, carré, rectangle, etc.) ou plus complexe.

Matières de base[modifier | modifier le code]

De nombreuses fibres sont utilisées : fibre de verre, fibre de carbone HS, HM, UHM, etc. De nombreuses matrices thermodurcissables peuvent être utilisées, en particulier les résine polyester insaturé, polyuréthane, vinylester et époxyde, mais également certaines résines thermoplastiques.

Mode opératoire[modifier | modifier le code]

Le fonctionnement général peut se résumer ainsi : les fibres sous forme de bobine sont orientées avec un angle d'inclinaison par rapport à l'axe radial du profilé puis imprégnées de résines pour passer dans une filière chauffée qui va provoquer la polymérisation de cette résine et donner sa forme finale au produit, qui est ensuite coupé à la longueur souhaitée.

Propriétés des produits fabriqués[modifier | modifier le code]

Les propriétés mécaniques sont supérieures à la pultrusion standard. Exemple : le module de Young peut être supérieur à 40 GPa pour un profilé en fibre de verre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Biron, Aide-mémoire - Transformation des matières plastiques, Collection: Aide-Mémoire, Dunod / L'Usine nouvelle, 2010