Puits aérien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’eau
Cet article est une ébauche concernant l’eau.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Puits.
Puits aérien de l'ingénieur Achile Knapen à Trans-en-Provence, dont les rendements furent décevants[1]..

Un puits aérien est une structure ou un dispositif qui recueille l'eau par la condensation de l'humidité de l'air. Ce capteur d'eau atmosphérique est une tour que l'air traverse dans sa partie supérieure en subissant un filtrage physique qui lui enlève la plus grande partie de vapeur d'eau qu'il contient. Cette eau condensée vient se réunir dans une citerne ou réservoir placé à la base de la tour.

Les types de puits aérien sont nombreux et variés, mais les conceptions les plus simples sont totalement passives, ne nécessitent aucune source d'énergie externe et ont peu ou pas de pièces mobiles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Beysens, « Les puits de rosée, un rêve remis à flot », La Recherche, no 287,‎ , p. 30

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :