Puerta del Sol (Madrid)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Puerta del Sol
Image illustrative de l'article Puerta del Sol (Madrid)
Situation
Coordonnées 40° 25′ 01″ N 3° 42′ 13″ O / 40.41694, -3.7036140° 25′ 01″ Nord 3° 42′ 13″ Ouest / 40.41694, -3.70361
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Région Communauté de Madrid
Ville Madrid
Quartier(s) Centro
Morphologie
Type Place
Forme Demi-cercle
Histoire
Lieux d'intérêt Point zéro des routes espagnoles
Monuments Real Casa de Correos
Statue équestre de Charles III d'Espagne

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Puerta del Sol

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Puerta del Sol

Géolocalisation sur la carte : Madrid

(Voir situation sur carte : Madrid)
Puerta del Sol

La Puerta del Sol (littéralement « porte du Soleil » en espagnol) est l'une des places les plus connues et les plus animées de Madrid.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Puerta del Sol était à l'origine l'une des portes permettant de franchir le mur qui entourait Madrid au XVe siècle. Son nom provient du fait qu'au fronton de l'un de ses édifices figurait jadis un cadran solaire. Entre le XVIIe et le XIXe siècle, la place était un important lieu de rendez-vous. Le Bureau de Poste constituait le lieu d'arrivée des messages provenant de l'étranger et du reste du pays, faisant de la place le lieu idéal pour obtenir les dernières nouvelles. Les escaliers de l'église Saint-Philippe (Gradas de San Felipe) étaient ainsi connus comme un lieu de commérages.

Le Bureau de Poste a été construit entre 1766 et 1768 selon les plans de l'architecte français Jacques Marquet. Pendant la dictature de Francisco Franco, le bâtiment a abrité le siège du ministère de l'intérieur et de la sécurité de l'État. Aujourd'hui il est le siège de la présidence de la communauté de Madrid.

Description et édifices[modifier | modifier le code]

La Puerta del Sol est située au cœur de Madrid. Au sud-ouest se trouve la Plaza Mayor, et à l'ouest le Palais royal de Madrid.

Depuis 2009, la place est réservée aux piétons, sauf le long de la rue passant devant la Real Casa de Correos.

Une plaque y matérialise le point kilométrique zéro (kilómetro cero) des routes espagnoles, et représente le centre symbolique du pays.

À l'entrée de la Calle Alcalá allant de la Puerta del Sol à Canillejas, on peut voir la statue symbolisant Madrid : l'ours et l'arbousier (el oso y el madroño).

Lieu de rassemblement[modifier | modifier le code]

Mouvement 15M[modifier | modifier le code]

En 2011, à la suite d'une manifestation le 15 mai à l'appel du mouvement ¡Democracia Real Ya! (Une vraie démocratie, maintenant), de nombreux manifestants ont occupé la place Puerta del Sol pendant plus d'une semaine, nuit et jour. Des dizaines de milliers de personnes s'y réunirent chaque jour, débattant et s'appropriant l'espace public.

À la manière de la place Tahrir au Caire lors de la révolution égyptienne de 2011, la Puerta del Sol est devenue un symbole de la lutte en faveur d'une vraie démocratie lors des manifestations de mai 2011 en Espagne.

Autres manifestations[modifier | modifier le code]

La Puerta del Sol a été le théâtre de manifestations contre les attentats de Madrid du 11 mars 2004 mais également contre l'implication de l'Espagne dans la guerre en Irak.

C'est sur la place que tout le monde se réunit habituellement le 31 décembre pour fêter le nouvel an au son de l'horloge de la Casa de Correos, édifice le plus ancien de la Puerta del Sol. La coutume veut que l'on avale un raisin à chaque son de cloche (las doce uvas).

La Puerta del Sol dans la culture[modifier | modifier le code]

La Puerta del Sol apparaît dans de nombreuses œuvres littéraires et cinématographiques

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • Le Jour de la bête (El día de la bestia), film du réalisateur Álex de la Iglesia
  • Km. 0, comédie espagnole se déroulant près de la plaque du kilomètre zéro
  • El misterio de la Puerta del Sol, sorti en 1929, considéré comme le premier film espagnol sonore.
  • Vistas de la Puerta del Sol, tourné en 1896 par Alexandre Promio

Théâtre[modifier | modifier le code]

Zarzuela[modifier | modifier le code]

  • La Puerta del Sol, (1907), de Manuel Fernández Palomero.
  • La villa de los gatos, (1917), dans le premier acte
  • El último tranvía, de Ricardo Blasco
  • Por conseguir a una mujer de Luis Olona, l'œuvre commence sur la place

Littérature[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :