Puerta de Europa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Porte de l'Europe
(es) Puerta de Europa
PlazaCastillaMadrid.JPG

La porte de l'Europe vue du sud.

Histoire
Architecte
Philip Johnson
John Burgee
Ingénieur
Développeur
Kuwait Investment Office
Construction
Statut
Achevé
Usage
Bureaux
Architecture
Style
Hauteur de l'antenne
190 m
Hauteur du toit
115 m
Nombre d'étages
26
Administration
Contracteur
Propriétaire
Caja Madrid, Realia
Géographie
Pays
Ville
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Espagne
voir sur la carte d’Espagne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Communauté de Madrid
voir sur la carte de la Communauté de Madrid
Red pog.svg

La porte de l'Europe (en espagnol : Puerta de Europa), également connue sous le nom de « tours KIO », est un ensemble de deux immeubles situés à Madrid, en Espagne.

Situation[modifier | modifier le code]

Les deux immeubles sont situés de part et d'autre de la Castellana, grande artère du centre de Madrid, en bordure nord de la place de Castille, dans le district de Chamartín.

Histoire[modifier | modifier le code]

La porte de l'Europe s'inspire des anciens points de passage qui autrefois perçaient les fortifications de la ville de Madrid pour donner accès à celle-ci, comme la porte d'Alcalá ou celle de Tolède. Lancé en 1990, le projet de construire deux tours inclinées volontairement de 15 degrés par rapport à la verticale s'inspire de cette histoire, sous une forme contemporaine.

Les tours portent le nom de KIO car elles ont été commandées par le Bureau d'investissements du Koweït (Kuwait Investment Office). Elles sont les premières tours volontairement inclinées dans le monde.

La construction des tours a débuté en 1989, mais à cause d'une série de difficultés financières, elle s'est interrompue pendant plusieurs années et ne s’est terminée qu'en 1996.

Architecture[modifier | modifier le code]

Les architectes qui ont participé à la construction des tours KIO sont Philip Johnson et John Burgee.

Le projet est basé sur un graphique montrant une tour qui a une pente de 15°, dessinée par le russe Alexander Rodchenko.

Johnson a conçu les tours avec l'idée de rompre avec le concept de la conception linéaire. Il a déclaré à ce propos : « Nous devons mettre fin à l'angle droit si vous ne voulez pas mourir d'ennui. Le gratte-ciel est démodé, nous sommes des architectes, nous pouvons donc nous concentrer maintenant sur une mission pour faire de nouvelle formes de bâtiments pour améliorer l'homme[réf. nécessaire]. »

Les tours ont une superficie totale de 2 340 m². Les Tours sont faites de vitre ; les travailleurs ont donc une vue sur le vide. Les Tours sont aussi faites d’acier. Les sous-sols font 33 808 m². La tour sur la gauche à la sortie de Madrid est connue comme Puerta de Europa I tandis que l'autre est connue comme Puerta de Europa II. Pour éviter toute confusion, la première dispose d’un héliport bleu alors que la deuxième a un héliport rouge.

Pour contrer la poussée de l'histoire pour le côté incliné, un système de câbles relie le haut de l'immeuble avec un contrepoids de métro sur le côté opposé. Dans le même temps, ont été choisis des éléments triangulaires pour donner de la rigidité à la structure et éviter la déformation. Par conséquent, les lames géantes dans les parois latérales et les deux triangles sur les façades principales sont partagées. Les tours qui sont des tours de bureaux atteignent 115 mètres de haut chacune. Chaque tour a une superficie de 1 170 m² et possède 4 ascenseurs chacune. Les ascenseurs sont divisés en deux parties. Du fait des tours penchées les 2 premiers ascenseurs vont de l’étage 1 à 13 et les deux derniers de 13 à 27. Il y a donc 27 étages. Pour la façade il y a 32 864 m² de mur rideau, 22 324 m² de verre et 10 540 m² d’acier inoxydable.

Actualité[modifier | modifier le code]

L’édifice est maintenant la propriété de Caja Madrid (banque) et de Realia (groupe immobilier).

Au milieu des 2 tours, on peut voir l'obélisque de la Caisse de Madrid.

Ce sont les deuxièmes tours jumelles les plus hautes d’Espagne, après les tours de Santa Cruz de Tenerife.

Liens internes[modifier | modifier le code]